MW / Accueil / Chroniques / DRAGONHAMMER: Obscurity

DRAGONHAMMER: OBSCURITY (2017)


ALBUM - MY KINGDOM MUSIC - METAL MELODIQUE - DARIALYS - 12.10.2017
"A trop vouloir respecter les codes et les usages du genre, "Obscurity", malgré ses bases intéressantes, en oublie d’explorer de nouveaux horizons et de renouveler la musique d’un Dragonhammer semblant avoir atteint la fin d’un cycle."

3/5
GROUPES PROCHES :
STRATOVARIUS, RHAPSODY OF FIRE, WITHIN TEMPTATION, NIGHTWISH, VISION DIVINE

TRACKS :

01. Darkness Is Coming, 02. The Eye Of The Storm, 03. Brother vs Brother, 04. Under The Vatican's Ground, 05. The Game Of Blood, 06. The Town Of Evil, 07. Children Of The Sun, 08. Fighting The Beast, 09. Remember My Name, 10. Obscurity

FORMATION :
Andrea Gianangeli (Batterie), Flavio Cicconi (Guitares), Gae Amodio (Basse), Giulio Cattivera (Claviers), Max Aguzzi (Chant / Guitares)

TAGs :
Epique, Symphonique, Chant éraillée
En octobre 2017, Dragonhammer confirme son retour sur la scène power metal, au royaume du powerchord, de la double pédale et des violons synthétisés, avec la sortie de leur quatrième album, "Obscurity". Si ce nom ne vous dit rien, c’est probablement parce que le quintet transalpin n’a jamais vraiment réussi à s’imposer dans son domaine, malgré ses 18 ans de carrière, la faute à une pause de 9 ans avant la réalisation de son troisième opus en 2013, après un début de carrière marqué de deux albums plutôt encourageants.

Cette jachère musicale aura au moins eu le mérite de permettre aux Romains de se stabiliser autour d’un line-up semblant tenir bon depuis quelques années. Max Aguzzi (chant, guitare) et Gae Amodio (basse), les deux membres fondateurs, sont toujours présents et ont été rejoints par Flavio Cicconi (guitare), Andrea Gianangeli (batterie), et Giulio Cattivera (claviers).

Alors que dire de cet "Obscurity" ? Est-ce enfin l’occasion pour les Transalpins de briser la glace et de se démarquer des autres formations du genre ? Malheureusement, le cap semble avoir été une nouvelle fois manqué. Pourtant, tous les ingrédients pour faire du bon power metal semblent avoir été réunis et respectés à la lettre : des musiciens techniques, un aspect symphonique prédominant, un chant haut perché, des solos de guitares et de claviers déchaînés…

Si aucune chanson ne crève véritablement l’écran, ou plutôt l’enceinte, quelques éléments sont toutefois à conserver, à l’image de l’intro instrumentale ‘Darkness Is Coming’ et son côté épique latent, qui laissait augurer quelque chose d’intéressant par la suite. Le titre ‘Under The Vatican’s Ground’ n’est pas en reste avec un refrain accrocheur, porté par une mélodie entêtante bien qu’assez élémentaire. Si l’album est globalement marqué par des titres bruts de décoffrage, puissants et rapides, de son côté la ballade ‘Remember My Name’ viendra apporter la dose de douceur qui manquait en fin de disque. Construite autour d’arpèges astucieux et envoûtants et sublimée par un solo de guitare très à-propos, le titre est à n’en pas douter l’un des temps forts de l’album. Les amateurs de virtuosité ne seront pas déçus avec de nombreux solos endiablés fidèles au genre (‘Children Of The Sun’, ‘Brother VS Brother’), alternant passages où se mêlent dextérité et technicité et moments mélodieux plus lents à deux guitares.

Malgré ces quelques aspects intéressants, d’un point de vue général l’album est entaché d’un manque cruel d’originalité et d’innovation, a fortiori chez un groupe qui s’auto-décrit comme une formation de power metal progressif. Les titres s’articulent autour d’une construction « mono-pattern » basée sur la bonne vieille formule « couplet 1 – refrain – couplet 2 – refrain – solo – refrain » (et un ultime refrain un ton plus haut si vous êtes chanceux !). Musicalement, le rendu est donc assez cliché, à l’image de la pochette (bien que de grande qualité) et du nom des titres reprenant une énième fois l’univers de l’heroic fantaisy massivement utilisé dans le genre depuis plusieurs décennies, laissant un arrière-goût de déjà-vu dérangeant.

Quant au chant, pas sûr que Max Aguzzi soit l’homme de la situation. Si sa voix n’a en soi rien d’incroyable, elle dénote presque sur des chansons comme ‘Remember My Name’ où son interprétation assez agressive ne coïncide pas avec le caractère paisible et tout en retenue du morceau, ou encore sur le titre ‘Fighting The Beast’ où les notes à atteindre lors des refrains semblent un peu hautes pour lui.

En résumé, Dragonhammer propose avec "Obscurity" un contenu correct qui, à trop vouloir respecter les codes et les usages du genre, en oublie d’explorer de nouveaux horizons et de renouveler la musique d’une formation semblant avoir atteint la fin d’un cycle. Après presque 20 ans de carrière, les Italiens ne devraient vraisemblablement pas reprendre le flambeau de leurs confrères emblématiques Rhapsody Of Fire, dont ils s’efforcent pourtant de suivre les pas. A moins de réellement innover lors du prochain opus ? L’avenir nous le dira…


Plus d'informations sur http://www.dragonhammer.com/
Soyez le premier à donner votre avis...
EN RELATION AVEC DRAGONHAMMER
DERNIERE ACTUALITE
DRAGONHAMMER dévoile "Obscurity"
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant DRAGONHAMMER
 
DERNIERE CHRONIQUE
3
Obscurity (2017)
A trop vouloir respecter les codes et les usages du genre, "Obscurity", malgré ses bases intéressantes, en oublie d’explorer de nouveaux horizons et de renouveler la musique d’un Dragonhammer semblant avoir atteint la fin d’un cycle.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant DRAGONHAMMER
ALBUMS CONSEILLES
  • RHAPSODY-OF-FIRE_Power-Of-The-Dragonflame RHAPSODY OF FIRE
    Power Of The Dragonflame (2002)
    NTS - METAL MELODIQUE

    3
  • NIGHTWISH_Oceanborn NIGHTWISH
    Oceanborn (1999)
    SPINEFARM - METAL MELODIQUE

    5
  • RHAPSODY-OF-FIRE_Legendary-Tales RHAPSODY OF FIRE
    Legendary Tales (1997)
    NTS - METAL MELODIQUE

    4
  • WITHIN-TEMPTATION_The-Unforgiving WITHIN TEMPTATION
    The Unforgiving (2011)
    SONY BMG - HARD ROCK MELODIQUE

    4
  • NIGHTWISH_End-Of-An-Era NIGHTWISH
    End Of An Era (2006)
    NUCLEAR BLAST - METAL MELODIQUE

    5
    
 
VIDEO
 
RATING
STAFF : 3/5 (1 avis)
LECTEURS : - /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT DRAGONHAMMER
 
DRAGONHAMMER_Obscurity Obscurity (2017)
MY KINGDOM MUSIC - METAL MELODIQUE

3
DRAGONHAMMER_The-X-Experiment The X Experiment (2013)
MY KINGDOM MUSIC - METAL MELODIQUE/ METAL PROGRESSIF

2
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017