MW / Accueil / Chroniques / KNIGHT AREA: Under A New Sign
GROUPE/AUTEUR:

KNIGHT AREA

(HOLLANDE)

TITRE:
UNDER A NEW SIGN
ANNEE PARUTION:
2007
LABEL:
LASER'S EDGE
GENRE:
ROCK PROGRESSIF
""
PETER HACKETT - 02.05.2007 -
Il aura fallu patienter 3 ans pour que les Hollandais de Knight Area nous offre une suite à "The sun also rises" qui, pour un coup d'essai, fut un coup de maître.

Premier constat avant audition, une jaquette proche de celle du premier album et surtout un line-up avec deux nouveaux guitaristes et un nouveau batteur. A croire que les Pays-Bas sont un creuset de bons musiciens, car je ne vous cacherai pas plus longtemps que le niveau musical de ce deuxième opus est pour le moins excellent.

Dès le premier titre on peut remarquer que Knight Area, malgré les changements de personnel, n'a pas changé de style et évolue toujours dans un rock néo-progressif très mélodique où règne un bon équilibre entre les guitares et les claviers. Pour les avoirs vus en 2005 au Spirit of 66, je peux affirmer que c'est bien là leur marque de fabrique, cette maestria du dosage et cette façon de jouer en chorus avec des instruments qui se répondent sans jamais s'écraser mutuellement.
Le chant de Mark Smit a gagné en finesse ce qu'il a perdu en grandiloquence et le résultat est positif.

Le nouveau batteur semble apporter une frappe plus appuyée que son prédécesseur et dans les compositions les plus musclées (le début de 'Exit LUMC', 'Mastermind', la deuxième moitié de 'Dreamweaver'), lorsque les guitares se font ronflantes, on approche le prog-métal.
Il faut attendre le cinquième titre pour souffler un peu. Ce 'Courteous Love' débute par une intro au piano que vient seconder un violoncelle pour créer une ambiance mélancolique. Sur ce fond au rythme lent vient se poser un chant superbe avec de belles montées dans les aigus.

Le dernier titre, 'A different man part II', est une longue pièce de près de 13 minutes qui sonne comme un résumé de l'ensemble de album. On y retrouve la mélancolie, les changements de rythme, le piano, les envolées de guitares et de claviers, la douceur et la violence. En bref toute la musique de Knight Area se retrouve dans cette ultime plage. Une mélodie aussi douce qu'inspirée y naît aux environs de la neuvième minute pour laisser place à un final flamboyant. Quelle belle conclusion !

La mienne sera donc très positive. Ce deuxième album de Knight Area est un parfait exemple de ce que peut être le rock néo-progressif lorsque de belles compositions sont interprétées par des musiciens talentueux. Une réussite !

Plus d'information sur http://www.knightarea.com/


GROUPES PROCHES:
KAIPA, A.C.T., MYSTERY, RICOCHER, IXION, CRYSTAL PALACE, ZENIT

LISTE DES PISTES:
01. A Different Man
02. Exit L. U. M. C.
03. Mastermind
04. Under A New Sign
05. Courteous Love
06. Dreamweaver
07. A Different Man - Part 2


FORMATION:
Bas Immerzeel: Guitares
Gerben Klazinga: Claviers
Gijs Koopman: Basse
Joop Klazinga: Flute
Mark Smit: Chant / Claviers
Mark Vermeule: Guitares
Pieter Van Hoorn: Batterie
Rinie Huigen: Chant / Guitares
Ruben Van Kruistum: Violoncelle


TAGS:
Neo
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
productionuser_idproduction_comment_idproduction_review_id

TOPPROG - 10/05/2008 10:27:55
Deuxième opus d'un groupe hollandais qui se réclame de Génésis, Camel, Marillion, Pendragon, Arena,IQ. Force est de reconnaitre qu'avec cet ensemble on ne se pose pas la question si c'est du néo-prog, prog-métal,, techno-prog, jazz-prog et j'en passe........ C'est du PROG, comme on l'aime, mélodieux, avec des rythmiques d'enfer, des nappes d'orgues, des arpèges, des solos de synthés et de guitare à la pelle!!
Le groupe est articulé autour du claviériste Gerben Glazinga (d'un niveau comparable à Nolan), Mark Smit (chant) et Joop Glazinga '(flutes, recorders). Un nouveau batteur, un nouveau bassiste et deux nouveaux guitaristes font leur apparition. Le premier opus était déja excellent malgrè les réserves que j'avais émises à l'époque, à savoir des morceaux qui avaient parfois du mal à se terminer, une fin de disque laborieuse, des rythmiques un peu faibles, une voix un peu courte surtout sur les passages hard.
La progression dans ce second disque est spectaculaire, probablement parce que les nouveaux musiciens sont simplement meilleurs et c'est évident au niveau de la batterie (plus de pêche) et des guitaristes (de magnifiques soli, fin du 1er morceau et milieu du dernier, le guitariste solo n'étant pas identifié). la progression du chanteur est aussi magnifique, sa voix semble libérée, plus agressive quand il le faut il chante tout simplement bien. Ici on est pas sur la face obscur du prog (Porcupine tree, Anekdoten, Carptree, Riverside...) et les morceaux génèrent plutôt un sentiment de gaité associé a une pêche d'enfer, qui n'est pas sans me reppeler Kansas.
Alors même si au fond ce groupe n'apporte rien de nouveau aux grands anciens auxquels il se réfère, il vaut le détour pas sa beauté intrinsèque et les 50 minutes passent très vite

1611 4636

ABADDON - 21/08/2007 14:15:13
A la première écoute, on se dit “c’est bien agréable : du vrai néo pur sucre” (un mélange de Pendragon et de Mindgames).

A la seconde, on se demande si ces gros accords de mellotron plaqués, cette emphase, cette basse continue, ce n’est pas un peu too much quand même ...

Passent les écoutes ( car on y revient ! ) et on envoie ballader tous ces a priori et ces jugements à l’emporte-pièce , car c’est quand même vachement bien fichu !

Alors, vautrons-nous dans l’orchestral, faisons des orgies de mellotron, gavons-nous de soli de claviers bien synthétiques et abusons du néo-progressif que nous délivre Knight Area : ce n’est peut être pas très raisonnable ni très original, mais qu’est-ce que c’est bon !
629 3554

BENOÎT - 21/08/2007 14:15:13
Là où Tonyb avait trouvé des coups de mou dans le premier album, je parlerais de coups d'accélérateur dans celui-ci, d'où le 8 au lieu du 9. C'est vrai que les guitares ronflent un peu plus, mais pour quel résultat ! Un album superbe dans la continuité du premier, il n'y a pas de rupture ou de recherche d'originalité mais bien au contraire un approfondissement parfaitement maîtrisé. cet album est une réussite totale et d'ores et déjà, avec Blackfield, un de mes albums de l'année.
112 3552

TONYB - 21/08/2007 14:15:13
Rien à jeter dans cette album. Les (quelques) coups de mou du premier sont désormais un lointain souvenir, et cette deuxième galette s'avère un peu plus pêchue, et surtout moins diluée.
La musicalité de Genesis alliée à la générosité d'Arena, et un sommet nommé A Different Man, part 2 : quel final ! Une mélodie fabuleuse pour clore l'album, et donner envie de le réécouter aussitôt.
Sans oublier de la flûte camélienne, des cordes, des claviers bankiens et des soli de guitare. Que c'est beau le néo de haut niveau !
999 3551
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
EN RELATION AVEC KNIGHT AREA
DERNIERE ACTUALITE
KNIGHT AREA: Hyperlive
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant KNIGHT AREA
 
NOTES
 
4.2/5 (4 avis)
4.3/5 (6 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT KNIGHT AREA
 
KNIGHT-AREA_Heaven-and-Beyond Heaven And Beyond (2017)
AUTRE LABEL / ROCK PROGRESSIF
KNIGHT-AREA_Hyperdrive Hyperdrive (2014)
LASER'S EDGE / ROCK PROGRESSIF
KNIGHT-AREA_Between-Two-Steps Between Two Steps (2013)
AUTOPRODUCTION / ROCK PROGRESSIF
KNIGHT-AREA_Nine-Paths Nine Paths (2011)
4AD / ROCK PROGRESSIF
KNIGHT-AREA_Realm-Of-Shadows Realm Of Shadows (2009)
LASER'S EDGE / ROCK PROGRESSIF
KNIGHT-AREA_Under-A-New-Sign Under A New Sign (2007)
LASER'S EDGE / ROCK PROGRESSIF
KNIGHT-AREA_The-Sun-Also-Rises The Sun Also Rises (2004)
LASER'S EDGE / ROCK PROGRESSIF
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019