MW / Home / Reviews / VOUNA: Vouna
16.01.2019 by CHILDERIC THOR
BAND/AUTHOR:

VOUNA

(ETATS UNIS)

TITLE:
VOUNA
RELEASE DATE:
2018
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
ATMOSPHERIC ROCK / DOOM
"Vouna aboutit à l'édification d'un tertre qui brille d'une triste beauté et irradie une aura pastorale quasi chamanique."
Les one-woman bands sont suffisamment rares pour s'arrêter un instant quand l'un d'entre eux vient à nous. Tel est le cas de Vouna, jardin secret de l'Américaine Yianna Bekris dont nous avons déjà goûté la guitare sur le "Terna" de Sadhaka en 2013 et plus récemment sur le "Self-Annihilating Consciousness" de Eigenlicht. Mais où elle n'était qu'un élément au sein d'un tout, nous la découvrons aujourd'hui maîtresse de cérémonie aux multiples cordes à son arc. Chant, batterie, claviers, basse et même la flûte sont ici entre ses seules mains. Une petite poignée d'êtres humains l'accompagne cependant sur scène.

Vouna est donc bel et bien son projet, sa vision d'une musique (forcément) sombre et automnale. Elle en a composé toutes les notes, écrit tous les textes. Si ses racines font parfois plus qu'affleurer à la surface (Empyrium sur 'Drowning City', Shape Of Despair sur 'Cattle' et son intro blafarde - du reste, sans doute les meilleurs titres du lot), cette offrande n'en demeure pas moins prometteuse, esquissant un univers mélancolique et nocturne, planté dans un humus à la fois emphatique et boisé.

Funèbres, les synthés étendent ce suaire spectral typique du funeral doom cependant que guitare acoustique et flûte enrobent d'une cosse folklorique cet EP qui parfois erre aussi le long d'une sente black metal ('A Place To Rest'). Quant aux lignes vocales fantomatiques de la belle, elles entraînent Vouna dans la clairière obscure du doom atmosphérique nimbé de féminité (Worm Ouroboros). Leur aspect lointain confère à l'ensemble une dimension fortement instrumentale.

Evitant par moment de justesse le piège du mielleux ('Last Dream' et ses claviers plus sirupeux que ténébreux), Yianna se montre majestueuse en revanche quand elle appuie franchement sur l'interrupteur, devenant la pâle vigie guidant le pèlerin dans les profondeurs d'une forêt peuplée de légendes et de mythes ('You Took Me'). Son doom devient alors terreux, ancré dans une géographie nord-américaine dont elle ressuscite les fantômes et la beauté d'une nature crépusculaire.

Piochant dans de nombreux genres (black, doom, folk...), Vouna aboutit à l'édification d'un tertre qui, s'il n'évite pas certaines maladresses (une prise de son squelettique notamment), brille d'une triste beauté et irradie une aura pastorale quasi chamanique.

More informations on

VIDEO

SIMILAR BANDS
WORM OUROBOROS, ESBEN AND THE WITCH, EMPYRIUM, SHAPE OF DESPAIR

TRACK LISTING
01. A Place To Rest - 04:31
02. Cattle - 06:26
03. Last Dream - 05:15
04. Drowning City - 07:05
05. You Took Me - 08:25


LINEUP
Yianna Bekris: Chant / Guitares / Basse / Claviers / Batterie / Flûte

TAGS:
Dark, Female voice
 
LINKS
 
 
3/5 (1 view(s))
- /5 (0 view(s))
MY RATE:
 
OTHERS REVIEWS
F.A.Q. / You found a bug / Terms Of Use
Music Waves (Media) - Rock (Progressive, Alternative...), Hard Rock (AOR, Melodic,...) & Metal (heavy, progressive, melodic, ...) Media
Reviews, News, Interviews, Advices, Promotion, Releases, Concerts
Some of our partners :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019