MW / Accueil / Chroniques / STEVE VAI: Sound Theories - vol 1 & 2

STEVE VAI: SOUND THEORIES - VOL 1 & 2 (2007)


ALBUM - EPIC - GUITAR HERO - MEGADAVE - 15.10.2007
""

4/5
GROUPES PROCHES :
DAVID LEE ROTH, BUMBLEFOOT, MARTY FRIEDMAN, JENNIFER BATTEN, JOE SATRIANI, FRANK ZAPPA, DAVE MARTONE, BRIAN MAILLARD, TRIPLE FX, MICHAEL ELSNER

TRACKS :

01. Kill The Guy With The Ball (cd1) - 4:30, 02. The God Eaters (cd1) - 2:10, 03. The Murder Prologue (cd1) - 1:11, 04. The Murder (cd1) - 7:56, 05. Gentle Ways (cd1) - 5:49, 06. Answers (cd1) - 5:45, 07. I’m Becoming (cd1) - 2:21, 08. Salamanders In The Sun (cd1) - 5:07, 09. Liberty (cd1) - 2:07, 10. The Attitude Song (cd1) - 4:37, 11. For The Love Of God (cd1) - 9:36, 12. Shadows And... (cd2) - 8:42, 13. Sparks (cd2) - 9:27, 14. Frangelica Part1 (cd2) - 3:05, 15. Frangelica Part2 (cd2) - 10:31, 16. Helios And Vesta (cd2) - 8:20, 17. Bledsoe Bluvd (cd2) : 10:09

FORMATION :
Brian Beller (Basse), Holland Metropole Orkest (orchestre symphonique), Steve Vai (Guitares)

TAGs :
Guitar-Hero, Expérimental, Instrumental, Symphonique, Technique
Transposer des compositions rock/métal avec un orchestre symphonique, c’est résolument à la « mode » depuis quelques années dans le monde des musiques électriques. Steve Vai ne déroge pas à la règle et c’est en 2004 qu’il a pu assouvir cette envie lors d’une série de concerts particuliers ayant eu lieu en Hollande sous le nom de « Aching Hunger ».

Ce dernier « album », intitulé « Sound Théories – Vol 1 & 2 » propose donc à l’auditeur averti de découvrir la prestation du six-cordiste dans ce contexte. Mettons des guillemets à « album » pour plusieurs raisons : dans un premier temps, c’est un live, dans un second temps cette galette ne fait que ré-interpréter en grande partie le catalogue de Vai, mais dans un dernier temps elle propose tout de même du matériel neuf… En effet, les deux CD de cet album correspondent à deux temps différents de cette série de concerts et également à deux approches différentes de l’utilisation que Vai peut faire d’un orchestre symphonique. Dans le premier CD, on assiste à une réappropriation d’une partie du catalogue de Steve, transcendée par l’apport grandiose des instrumentations symphoniques et des arrangements « Vaiens ». Dans le second, on découvre une musique symphonique entièrement composée par Vai (presque, car certains thèmes développés n’ont pas été composés par Vai) dans le but de la voir jouée par un orchestre : et ici, pas une seule note de guitare n’est jouée par Steve (les quelques parties de guitares qui apparaissent sont jouées par le guitariste de l’orchestre : avec beaucoup de talent ceci dit).

Après la découverte du très joli digipack, détaillant la démarche de l’album ainsi que chaque morceau d’un petit commentaire, c’est au tour de nos oreilles de découvrir le contenu de l’œuvre. Sur le premier CD, ça démarre doucement, sur fond de cris du public, laissant place à un dialogue à coup de petits phrasés entre la guitare et l’orchestre : le second reprenant de manière répétitive les phrases du premier… Cette introduction fait monter lentement la sauce pour finir sur des bending faisant la transition sur le thème dévastateur de « Kill The Guy With The Ball » : Somptueux ! S’enchaînent ensuite plusieurs des principales références de Steve Vai : « The God Eaters », « The Murder », « Answers », « Liberty », « The Attitude Song »… Ce qui est intéressant dans ces interprétations, c’est qu’elles respectent un très bon équilibre entre le lead de Vai et les instrumentations orchestrales qui sont très riches et soignées. Les thèmes joués au hautbois, les parties doublées par les sections de violons, les riffs renforcés par des sections de cuivres, les tempos endiablés enivrés par les percussions… Tout y passe et ça fonctionne vraiment bien ! Du très beau travail d’orfèvre où l’on sent que tout a été taillé au millimètre, tout en laissant certains espaces de liberté et d’improvisation (pour la guitare ; ce serait difficile de laisser improviser l’orchestre entier).

Sur le second CD, c’est une musique inédite, expressément écrite par Vai pour l’orchestre, sans que ce premier ne joue de la guitare. Tous les instruments interviennent, développant tantôt certains thèmes de son catalogue (Bangkok, flex-able… mais aussi un thème de Jeff Beck, par exemple, « Where Were You »), tantôt des expérimentations que Zappa lui-même n’aurait pas reniées. Le tout est bien évidemment, comme à l’habitude, servi par une production irréprochable !

Malgré la grande qualité de cette galette, quelques remarques peuvent être faites... La première est que plusieurs des récentes productions de Steve Vai donnent l’impression qu’il ne fait que nous réchauffer, avec différentes sauces, son catalogue qui est bien étoffé : par exemple, « The Seventh Songs », « The Piano Reductions », « The Infinite Steve Vai – An Anthology » et quelques autres archives laissant supposer à chaque fois des suites préméditées… Espérons tout de même qu’il ne nous fera pas une transposition de son catalogue au pipeau et au tambourin (quoique cela pourrait être intéressant). Vai donne le sentiment de surexploiter son back catalogue sans produire vraiment quelque chose de réellement nouveau. Cela compenserait-il un manque passager de créativité ? A quand le nouveau « Passion and Warfare » qu’il nous promet depuis longtemps (celui-ci serait éventuellement prévu avant la deuxième partie de real illusions… on verra…).
Autre point négatif, et pas des moindres, le CD peut être commandé sur le web au prix de 20$, avec 25$ de frais de port, autant dire qu’il faut vraiment aimer Vai pour accepter des frais de port supérieurs au prix du CD : de qui se moque-t-on ? Je croyais que ce serait Vai en personne qui me le livrerait pour ce prix là ; et non, ce ne sera même pas la jolie factrice mais plutôt son remplaçant d’été, celui avec les grosses moustaches et le gros nez tout rouge… Je conseille donc d’aller le chercher chez votre disquaire local ou national, qui depuis sa sortie a dû se le procurer en bac pour un prix inférieur à 20€.

Ainsi, je ne conseillerais pas cet album à l’auditeur qui souhaite découvrir Vai, ce serait une mauvaise façon d’approcher son registre. Mais pour les adeptes de son catalogue, cette œuvre est particulièrement intéressante, c’est vraiment de la très belle musique, et ça reste du Vai, donc de la qualité !


Plus d'informations sur http://www.vai.com
Soyez le premier à donner votre avis...
EN RELATION AVEC STEVE VAI
DERNIERE ACTUALITE
STEVE VAI: Stillness In Motion - Vai Live In L.A.
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant STEVE VAI
 
DERNIER ARTICLE
Journée pas comme les autres au Hard Rock Café de Paris avec Steve Vai pour la remise d'une des ses mythiques guitares Ibanez. Un évènement exceptionnel que vous fait partager Music Waves !

Lire l'article
Voir tous les articles concernant STEVE VAI
 
DERNIERE CHRONIQUE
3
The Story Of Light (2012)
La relève tarde à se manifester et pourtant le maître perd de sa superbe avec The Story Of Light, un album qui n’arrive pas au niveau de ses deux prédécesseurs, qui montraient déjà les signes du déclin.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant STEVE VAI
ALBUMS CONSEILLES
  • LINDSEY-BOULLT_Composition LINDSEY BOULLT
    Composition (2007)
    AUTOPRODUCTION - GUITAR HERO

    4
  • JOE-SATRIANI_Time-Machine JOE SATRIANI
    Time Machine (1993)
    SONY MUSIC - GUITAR HERO

    4
  • VIGG_Barren VIGG
    Barren (2011)
    AUTOPRODUCTION - METAL PROGRESSIF

    3
  • MARTY-FRIEDMAN_Tokyo-Jukebox-2--Bad-D-N-A- MARTY FRIEDMAN
    Tokyo Jukebox 2 - Bad D.N.A. (2012)
    VERYCORDS - GUITAR HERO

    3
  • DAVID-LEE-ROTH_Skyscraper DAVID LEE ROTH
    Skyscraper (1988)
    WARNER - HARD ROCK

    5
    
 
RATING
STAFF : 3.3/5 (3 avis)
LECTEURS : 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT STEVE VAI
 
STEVE-VAI_The-Story-Of-Light The Story Of Light (2012)
SONY BMG - GUITAR HERO

3
STEVE-VAI_Where-The-Wild-Things-Are Where The Wild Things Are (2009)
FAVORED NATIONS - GUITAR HERO

5
STEVE-VAI_Sound-Theories--vol-1--2 Sound Theories - vol 1 & 2 (2007)
EPIC - GUITAR HERO

4
STEVE-VAI_Real-Illusions-Reflections Real Illusions : Reflections (2005)
EPIC - GUITAR HERO

4
STEVE-VAI_The-Ultra-Zone The Ultra Zone (1999)
EPIC - GUITAR HERO

3
STEVE-VAI_Fire-Garden Fire Garden (1996)
EPIC - GUITAR HERO

5
STEVE-VAI_Alien-Love-Secrets Alien Love Secrets (1995)
SONY BMG - GUITAR HERO

4
STEVE-VAI_Sex--Religion Sex & Religion (1993)
SONY BMG - HARD ROCK

5
STEVE-VAI_Passion--Warfare Passion & Warfare (1990)
SONY BMG - GUITAR HERO

5
STEVE-VAI_Flexable Flexable (1984)
AUTOPRODUCTION - GUITAR HERO

4
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017