MW / Home / Reviews / YES: Relayer
29.08.2003 by VANDERGRAAF
BAND/AUTHOR:

YES

(ROYAUME UNI)

TITLE:
RELAYER
RELEASE DATE:
1974
LABEL:
ATLANTIC
GENRE:
PROGRESSIVE ROCK
""
YES ! Un cri lancé évoque l'un des plus grands groupes que le prog' ait porté. Tous ceux qui s'y sont intéressé savent néanmoins que ce groupe est capable du meilleur comme du pire.
Sorti après le symphonique "Tales from topographic ocean", "Relayer" doit relever le défi de succéder à un album devenu référence. Ce qui sera d'autant plus difficile que Rick Wakeman, clavier star du groupe, a préféré enregistrer un album solo plutôt que de travailler avec ses camarades de Yes. Il sera remplacé au pied levé par le suisse Patrick Moraz.

Les cinq Yes s'isolent donc dans la campagne, accompagnés du studio mobile d'Eddie Offord. De cette collaboration sortira un album véritablement coupé en deux.
Sur la première face, emplie par le titanesque "Gates of Delirium" (21 minutes !), c'est une débauche de sons, de virtuosité et d'imaginaire. Une intro technique dans la veine de celle de "Close to the Edge". Des refrains énervés, des solos de guitare ultra-rapides, des ruptures de rythme qui tendent vers l'aliénation. "Gates of Delirium" raconte l'histoire d'une révolution. Au fur et à mesure que le morceau avance, que la batterie s'accélère (Alan White accomplit des prouesses !), des bruits de bataille se font entendre. Puis, soudainement, le rythme se casse et tout s'achève dans une hymne planante et féérique. Si Tolkien avait écrit sur une révolution, voilà à quoi elle aurait pu ressembler.
La seconde face du vinyle original contient deux autres morceaux : "Sound chaser" et "To be over". Rien à dire sur ce point, ce sont des exercices de style honorables, qui tentent en vain d'égaler la force brute de leur grand frère.

Inégal, "Relayer" ? Certainement pas. De nombreux fans nomment ce disque "the Gates of Delirium". C'est dire si l'impact de ce morceau fut grand. Jamais joué en concert depuis 1975, il sera plébiscité lors d'un sondage lancé sur le web par Jon Anderson à la fin des années 90. "Les fans ont massivement voté pour Close to the Edge et Gates of Delirium. C'est la période que nous voulions exploiter dans nos prochains concerts de toutes façons". C'est ainsi que le concert de Yes joué à Paris en 2001 fut ouvert par ce morceau magique, qui suffit à justifier l'acquisition du disque entier.

More informations on http://www.yesworld.com


SIMILAR BANDS
HAKEN, MOON SAFARI, T, IZZ, HAMADRYAD, AGENTS OF MERCY, RESISTOR, SIEGES EVEN, ASTRA (USA), LITTLE ATLAS

TRACK LISTING
01. The Gates Of Delirium
02. Sound Chaser
03. To Be Over


LINEUP
Alan White: Batterie
Chris Squire: Basse
Jon Anderson: Chant
Patrick Moraz: Claviers
Steve Howe: Guitares


TAGS:
70's
 
LINKS
 
 
4.4/5 (12 view(s))
4.8/5 (9 view(s))
MY RATE:
 
OTHERS REVIEWS
F.A.Q. / You found a bug / Terms Of Use
Music Waves (Media) - Rock (Progressive, Alternative...), Hard Rock (AOR, Melodic,...) & Metal (heavy, progressive, melodic, ...) Media
Reviews, News, Interviews, Advices, Promotion, Releases, Concerts
Some of our partners :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019