MW / Accueil / Chroniques / SEVEN REIZH: Samsâra
GROUPE/AUTEUR:

SEVEN REIZH

(FRANCE)

TITRE:
SAMSÂRA
ANNEE PARUTION:
2006
LABEL:
YAKA
GENRE:
ROCK PROGRESSIF
""
PETER HACKETT - 19.10.2006 -
Cinq (longues) années après 'Strinkadenn Ys', le duo breton Claude et Gérard, aidé de quelques amis et de nombreux invités, nous livre le deuxième volet des aventures d'Enora sous le nom mystérieux de 'Samsâra'.

Autant le concept de 'Strinkadenn Ys' semblait tourné vers une mythologie ancienne, autant celui de 'Samsâra' nous entraîne vers un futur onirique .... Tout commence par le réveil d'Enora aux cotés de son mari Maël et sa plongée dans ce qui n'est peut-être qu'un rêve, une histoire étrange où Thomas, le fils d'Enora, lui raconte un monde vivant sous l'emprise d'un venin de jouissance, réduisant l'humanité à une béatitude sensuelle artificielle.

Une courte introduction nommée "Encore..." donne le ton de l'album. On y entend, à la fin, sur fond de violoncelle et de trompette les tous premiers mots du célèbre discours de Martin Luther King "I have a dream ...". Cette citation se prolonge sur le deuxième titre ("Soñj") accompagnée par le piano et la flûte et nous fait entrer progressivement dans cet univers merveilleusement riche en sonorités. C'est aussi notre premier contact avec une des voix de "Samsâra", car les voix sont nombreuses sur cet album où se côtoient le breton, le français, l'anglais et les intonations orientales du merveilleux chanteur Kabyle Farid Aït Siameur.

Plus de trente musiciens ont participé à cette création et il m'est quasiment impossible de décrire avec des mots la richesse du résultat. On découvre au détour de chaque titre des sons envoûtants dus à des instruments parfois identifiables : accordéon, bombardes, flûtes, ou violons et parfois totalement inconnus : bodhran, kora, udu, zarb ou duduk. La coloration reste souvent celtique de par la présence fréquente des instruments et du chant bretons, mais les mélodies sont variées et empruntent autant au modernisme qu'au folklore. Nous avons même droit à une allusion très appuyée au "Welcome to the machine" de Pink Floyd dans "An tourioù", titre arrivant vers le milieu de l'album.

On ne peut passer sous silence la présentation de l'album, pour ne pas dire de l'oeuvre d'art, car, comme pour 'Strinkadenn Ys', Gérard Le Dortz a créé un livre magnifique. Sur 60 pages (20x20) hautes en couleurs, se mêlent les paroles trilingues des chansons, l'histoire qui leur sert de trame et des graphismes fabuleux, mélanges de photos, d'effets visuels, de montages et de peintures. La richesse visuelle rejoint ici la richesse sonore pour faire de "Samsâra" un objet vraiment à part qui ne trouvera de place satisfaisante dans votre discothèque (bibliothèque ?) qu'à coté de son prestigieux prédécesseur.

Je ne vois guère que les réfractaires aux sonorités celtiques et à toute forme de beauté pour ignorer une telle réalisation. Seven Reizh a réussi à donner une suite à 'Strinkadenn Ys' sans s'autoplagier et on ose espérer un troisième volet des aventures d'Enora avant 2011.

Plus d'information sur http://www.seven-reizh.com/


GROUPES PROCHES:
XII ALFONSO, MINIMUM VITAL, CAFEÏNE, KOSMOS, APRIL (FR), ATOLL

LISTE DES PISTES:
01. Encore...
02. Soñj
03. Ay Adu
04. O Redek
05. Qim Iydi...
06. Awalik
07. An Tourioù
08. La Longue Marche
09. A-roak
10. Vers Ma Maison...
11. All Loen...
12. Perdue Au Loin...
13. Kouezhan
14. Samsâra


FORMATION:
Claude Mignon: Guitares / Claviers / Mandole, Narration
Doro.t: Chant
Farid Aït Siameur: Chant
Gérard Le Dortz: Conception graphique, Narration, ...
Gurvan Mével: Batterie
Gwenhaël Mével: Différents bois
Olivier Carole: Basse / Contrebasse
Ronan Hilaireau: Piano


TAGS:
Celtique, Concept-album
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
productionuser_idproduction_comment_idproduction_review_id

BENOÎT - 21/08/2007 14:15:00
10 aussi !

Envoutant, surprenant ! bien sur, mais attention, ne vous attendez pas à une prolongation de Strynkadenn Ys. Comme je l'ai dit sur le forum, nous sommes bien ailleurs et l'accès est sans doute plus difficile si vous vous attendez à une suite musicale du premier.

Voilà un disque qui nous emmêne aux limites de l'ambient, là où les sons coulent en vous sans vous poser de questions. Outre la citation majeure de Welcome to the Machine, vous ne pourrez pas penser à l'univers de la Symphonie Celtique d'Alan Stivell ou à celui de Loreena Mac Kennitt. Ces citations sont là pour donner le ton, car comme pour ces grands artistes, Seven Reizh a un univers bien à lui.

Je ne rajouterai rien sur le livret si ce n'est que la photocopie de la couverture (avant et arrière) est punaisée au mur de mon bureau !
112 3161

PASCALJ - 21/08/2007 14:15:00
Que dire de cet album, une claque, une claque monumentale tant par la qualité de la musique que par le livret, d'ailleurs ne devrait on pas dire Livre.
L'interprétation est magistrale, que se soit Farid ou Doro.t, tout est parfait.

Une fois de plus Claude et Gérard réussissent le pari de nous proposer une oeuvre riche et envoûtante :respect et une fois de plus je lui met 10 ;)

16 3157

TONYB - 21/08/2007 14:15:00
Et voilà : le premier 10 de ma carrière de chroniqueur est attribué à cet album, que dis-je, cette oeuvre d'art.
En effet, le livre qui accompagne le CD est une pure merveille : Strinkadenn Ys proposait déjà ce concept original, Samsara le prolonge et le magnifie.
Du côté musical, on retrouvera les mêmes ingrédients que pour le premier opus de la saga, avec de nombreuses influences celtiques. En revanche, les références au néo-prog ont quasiment disparues, au profit de passages plus symphoniques (au sens propre du terme avec les instruments adéquats) et nettement plus calmes, évoquant par moment XII Alfonso. Les passages orientalisants sont également plus nombreux, et le tout assemblé produit une pure merveille de délicatesse, qui déclenche des frissons dès les premières notes.
Que dire de plus ? Rien : laissez-vous emporter par le flot musical de cet album dans un voyage extraordinaire de 73 minutes.

... en fait, ma note est bien 10/10 ... mais impossible à indiquer (on est limité à 9/10)
999 3156
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
EN RELATION AVEC SEVEN REIZH
DERNIERE ACTUALITE
SEVEN REIZH: "L'albatros" en pré-commande
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant SEVEN REIZH
 
DERNIER ARTICLE
Seven Reizh à Quimper le 15 septembre 2007.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant SEVEN REIZH
 
NOTES
 
4.8/5 (8 avis)
4.9/5 (7 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT SEVEN REIZH
 
SEVEN-REIZH_L-Albatros L'albatros (2018)
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
SEVEN-REIZH_La-Barque-Ailee La Barque Ailée (2015)
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
SEVEN-REIZH_Samsâra Samsâra (2006)
YAKA / ROCK PROGRESSIF
SEVEN-REIZH_Strinkadenn-Ys Strinkadenn Ys (2001)
YAKA / ROCK PROGRESSIF
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019