MW / Accueil / Chroniques / THE END MACHINE: The End Machine
GROUPE/AUTEUR:

THE END MACHINE

(ETATS UNIS)

TITRE:
THE END MACHINE
ANNEE PARUTION:
2019
LABEL:
FRONTIERS RECORDS
GENRE:
HARD ROCK
"Un album de hard rock américain aux teintes blues pour les amateurs de Lynch."
LYNOTT - 09.04.2019 -
En 2012, Dokken cessa de faire parler de lui. La même année, George Lynch, son fameux guitariste, présenta T&N son nouveau bébé avec l’album - moyennement apprécié chez Music Waves - "Slave To The Empire" où apparaissaient deux anciens de Dokken, les fidèles Jeff Pilson et Mick Brown. Depuis lors - et jusqu’à 2017 - trois albums de Lynch Mob, son autre projet, virent le jour. Au cœur de ces trois années, il s’associa au frontman Michael Sweet (Stryper) et sortit sous le nom de Sweet & Lynch un "Only The Rise" de belle facture. Deux ans plus tard naquit "Unified", un petit frère moins marquant que son aîné. L’an passé c’est un album d’Ultraphonix qui vit le jour, l’Américain y était associé au chanteur Corey Glover (Living Colour). Dites donc, Monsieur Lynch, ne seriez-vous pas un brin boulimique ?

La réponse à cette question est la sortie aujourd’hui d’un nouveau projet du Seigneur des lieux dénommé The End Machine. Au vu des membres associés, ceux qui précités ont côtoyé l’animal chez Dokken et T&N, on aurait presque tendance à se demander si le nouveau venu ne serait pas une resucée du second cité… Alors, quid de cette équation à plusieurs inconnues…T+N = TEM ?

L’équipe reconstituée de 2012 avait fait du mimétisme sa méthode d’approche. Entre un patronyme issu du titre - "Tooth And Nail" - d’un opus de Dokken et un "Slave To The Empire" affichant quatre reprises du géant américain au compteur, autant dire que nous n’avions pas eu besoin, en ces temps, d’appuyer sur la touche repeat de notre boite à tonnerre pour rapprocher les nouvelles compositions de celles de l’ancien combo des protagonistes. Le choix de The End Machine est tout autre. C’est de Lynch Mob et de son hard rock bluesy - comme s’y adonnent régulièrement un Aerosmith ou un Whitesnake - dont il est plutôt question ici. D’ailleurs, c’est l’ancien chanteur de ce groupe - et actuel frontman de Warrant - qui officie au micro sur ce nouveau bébé de l’insatiable six-cordiste. Robert Mason est donc ici dans ses meubles.

Ce dernier possède une voix puissante et c'est elle qui tente de voler la vedette à Lynch ici. Le talent associé des deux compères fait tout l’intérêt de cet album. Et c'est bien le seul. En effet, hormis quelques rares titres dont les mélodies vous donneront envie d'y revenir - nous y reviendrons d'ailleurs - seuls les œuvres guitaristiques de Lynch, qui s'éclate à outrance sur tous les morceaux, et l'excellente tenue de route du hurleur de service vous tiendront éveillé. L'ambiance est ici fort 70's et le blues marque de son sceau la plupart des plages de l'objet. Si vous adhérez au style et que votre mug au bureau représente le Roi du manche aux fourneaux, vous pouvez sortir votre chéquier et craquer pour cette production.

Quant à ceux qui accordent une importance particulière aux mélodies, il leur est recommandé de ne pas s'attendre à passer leur temps sous la douche à s’irriter la glotte en s'essayant à l'air-micro. En effet, à part certainement le rythmé 'Alive Today' où on croise enfin Dokken, l'excellente ballade 'Sleeping Voices', qui nous ramène quatre décennies en arrière, et peut-être le sombre et lancinant mid-tempo 'Leap Of Faith', les amateurs de mélodies à répéter à l'envi en seront pour leurs frais.

Au vu du pedigree des musiciens, nous aurions pu nous attendre à une bombe harmonique. Las, même si le son de cet opus est irréprochable et que techniquement ce qui vous arrive dans les oreilles est remarquable - notamment Lynch qui demeure impressionnant - l'ensemble manque de personnalité, laisse une impression de froideur et surtout souffre cruellement d'accroches mélodiques et donc d'emphase. Un opus à réserver aux fans de Lynch, de Lynch Mob et de hard rock américain à tendance blues, voilà qui devrait néanmoins assurer peut-être un petit succès à cet album.

Plus d'information sur https://www.facebook.com/theendmachine

VIDEO

GROUPES PROCHES:
LYNCH MOB

LISTE DES PISTES:
01. Leap Of Faith
02. Hold Me Down
03. No Game
04. Bulletproof
05. Ride It
06. Burn The Truth
07. Hard Road
08. Alive Today
09. Line Of Division
10. Sleeping Voices
11. Life Is Love Is Music


FORMATION:
George Lynch: Guitares
Jeff Pilson: Basse
Mick Brown: Batterie
Robert Mason: Chant


TAGS:
70's
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
EN RELATION AVEC THE END MACHINE
DERNIERE ACTUALITE
THE END MACHINE : Nouvelle vidéo
VIDEO

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant THE END MACHINE
 
NOTES
 
3/5 (2 avis)
- /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT THE END MACHINE
 
THE-END-MACHINE_THE-END-MACHINE The End Machine (2019)
FRONTIERS RECORDS / HARD ROCK
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019