MW / Accueil / Chroniques / PHIDEAUX: Infernal
Le 10.09.2018 par TONYB
GROUPE/AUTEUR:

PHIDEAUX


TITRE:
INFERNAL
ANNEE PARUTION:
2018
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
ROCK PROGRESSIF
"Troisième volet d'une trilogie entamée il y a 11 ans, "Infernal" s'inscrit dans la continuité des précédentes productions de Phideaux."
Voilà 7 années que la comète Phideaux, auteur d'une discographie pléthorique composée de huit albums remarquables publiés en autant d'années, s'était éloignée de la planète progressive, ne donnant des nouvelles qu'avec parcimonie et le plus souvent pour indiquer le report sine die de son retour dans nos contrées musicales.
Et après toute cette attente, voilà que nos Américains nous reviennent avec une double galette de 90 minutes, présentée comme la troisième partie du triptyque entamé avec "The Great Leap" et "Doomsday Afternoon".

Le concept, critique sévère et double des nuisances de "Big Brother" et de la crise écologique, est porté une nouvelle fois par de nombreuses allégories animalières qui raviront sans doute les anglicistes convaincus mais dérouteront quelque peu ceux pour qui la langue de la perfide Albion ne s'avère pas aussi naturelle. En revanche, ce qui va couler naturellement dans les oreilles de l'auditeur, ce sont ces mélodies somptueuses que Phideaux Xavier nous distille depuis près de 15 années, servies la plupart du temps avec des rythmiques mid-tempo, sans négliger d'en accélérer la cadence lorsque le besoin s'en fait sentir ou que certains passages épousent des contours plus pop.

Mélodies travaillées aux thèmes variés, mais aussi et surtout des accompagnements judicieux, passant d'un minimalisme quasi-acoustique ('Tumbleweed') à un symphonisme grandiloquent mais jamais pompeux ('From Hydrogen to Love') et ne négligeant pas non plus de mettre en avant quelques parties de guitare plus rugueuses. Adepte de la superposition de couches sonores et de thèmes joués en arrière-plan, Phideaux ne déroge pas de ses habitudes et si un titre pouvait résumer à lui seul tout son univers, nul doute que les 168 secondes de 'In Dissonance We Play' y parviendraient sans problème, de même que le double chant masculin/féminin, tantôt en alternance, tantôt en chœurs.

Tous les titres s'enchaînent, coulant comme un long fleuve tranquille atteignant son apogée avec l'epic 'From Hydrogen to Love' qui ravira plus d'un progueux par ses nombreux changements de thèmes et d'ambiance. Alors certes, d'aucuns trouveront bien quelques longueurs dues à une unité de ton qui ne déroge pas aux codes utilisés pour les dernières productions du groupe ainsi qu'à quelques répétitions forcées de thèmes, probablement voulues par le concept et l'histoire à dérouler. Mais une écoute attentive permet de déceler de nombreuses subtilités, rendant chaque écoute différente de la précédente, voire de débusquer un véritable hommage au Floyd tendance "Dark Side of the Moon" ('c99').

Malgré l'intervalle entre la publication de "Snowtorch" et cette nouvelle production, malgré la durée (11 ans) entre la publication du premier volet de la trilogie et cet "Infernal" conclusif, Phideaux nous revient comme si nous l'avions quitté hier. Probablement que les grincheux s'offusqueront du fait que, décidément, 'non, non, rien n'a changé'. Les autres, très certainement les plus nombreux dont votre serviteur, savoureront le fait au contraire que 'tout, tout a continué'. Quant aux nouveaux qui s'essaieraient à l'univers de l'artiste, ce dernier album leur offrira une porte d'entrée idéale.

Plus d'information sur http://www.bloodfish.com

VIDEO

GROUPES PROCHES:
ALICE COOPER, NO MAN, T, VULGAR UNICORN, JEREMY, DELUSION SQUARED, SUNCHILD, CHRIS, JOHN WESLEY, ELF PROJECT

LISTE DES PISTES:
01. Cast Out and Cold
02. The Error Lives On
03. Inquisitor
04. We Only Have Eyes for You
05. Sourdome
06. The Walker
07. Wake the Sleeper
08. C99
09. Tumbleweed
10. The Order of Protection (One)
11. Metro Deathfire
12. Transit
13. In Dissonance We Play
14. The Sleepers Wake
15. The Order of Protection (Two)
16. From Hydrogen to Love
17. Eternal
18. Endgame - An End


FORMATION:
Ariel Farber: Chant / violon
Gabriel Moffat: Guitares
Johnny Unicorn: Chant / Claviers / Saxo
Mark Sherkus: Claviers / Piano
Mathew Kennedy: Basse
Phideaux Xavier: Chant / Guitares / Claviers / Piano
Rich Hutchins: Batterie


TAGS:
Acoustique, Epique, Symphonique, Concept-album, Chant féminin, Choeurs
 
EN RELATION AVEC PHIDEAUX
DERNIERE ACTUALITE
DES NOUVELLES DU NOUVEL ALBUM DE PHIDEAUX
INFORMATION

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant PHIDEAUX
 
DERNIERE CHRONIQUE
Infernal (2018)
Troisième volet d'une trilogie entamée il y a 11 ans, "Infernal" s'inscrit dans la continuité des précédentes productions de Phideaux.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant PHIDEAUX
 
NOTES
 
4/5 (2 avis)
4.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT PHIDEAUX
 
PHIDEAUX_INFERNAL Infernal (2018)
AUTRE LABEL - ROCK PROGRESSIF

PHIDEAUX_Snowtorch Snowtorch (2011)
BLOODFISH - ROCK PROGRESSIF

PHIDEAUX_Number-Seven Number Seven (2009)
BLOODFISH - ROCK PROGRESSIF

PHIDEAUX_Doomsday-Afternoon Doomsday Afternoon (2007)
BLOODFISH - ROCK PROGRESSIF

PHIDEAUX_313 313 (2006)
BLOODFISH - ROCK PROGRESSIF

PHIDEAUX_The-Great-Leap The Great Leap (2006)
AUTOPRODUCTION - ROCK PROGRESSIF

PHIDEAUX_Chupacabras Chupacabras (2005)
BLOODFISH - ROCK PROGRESSIF

PHIDEAUX_Fiendish Fiendish (2004)
BLOODFISH - ROCK

PHIDEAUX_Ghost-Story Ghost Story (2004)
AUTOPRODUCTION - ROCK

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Frontiers Records, Karisma, Insideout, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion

© Music Waves | 2003 - 2019