MW / Accueil / Chroniques / ZAO: In Tokyo

ZAO: IN TOKYO (2006)


ALBUM - MUSEA - ROCK PROGRESSIF - JOE MEZCAL - 05.04.2007
""

4/5
GROUPES PROCHES :
MAGMA

TRACKS :

01. Free Folk - 09:50, 02. Atart - 07:44, 03. Shardaz - 12:08, 04. Natura - 09:56, 05. Sadie - 03:17, 06. Ronach - 05:41, 07. Isis - 10:33, 08. Zohar - 14:07

FORMATION :
Akihisa Tsuboy (Violon), Cynthia Saint-ville (Chant), François Cahen (Claviers), François Causse (Batterie), Gerard Prevost (Basse), Yochk'o Seffer (Saxophone)

TAGs :
Jazzy
Magma vous tourneboule? Vous aimez à vous laisser emporter par les envolées lyriques pleines de fureur et de bruit? Les rythmiques affolantes, libres, démentes et néanmoins Vandériennes vous font systématiquement décoller de votre siège? Les violons et saxos sauvages déclenchent des chairs de poule irrépressibles? Vous ne rechignez point à ce que le progressif et le jazz fricotent ensemble? Alors, bienvenue chez Zao (et sa Zeuhl Music), digne successeur -entre autres- de la légende Kobaïenne….

Digne à plus d'un titre d'ailleurs. D'abord par la maîtrise instrumentale de tout le groupe: la section rythmique, en premier lieu, frise la perfection dans son approche libre (comprenez jazz), puissante et en finesse de tous les morceaux.
La pulsation jazzo-progressive -sans oublier un groove implacable- est là: les mesures impaires, les cassures de rythme et les breaks savants sont l'ossature indispensable de compositions très riches et variées qui n'oublient pas de faire preuve d'une belle subtilité.
La mise en place du groupe est d'autant plus impressionnante que cet album est un live pur jus, c'est vous dire le degré de maîtrise de l'ensemble des musiciens ici présents...

Outre les fins rythmiciens du groupe (Causse et Prevost), comment ne pas être emballé par les sublimes violons d'Akihisa Tsuboy et le saxophone de Yochk'o Seffer qui fleure bon la grande époque de John Coltrane? Ces deux instruments réveillant chez l'auditeur de lointains souvenirs Zappaïens (période Hot Rats) ou Crimsoniens en plus de rendre hommage au monument Magma. Le piano n'est pas en reste, à la fois discret et présent, il œuvre dans un registre aérien très envoûtant, limite Coltranien (oui encore).

Reste que la forme de la musique n'est pas à proprement parler instrumentale puisque les vocalises opératico-jazzesques de Cynthia Saint-Ville finissent de compléter la trame musicale de Zao. Voix qui, contrairement au reste du groupe, risque de ne pas faire l'unanimité. En effet, l'ajout de celle-ci peut sembler artificiel voire redondant dans la mesure où elle se contente souvent de doubler les mélodies du saxo ou du piano. Autres points gênants, celle-ci se situe quasi constamment dans un registre assez aigu -qui peut s'avérer assez agaçant à la longue- en plus de se montrer assez envahissante sur la durée des morceaux. Peut-être eût-il été plus judicieux de miser carrément sur des chœurs plutôt que cette voix unique, mais la démarche aurait peut-être trop accentué l'appartenance à la famille Magma déjà bien évidente. A chacun de voir selon ses goûts, mais j'aurais personnellement préféré un album entièrement instrumental.

Après avoir détaillé la prestation des musiciens reste à parler musique, et là non plus nous ne sommes pas déçus. Voilà l'archétype même du disque dans lequel les musiciens se mettent entièrement -humblement- au service de leur art.

Les mélodies sont tout simplement imparables, entêtantes, sobres et intelligentes. Les atmosphères sont variées, amenées subtilement par des changements de rythmes nombreux et malins. On ne se contente pas de jouer « à fond », mais toujours en gardant à l'esprit cette capacité purement jazz à nuancer le propos par des ralentissements ou des baisses de volumes savantes. Ici on sait jouer léger et fin, on ne fait pas dans la charge de la cavalerie lourde, le tout enrubanné dans une prise de son impeccable.

Dire que cet album est parfait serait exagéré. Il a ses défauts, mais ils ne sont pas handicapants au vu de la qualité de la prestation des instrumentistes, de la finesse et de l'intelligence des mélodies qui se dévoilent au fil des écoutes: "In Tokyo" est un grand live... qui se mérite.
Malgré toute la richesse et la variété de la musique, Zao arrive à garder une compacité de tous les instants, ne perdant jamais de vue le fait qu'un album doit avoir une direction cohérente. Si vous êtes amateurs de liberté musicale disciplinée (au sens entendu par des gens comme Magma, Zappa, Coltrane ou King Crimson) vous serez comblés. Un disque tout bonnement brillant et exceptionnel... c'est plus qu'on ne peut en demander.
Soyez le premier à donner votre avis...
EN RELATION AVEC ZAO
 
DERNIERE CHRONIQUE
3
Ethnic-3 (2008)
Un voyage étonnant entre Jazz Rock et musique d'ambiance

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant ZAO
ALBUMS CONSEILLES
  • MAGMA_Slag-Tanz MAGMA
    Slag Tanz (2015)
    AUTRE LABEL - ROCK PROGRESSIF

    4
  • MAGMA_Magma MAGMA
    Magma (1970)
    AUTRE LABEL - ROCK PROGRESSIF

    5
  • MAGMA_Felicite-Thösz MAGMA
    Félicité Thösz (2012)
    AUTRE LABEL - ROCK PROGRESSIF

    4
    
 
RATING
STAFF : 4/5 (1 avis)
LECTEURS : - /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT ZAO
 
ZAO_Ethnic-3 Ethnic-3 (2008)
MUSEA - JAZZ

3
ZAO_In-Tokyo In Tokyo (2006)
MUSEA - ROCK PROGRESSIF

4
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers Records, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018