MW / Accueil / Chroniques / BRYAN ADAMS: Shine A Light
Le 29.04.2019 par LOLOCELTIC
GROUPE/AUTEUR:

BRYAN ADAMS

(CANADA)

TITRE:
SHINE A LIGHT
ANNEE PARUTION:
2019
LABEL:
POLYDOR
GENRE:
ROCK
"Sans en faire un nouvel incontournable de la discographie de son auteur, le Canadien a suffisamment de métier et de talent pour offrir un opus méritant que l’on s’y attarde."
Le problème avec des artistes tels que Bryan Adams, c’est qu’ils ont un talent et une voix qui feraient crier au génie même s’ils chantaient ‘A la queue leu leu’. Bien sûr, le Canadien n’a jamais pris un tel risque mais il faut bien reconnaître qu’il n’a pas eu à se forcer outre mesure pour que ses derniers albums fassent leur bonhomme de chemin dans les charts alors qu’ils n’avaient pas l’envergure d’opus tels que "Reckless" (1984), "Into The Fire" (1987) ou "Waking Up The Neighbours" (1991). Quatre ans après un "Get Up !" toujours agréable mais un peu léger en matière de contenu, l’homme à la voix éraillée est de retour avec un "Shine A Light" pour lequel il s’est entouré de nombreux intervenants et invités.

Parmi les plus célèbres, il serait difficile de passer à côté d’Ed Sheeran qui a coécrit le titre éponyme et de Jennifer Lopez qui partage le micro le temps de la ballade mid-tempo ‘That’s How Strong Our Love Is’. Dans les deux cas, les refrains sont accrocheurs, les tempi entraînants et les ambiances sont légères et positives. Pas de quoi non plus faire des indispensables dans la discographie d’un Bryan Adams qui en compte déjà une belle brochette. Comme sur "Get Up !", plusieurs titres prennent racines dans les années 60 et 70 avec des bons vieux rock’n’roll old school qui font leur effet à défaut d’être particulièrement originaux (‘Driving Under The Influence Of Love’, ‘No Time For Love’, ‘I Could Get Used To This’).

Mais contrairement à son prédécesseur, "Shine A Light" varie les plaisirs avec quelques clins d’œil à l’ami Bruce Springsteen. Le rock énergique de ‘Part Friday Night, Part Sunday Morning’ et la version acoustique du ‘Whiskey In The Jar’ rendu célèbre par Thin Lizzy et interprétée juste avec une guitare et un harmonica rappellent ce que The Boss est capable de produire régulièrement. Autre hommage à peine déguisé et plus surprenant, ‘All Or Nothing’ bénéficie d’un riff AC/DCien digne de celui de ‘Highway To Hell’ et d’un refrain hyper catchy. Et puis il y a ce que Bryan Adams fait de mieux, à savoir… du Bryan Adams. Avec la paire composée de ‘Nobody’s Girl’ et ‘Don’t Look Back’, il est agréable de retrouver enfin des titres amples et puissants comme le Canadien n’en avait pas offert depuis longtemps.

Sans être un nouvel incontournable de la discographie de son auteur, "Shine A Light" passe néanmoins aisément l’examen décernant à un album le titre d’opus méritant que l’on s’y attarde. Le plaisir est réel et la variété permet de capter l’attention du début à la fin. Il reste désormais à savoir si Bryan Adams voudra bien un jour remettre le couvert pour nous offrir une nouvelle œuvre incontournable pour laquelle il ne se contentera pas de s’appuyer sur des acquis qui lui permettent cependant de rester un artiste intéressant et attachant.

Plus d'information sur http://www.bryanadams.com/

VIDEO

GROUPES PROCHES:
BON JOVI, MIKE TRAMP, TODD GRIFFIN, BRUCE SPRINGSTEEN

LISTE DES PISTES:
01. Shine A Light - 3:26
02. That’s How Strong Our Love Is - 3:32
03. Part Friday Night, Part Sunday Morning - 3:13
04. Driving Under The Influence Of Love - 2:38
05. All Or Nothing - 2:59
06. No Time For Love - 2:04
07. I Could Get Used To This - 1:48
08. Talk To Me - 3:05
09. The Last Night On Earth - 3:06
10. Nobody’s Girl - 2:44
11. Don’t Look Back - 3:28
12. Whiskey In The Jar. 3:45


FORMATION:
Bryan Adams: Chant / Guitares / Basse / Claviers / Batterie / Harmonica
Johan Carlsson: Guitares / Basse / Claviers
Abe Laboriel Jr.: Batterie / Invité
Gary Breit: Claviers / Invité
Jamie Edwards: Claviers / Invité
Jennifer Lopez: Chant / Invité
Jim Vallance: Guitares / Claviers / Invité
Josh Freese: Batterie / Invité
Keith Scott: Guitares / Invité
Lyle Workman: Guitares / Invité
Mattias Bylund: Claviers / Invité
Mickey Curry: Batterie / Invité
Pat Steward: Invité
Paul Bushnell: Basse / Invité
Phil Thornalley: Basse / Invité
Rusty Anderson: Guitares / Invité


TAGS:
Accessible / FM, Chant éraillé
 
EN RELATION AVEC BRYAN ADAMS
DERNIERE ACTUALITE
BRYAN ADAMS: Get Up
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant BRYAN ADAMS
 
DERNIERE CHRONIQUE
Shine A Light (2019)
Sans en faire un nouvel incontournable de la discographie de son auteur, le Canadien a suffisamment de métier et de talent pour offrir un opus méritant que l’on s’y attarde.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant BRYAN ADAMS
 
NOTES
 
3/5 (1 avis)
- /5 (0 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT BRYAN ADAMS
 
BRYAN-ADAMS_Shine-A-Light Shine A Light (2019)
POLYDOR - ROCK

BRYAN-ADAMS_Get-Up Get Up! (2015)
UNIVERSAL - ROCK

BRYAN-ADAMS_You-Want-It-You-Got-It You Want It You Got It (1981)
A&M - POP

BRYAN-ADAMS_Bryan-Adams Bryan Adams (1980)
A&M - ROCK

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019