MW / Accueil / Chroniques / ALAN PARSONS: Tales Of Mystery And Imagination

ALAN PARSONS: TALES OF MYSTERY AND IMAGINATION (1976)


ALBUM - ARISTA - POP - ABADDON - 20.02.2008
""

3/5
GROUPES PROCHES :
BARCLAY JAMES HARVEST, SUPERTRAMP, UNITOPIA, PARZIVALS EYE, KAYAK, JEFF LARSON, AGUENAOU

TRACKS :

01. A Dream Within A Dream - 04:13, 02. The Raven - 03:57, 03. The Tell-tale Heart - 04:38, 04. The Cask Of Amontillado - 04:33, 05. (the System Of) Doctor Tarr And Professor Fether - 04:20, 06. The Fall Of The House Of Usher - 16:08, 07. To One In Paradise - 04:46

FORMATION :
Alan Parsons (Chant / Claviers), Arthur Brown (Chant), David Patton (Basse), Eric Woolfson (Chant / Claviers), iarn Bairnson (Guitares), John Miles (Chant), Leonard Withing (Chant), Stuart Tosh (Batterie), Terry Sylvester (Chant)

TAGs :
Choeurs, Concept-album, 70's, Accessible / FM
“Tales of Mystery and Imagination - Edgar Allan Poe” est le premier album d’Alan Parsons Project, né de la collaboration entre Eric Woolfson, compositeur (entre autres pour Marianne Faithfull) et Alan Parsons, musicien (piano et flûte) passionné de technique, qui a travaillé - excusez du peu - avec les Beatles (Let it Be et Abbey Road - il a 22 ans !), puis avec Paul McCartney sur Wild Life, ainsi que sur le All Things Must Pass de George Harrisson. On le verra par la suite avec John Miles que l’on retrouve sur “Tales...”, et enfin avec Pink Floyd sur Atom Heart Mother et sur le légendaire Dark Side of the Moon ! Les deux compères ont donc, avant leur collaboration, un sérieux pédigree.

“Tales ...” est bien un concept-album basé comme son nom l’indique sur l’œuvre d’Edgar Allan Poe. Son unité est obtenue par une large utilisation de l’orchestre, notamment dans la suite instrumentale The Fall of the House Usher. Son prélude est une pièce impressionniste de 7 minutes au style apparenté à Debussy et jouée par un orchestre symphonique : culotté !

Dès les premières mesures de musique se reconnaît ce qui va être la “patte” d’Alan Parsons Project à savoir des touches orchestrales (et notamment le cor anglais) sur un son pop très léché faisant la part belle aux chœurs. En écoutant les sonorités de ce “Tales ...”, l’auditeur mesure l’influence qu’a pu avoir Alan Parsons sur le résultat d’un album comme Atom Heart Mother - et réciproquement, comment cet album a pu orienter ses choix orchestraux.

Pour autant, cet album, impeccablement produit (on pouvait s’y attendre!) et très réussi, n’est pas représentatif de ce que va devenir la musique du Projet Alan Parsons. Il est probablement le plus progressif, surtout à cause de la connotation orchestrale, mais aussi par des reprises de thème (entre A dream .. et Dr Tarr, par exemple). Par contre les vocalistes sont peu utilisés, contrairement à ce qui se fera par la suite, Alan Parsons employant avec pertinence une large palette de chanteurs “de session” pour chaque album. Le son va progressivement (si j'ose dire) se faire plus pop, et les titres instrumentaux vont finalement s'orienter vers des sons plus synthétiques. La guitare va se formater davantage (ici le solo de The Tell-tale Heart, assez agressif, n’aura plus d’équivalent). Un titre comme (the System Of) Doctor Tarr And Professor Fether donne une bonne idée de l’orientation future d’APP.

Cet album un peu à part dans la discographie du groupe mérite d'être (re)découvert, le prog symphonique n'était pas franchement courant à l'époque !


Plus d'informations sur http://www.alanparsons.com/
REALMEAN - 21.06.2012
"Il est probablement le plus progressif", [...] "ici le solo de The Tell-tale Heart, assez agressif, n’aura plus d’équivalent". Oui et re-oui, bien d'accord avec tout cela, et ce sont des éléments qu'il importe de noter si l'on se lance rétrospectivement à la découverte de l'oeuvre du Project. Car en effet, sur la distance, la musique de cette talentueuse formation se revendique plus d'une pop progressive que du rock progressif.
Si l'on adhère exclusivement au second de ces genres, et s'il ne faut acquérir qu'un seul album du Project, c'est sans aucun doute celui-là qu'il faut cibler. En dépit d'une seconde partie, portée par la longue suite de 'The Fall of the house of Usher' qui se détache en faveur d'une prestation un peu plus orchestrale, et probablement influencée par la griffe de Powell (mais ne dénaturant en rien la forte charge de mysticisme de ce premier opus).
Pour l'inconditionnel du Project que je suis, "Tales of Mystery and imagination, Edgar Allan Poe" m'avait subjugué dès les premiers instants; des années plus tard, je suis quasiment toujours autant captivé, lorsque je le redécouvre.
A noter pour les puristes, la version rééditée en CD accuse quelques retouches par rapport au support microsillon original, retouches dont la légitimité est discutable (notamment, un vocal supplémentaire en début de première plage et également en introduction de 'The Fall of the house of Usher', ainsi que des arrangements de guitare électrique un peu différents), comprendre contestable dans le sens où l'on a souvent du mal à appréhender la révision d'une oeuvre estimée comme grandiose à la source. "L'original ou rien" est désormais difficile à satisfaire, à moins de dénicher encore un exemplaire en 33T !
Et puis, s'il est nécessaire d'insister sur la particularité de cet album, remarquons aussi qu'il aura hanté jusqu'au bout l'inspiration des deux principaux protagonistes de l'APP: Alan Parsons accordera une place à 'The Raven' dans son projet scénique de 1994, alors qu'il fait l'impasse complète sur "Pyramid", 3ème album studio pourtant unanimement reconnu comme l'un des meilleurs, ou le meilleur. 10 ans plus tard, il réinvente encore la première plage, 'A dream within a dream', avec 'A recurring dream within a dream', en septième position de "Valid Path" (le nouvel intitulé n'est-il pas symptomatique ?). Quant au regretté Eric Woolfson, pour la part de sa carrière en solo, on ne lui attribuera pas moins de deux galettes complètes faisant référence au concept de 1976 ! (même si la musique résultante n'est plus vraiment de la même obédience)
Parmi ces deux opus, "Eric Woolfson's Poe, More tales of mystery and imagination" est une vraie merveille. Et nous sommes en 2003 à cette époque-là!
"Tales of Mystery and Imagination" forever...

productionuser_idproduction_comment_id
PMICHEL59 le 20/12/2015 19:53:53
Ce disque est une pure merveille, je ne comprends pas la mauvaise connaissance de LP.
Cinq étoiles ne sont pas suffisantes pour la critique.
Dans cet album, il y a tout (de ce qui fait le succès plus tard), la production (son), les compositions, les musiciens enfin TOUT.
Nous sommes en 1976 et le son d’origine est exceptionnel, à l’époque Alan Parsons n’est pas trop connu malgré son passé (Beatles, Pink Floyd, etc ).
Il est le premier (et dernier) chez Arista, ceci explique cela, mais il faut écouter.
2613325
EN RELATION AVEC ALAN PARSONS
DERNIERE ACTUALITE
Alan Parsons: LiveSpan
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant ALAN PARSONS
 
DERNIERE CHRONIQUE
2
A Valid Path (2004)

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant ALAN PARSONS
ALBUMS CONSEILLES
  • SUPERTRAMP_Indelibly-Stamped SUPERTRAMP
    Indelibly Stamped (1971)
    A&M - ROCK

    3
  • BARCLAY-JAMES-HARVEST_Victims-Of-Circumstance BARCLAY JAMES HARVEST
    Victims Of Circumstance (1984)
    POLYDOR - ROCK PROGRESSIF

    3
  • PARZIVALS-EYE_DEFRAGMENTS PARZIVALS EYE
    Defragments (2015)
    GENTLE ART OF MUSIC - ROCK PROGRESSIF

    3
  • BARCLAY-JAMES-HARVEST_Berlin--A-Concert-For-T BARCLAY JAMES HARVEST
    Berlin - A Concert For The People (1982)
    POLYDOR - ROCK PROGRESSIF

    5
  • KAYAK_Seventeen KAYAK
    Seventeen (2018)
    INSIDEOUT - ROCK PROGRESSIF

    5
    
 
RATING
STAFF : 3.5/5 (8 avis)
LECTEURS : 3/5 (1 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT ALAN PARSONS
 
ALAN-PARSONS_A-Valid-Path A Valid Path (2004)
ARTEMIS - ROCK PROGRESSIF

2
ALAN-PARSONS_The-Time-Machine The Time Machine (1999)
AUTRE LABEL - ROCK PROGRESSIF

2
ALAN-PARSONS_On-Air On Air (1996)
AUTRE LABEL - ROCK ATMOSPHERIQUE

3
ALAN-PARSONS_Alan-Parsons-Live Alan Parsons Live (1994)
AUTRE LABEL - ROCK PROGRESSIF

1
ALAN-PARSONS_Try-Anything-Once Try Anything Once (1993)
ARISTA - ROCK

3
ALAN-PARSONS_Gaudi Gaudi (1987)
ARISTA - POP

2
ALAN-PARSONS_Stereotomy Stereotomy (1985)
ARISTA - A.O.R.

2
ALAN-PARSONS_Ammonia-Avenue Ammonia Avenue (1984)
ARISTA - POP

2
ALAN-PARSONS_Vulture-Culture Vulture Culture (1984)
ARISTA - POP

2
ALAN-PARSONS_Eye-In-The-Sky Eye In The Sky (1982)
ARISTA - POP

4
ALAN-PARSONS_The-Turn-Of-A-Friendly-Card The Turn Of A Friendly Card (1980)
ARISTA - POP

4
ALAN-PARSONS_Eve Eve (1979)
ARISTA - POP

2
ALAN-PARSONS_Pyramid Pyramid (1978)
ARISTA - POP

4
ALAN-PARSONS_I-Robot I Robot (1977)
ARISTA - POP

3
ALAN-PARSONS_Tales-Of-Mystery-And-Imagination Tales Of Mystery And Imagination (1976)
ARISTA - POP

3
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018