MW / Accueil / Chroniques / IRON MAIDEN: No Prayer For the Dying
GROUPE/AUTEUR:

IRON MAIDEN

(ROYAUME UNI)

TITRE:
NO PRAYER FOR THE DYING
ANNEE PARUTION:
1990
LABEL:
EMI
GENRE:
HEAVY METAL
""
NOISE - 13.03.2008 -
1990, Iron Maiden choisit encore une fois le changement pour son 8ème album. Changement de personnel tout d’abord, Adrian Smith, en désaccord avec la nouvelle direction musicale, est parti en 1989 et est remplacé par Janick Gers (Gillan, Fish). Son recrutement doit beaucoup à Bruce Dickinson qui l’année précédente avait sorti son premier album solo, Tatooed Millionnaire, sur lequel figure Janick Gers. Cet intermède solo avait d’ailleurs alimenté des premières rumeurs de départ pour Bruce, ce dernier étant visiblement lassé du rythme album-tournée avec Maiden, ce qui entraînera finalement son départ 3 ans plus tard.
Le changement est ensuite musical. En effet Maiden, enfin Steve Harris surtout, renonce à ses expérimentations progressives pour revenir à un style plus brut proche de Killers (1981). Le groupe anticipe ainsi le net changement musical qui s’annonce, le grunge commençant à se faire connaître. Mais ce retour aux racines est en partie manqué et le résultat apparait mitigé.

L’album commence de manière très énergique. Tailgunner est dans la pure tradition Maiden, un morceau péchu et mélodique pour ouvrir l’album et donc les concerts. Holy Smoke est aussi un titre encore assez inspiré, puissant, avec un refrain aisément mémorisable, coécrit comme son prédécesseur par Dickinson et Harris. Le morceau titre, No Prayer For The Dying, est lui plus proche du son de l’album précédent. Assez calme même s'il ne se distingue guère de prime abord, ce titre se révèle être un bon morceau sur lequel on prend plaisir à revenir.

Public Enema Number One reste encore un assez bon morceau avec des soli simples et efficaces. Fates Warning est dans la même veine mais bien moins inspiré, annonçant une série de titres très moyens. The Assassin est peut être l’un des plus mauvais morceaux de Maiden, et est en tout cas indigne du talent de compositeur de Steve Harris, bien long et pénible. Run Silent Run Deep est moins mauvais mais fort peu inspiré malgré tout. Hooks In You, est plus enjoué, assez rock même, mais cette ultime compo de Smith, avec Dickinson, n’est pas vraiment un chef d’oeuvre.

Après cette série dure à digérer, le niveau de l’album se redresse. Bring Your Daugther...To The Slaughter, écrite par Dickinson, était initialement prévue pour son album solo (une version légèrement différente est d’ailleurs sortie en single sous le nom de Bruce). Elle est très rock, dotée d’une mélodie accrocheuse et sera d’ailleurs numéro 1 des ventes de singles en GB. Mother Russia retrouve en partie les accents de Seventh Son. Elle le doit à sa construction assez progressive et se distingue par des parties musicales inspirées de la musique slave.

Au final, le résultat est relativement médiocre, les quelques bons morceaux arrivant difficilement à masquer les faiblesses des autres titres. La production de Martin Birch est elle aussi très mauvaise par rapport à d’habitude. Et même si l’accueil avait été plutôt bon au départ de la part des fans et de la presse, les critiques finissent par être assez dures avec le disque et cela même si les concerts sont excellents, les morceaux de l’album passant nettement mieux en live. Ceci poussera le groupe à se remettre en question pour son disque suivant.

On finira en remarquant que la pochette de Derek Riggs, une de ses dernières pour un album du groupe, est ratée, ne faisant que reproduire en moins bien ce qu’il avait dessiné pour Iron Maiden dans le passé.

Plus d'information sur http://www.ironmaiden.com/


GROUPES PROCHES:
HELLOWEEN, JUDAS PRIEST, SAXON, DEF LEPPARD, TRUST, CRADLE OF FILTH, THIN LIZZY, RUNNING WILD, GAMMA RAY, BRUCE DICKINSON

LISTE DES PISTES:
01. Tailgunner - 4:15
02. Holy Smoke - 3:50
03. No Prayer For The Dying - 4:23
04. Public Enema Number One - 4:14
05. Fates Warning - 4:10
06. The Assassin - 4:18
07. Run Silent Run Deep - 4:35
08. Hooks In You - 4:07
09. Bring Your Daughter... To The Slaughter - 4:46
10. Mother Russia - 5:32


FORMATION:
Bruce Dickinson: Chant
Dave Murray: Guitares
Janick Gers: Guitares
Nicko McBrain: Batterie
Steve Harris: Basse


TAGS:
Chant aigu
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
productionuser_idproduction_comment_idproduction_review_id

SHAKA - 20/05/2018 08:48:44
Voici l'album qui m'a fait découvrir IRON MAIDEN. Après être tombé dans le metal avec le "Crazy World" de SCORPIONS, je me suis procuré les K7 "Toys In The Attic" d'AEROSMITH et "Machine Head" de DEEP PURPLE. Bon, c'était bien gentil, mais ça sonnait daté, déjà à l'époque (vers 1991). Et là, un copain me passe une autre K7 d'un groupe que je ne connaissais que de nom, avec une pochette terrible. A l'époque, il valait mieux avoir des copains pour découvrir de nouveaux groupes, surtout quand on habitait un bled paumé, Internet n'existait pas et à la TV, il n'y avait pas grand chose (à part "Metal Express" sur M6). Bon, c'est vrai qu'à la radio, nous avions Francis Zégut sur RTL avec son "H Puissance 3" (pour Hard Heavy Hits).
Bref, la journée de lycée terminée, c'est l'heure de rentrer en car et de rigoler avec les copains. Un fois sorti du car, je me glisse ce "No Prayer For The Dying" dans mon walk-man (auto-reverse SVP !) et, je m'en souviens encore, elle n'était pas rembobinée et sur le trajet jusqu'à la maison, c'est "Run Silent Run Deep" qui résonne à fond dans mes oreilles. Le début assez glauque me prend aux tripes et arrivé à la maison, direction la chambre avec cette fois-ci le son du radio K7 qui remplit la pièce. Je rentre instantanément dans l'univers de ce groupe, plus sombre que les groupes que j'écoutais avant. Je me souviens de ma soeur entrant à cet instant, en plein pendant la partie "énervée" de "No Prayer For The Dying" le titre et me lançant : "Tiens, tu te mets au hard toi maintenant ?". Il faut avouer qu'à l'époque je n'avais pas les cheveux encore longs (ou alors juste un peu sur la nuque) ni le look que j'aurai seulement quelques mois après. Cet album est très compact, pas de ballade ici (juste le début du title-track), il est direct, aucun morceau ne se détache vraiment (ou alors le fameux title-track qui à ce jour reste mon morceau préféré de l'album avec aussi le méconnu "Public Ennema Number One". A l'époque, mon titre préféré (celui que je mettais sur mes compils K7 persos), c'était "Hooks In You"', mais maintenant, c'est celui que j'aime le moins de l'album.
Quelques mois plus tard, le même copain qui m'avait passé "No Prayer For The Dying" me passe le tout nouveau "Fear Of The Dark", plus hétérogène, que je trouve plus mou (à part "Be Quick Or Be Dead" qui déménage plus que n'importe quel morceau de "No Prayer For The Dying") mais quand même bien (entre temps, j'avais mis le grappin sur "Metallica" de METALLICA, les "Use Your Illusion" de GUNS N' ROSES ou le "Pornograffitti" d'EXTREME). Je décide donc d'approfondir ce groupe et je m'achète assez rapidement (toujours en K7) "Powerslave", la pochette étant terrible et là, c'est une grosse baffe, je trouve cet album mieux que les deux derniers en date à l'époque. Il ne me faut pas longtemps pour posséder ensuite les albums des années 80, ayant une préférence pour (dans l'ordre) "The Number Of The Beast", "Powerslave", "Somewhere In Time" et "Seventh Son of a Seventh Son"et accrochant moins sur la période Di Anno et "Piece Of Mind" (pas assez de morceaux rapides).
Plus de vingt ans après, "No Prayer For The Dying" reste un des MAIDEN que j'écoute le plus et je m'en fous si plein de fans le trouvent nul, c'est pour moi le plus homogène et j'y aime bien le chant plus rauque que d'habitude de Bruce Dickinson, même si, il est vrai, la production est plus que moyenne. Up The Irons !!!
12860 22303

MR.BLUE - 19/11/2009 10:01:19
Ce disque n'a jamais reçu le succès escompté ! Pourtant, je suis sur que s'il était sorti sous un autre nom de groupe, l'accueil aurait été bien meilleur.
Maiden ne possède plus la stabilité des 80's, Maiden se cherche, il change de voie. On est loin des grandes réussites des albums précédents mais il reste pour moi un bon album de Hard Rock. Je le trouve aussi bon, si ce n'est plus, que le premier album solo de Bruce.
Le titre éponyme est une bonne ballade, "Tailgunner" et "Bring your Daughter" donnent dans un rock sans concessions, "Hooks In You" (la dernière participation d'un Smith déjà parti chez Asap) possède un refrain presque radiophonique, "Assassin" est froid comme un brouillard londonien et "Fates Warning" possède avec "Public Enemy N°1" un côté direct et épuré, porté par des riffs plus que sympathiques.
Oui, on est loin du grand Maiden ! Mais cet album possède un peu ce feeling particulier d'un premier essai, spontané et frais.
2040 7049
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
EN RELATION AVEC IRON MAIDEN
DERNIERE ACTUALITE
Quand les pochettes d'albums deviennent des puzzles
INFORMATION

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant IRON MAIDEN
 
DERNIER ARTICLE
Le 25 août dernier, Music Waves a eu le privilège d’être convié à l’écoute très privée du très attendu "The Book of Souls".

Lire l'article
Voir tous les articles concernant IRON MAIDEN
 
NOTES
 
3.1/5 (9 avis)
2.7/5 (6 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT IRON MAIDEN
 
IRON-MAIDEN_The-Book-Of-Souls The Book Of Souls (2015)
WARNER / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_Maiden-England-88 Maiden England' 88 (2013)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_En-Vivo En Vivo! (2012)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_The-Final-Frontier The Final Frontier (2010)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_Flight-666 Flight 666 (2009)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_A-Matter-Of-Life-And-Death A Matter Of Life And Death (2006)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_Dance-Of-Death Dance Of Death (2003)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_Brave-New-World Brave New World (2000)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_Virtual-XI Virtual XI (1998)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_The-X-Factor The X Factor (1995)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_Fear-Of-The-Dark Fear Of The Dark (1992)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_No-Prayer-For-the-Dying No Prayer For the Dying (1990)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_Seventh-Son-Of-A-Seventh-Son Seventh Son Of A Seventh Son (1988)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_Somewhere-In-Time Somewhere In Time (1986)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_Live-After-Death Live After Death (1985)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_Powerslave Powerslave (1984)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_Piece-Of-Mind Piece Of Mind (1983)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_The-Number-Of-The-Beast The Number Of The Beast (1982)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_Killers Killers (1981)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_Iron-Maiden Iron Maiden (1980)
EMI / HEAVY METAL
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019