MW / Accueil / Chroniques / BLACK MOTH: Anatomical Venus

BLACK MOTH: ANATOMICAL VENUS (2018)


ALBUM - CANDLELIGHT - DOOM - CHILDERIC THOR - 01.02.2018
"Amateurs de stoner doom gainé de chant féminin, nous ne saurions trop vous conseiller de découvrir Black Moth dont le potentiel devrait l'entraîner très loin et très haut."

4/5
GROUPES PROCHES :
ALUNAH

TRACKS :

01. Istra - 05:18, 02. Moonbow - 04:14, 03. Sisters Of The Stone - 04:11, 04. Buried Hoards - 04:33, 05. Severed Grace - 06:19, 06. A Lovers Hate - 03:18, 07. Screen Queen - 04:08, 08. Tourmaline - 04:33, 09. A Thousand Arrows - 04:53, 10. Pig Man - 03:49

FORMATION :
Dave Vachon (Basse), Dominic Mccready (Batterie), Federica Gialanze (Guitares), Harriet Bevan (Chant), Jim Swainston (Guitares)

TAGs :
Lourde, Chant féminin
Son visuel peu encourageant ne doit (surtout) pas vous faire passer à côté de "Anatomical Venus", troisième offrande de Black Moth. Cette dernière confirme déjà que les femmes ont bel et bien pris le pouvoir au sein de la chapelle doloriste qui nous est si chère. Présence jadis exceptionnelle, on ne recense au contraire plus aujourd'hui le nombre de filles qui viennent affoler le compteur Geiger.

Et avec ces Anglais, nous en avons même droit à deux pour le prix d'une, puisque Harriet Bevan se trouve désormais flanquée de la guitariste Federica Gialanze que les doomeux connaissent bien depuis sa participation au regretté Centurions Ghost dont l'ultime "Blessed & Cursed In Equal Measure" portait dans sa chair les marques de ses griffures. Les belles ne laissent aux hommes que la section rythmique et la seconde gratte.

Né en 2010 des cendres de The Bacchae, qui officiait dans une veine plus garage rock, le groupe devrait enfin faire davantage parler de lui grâce à cette nouvelle bûche, et ce pour (au moins) deux raisons. La première tient au fait que, maintenant hébergés chez le puissant Candlelight Records, les Britanniques bénéficieront d'une exposition plus étendue que celle que le modeste New Heavy Sounds pouvait leur fournir jusqu'à présent. La seconde, la plus importante, réside dans l'affolante qualité de cette enclume dont les dix titres rivalisent de lourdeur et de flamboyance ferrugineuse.

Trapues et précises, ces cartouches font feu de tout bois, mordant la mémoire de leurs mélodies aussi racées qu'accrocheuses, témoins les irradiants 'Istra', amorce aux allures de point G, 'Sisters Of The Stone' aux lignes plus agressives ou bien encore l'impétueux 'A Lovers Hate'. Car il reste quelque chose de ses racines garage dans la musique que forge Black Moth  avec une pesante efficacité, à savoir cette énergie incisive en même temps que cette manière d'être direct, de tout résumer en trois ou quatre minutes au compteur. Ainsi, seul 'Severed Grace' sort de ce cadre. Ultra plombé et reptilien, il est aussi le morceau le plus doom du lot, ceci expliquant sans doute cela.

De fait, les Anglais braconnent avant tout sur les terres remuantes d'un stoner velu et granitique dont le chant de Harriet Bevan est le pinceau enfumé ('Pig Man'). Le manche de Jim Swainston n'est toutefois pas en reste, gonflé d'influences hard rock et heavy, à l'image de l'orgasmique 'Moonbow' ou de 'Scream Queen'. Pourtant, il est évident que l'apport de Federica, dont la souche se veut plus doom, n'est pas étranger à cet enrobage pachydermique inédit qui recouvre un menu prisonnier d'une gangue terreuse. Ajoutons à cela un goût pour les ambiances veloutées ('Buried Hoards') qui ne musellent cependant jamais cette lourdeur coulée dans l'acier ('Tourmaline') et vous aurez alors une idée plutôt juste de ce que contient ce "Anatomical Venus" qu'aucune maladresse ne vient grever.

Amateurs de stoner doom gainé de chant féminin, nous ne saurions trop vous conseiller de découvrir Black Moth dont le potentiel devrait l'entraîner très loin et très haut.


Plus d'informations sur http://www.facebook.com/themothpit
Soyez le premier à donner votre avis...
EN RELATION AVEC BLACK MOTH
 
DERNIERE CHRONIQUE
4
Anatomical Venus (2018)
Amateurs de stoner doom gainé de chant féminin, nous ne saurions trop vous conseiller de découvrir Black Moth dont le potentiel devrait l'entraîner très loin et très haut.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant BLACK MOTH
ALBUMS CONSEILLES
  • ALUNAH_Awakening-The-Forest ALUNAH
    Awakening The Forest (2014)
    NAPALM RECORDS - DOOM

    4
  • ALUNAH_Solennial ALUNAH
    Solennial (2017)
    SVART RECORDS - DOOM

    4
  • ALUNAH_Call-Of-Avernus ALUNAH
    Call Of Avernus (2010)
    AUTRE LABEL - DOOM

    3
    
 
RATING
STAFF : 4/5 (1 avis)
LECTEURS : - /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT BLACK MOTH
 
BLACK-MOTH_ANATOMICAL-VENUS Anatomical Venus (2018)
CANDLELIGHT - DOOM

4
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018