MW / Accueil / Chroniques / BLACK SABBATH: Heaven And Hell

BLACK SABBATH: HEAVEN AND HELL (1980)


ALBUM - WARNER - HEAVY METAL - LYNOTT - 03.03.2008
""

5/5
GROUPES PROCHES :
DEEP PURPLE, OZZY OSBOURNE, DIO, THE MUGGS, VENOM, GRAND MAGUS, WEDNESDAY 13, PURE INC., EVIL MASQUERADE, SOUTHERN GENTLEMEN

TRACKS :

01. Neon Knights 3'54, 02. Children of the Sea 5'35, 03. Lady Evil 4'26, 04. Heaven and Hell 6'59, 05. Wishing Well 4'08, 06. Die Young 4'46, 07. Walk Away 4'26, 08. Lonely is the World 5'53

FORMATION :
Bill Ward (Batterie), Geezer Butler (Basse), Ronnie James Dio (Chant), Tony Iommi (Guitares)

TAGs :
Lourde
Il y en aura toujours qui vous diront que BLACK SABBATH est mort avec le départ d’Ozzy… Que la recette d’avant n’a jamais été égalée, à savoir des riffs lourds, une rythmique plombée et une voix torturée entonnant des textes d’un noir d’ébène… Que le côté « j’me la joue evil » a été perdu à jamais… Que l'atmosphère pesante, dark, doom et glauque des premiers albums a disparu pour l’éternité… Et donc que le sabbat sans le Madman c’est de la daube de chauve-souris… Il y en aura qui …il y en aura qui… Il y en aurait qui ferait mieux de faire preuve d’un peu plus de discernement, de bonne foi et de gratter autre chose que des Tacotac, à savoir la pellicule que les vapeurs d’encens et d’essence de patchouli ont déposé sur leurs tympans…

Parce que rétrospectivons tout de même un brin, à l’aube des 80’s, malmené par l’explosion Punk et dans la ligne de mire des princes de la NWOBHM (Maiden, Saxon, Def Lep…) prêts à l’achever, sans compter le tonitruant début de carrière solo d’Ozzy, BLACK SABBATH est dans une spirale infernale. Pensez donc, jusqu’à Sabotage, tous les albums avaient été certifiés au moins une fois disque de platine à la fois aux States et en Grande Bretagne (12 fois pour Paranoid, 5 fois pour Master of Reality). Or, depuis ces coups de maître, c’est la baisse des ventes et en l’an 1976 où sort Technical Ecstasy, ce n’est plus que l’or (aux States) qui vient s’inviter à la table des anciens Dieux… Ça sent la descente à la cave des enfers (les adeptes de la messe noire du Rock côtoyant déjà le palier supérieur !)…Hippies plus hourra…

Puis vint le nain chantant à savoir Ronnie la Malice, le Dieu Dio !...Nous sommes en 1980 et Heaven and Hell déferle dans les bacs, coincé entre le Tomcattin de Blackfoot et le Cultusaurus Erectus de Blue Oyster Cult. Dio, la voix d’or de Rainbow, son chant puissant, lyrique et technique participe grandement au virage stylistique des anciens compères d’Ozzy. Les puristes renâclent, mais les foules drainées par le torrent NWOBHM adhèrent. La musique délivrée est désormais puissante et épique et Dio, qui est chargé des paroles, purifie et clarifie le chant qui y est apposé. Les chansons sont désormais entraînantes et facilement mémorisables, du nanan pour les foules en concert.

"They say that lifes a carousel
Spinning fast, you've got to ride it well
The world is full of kings and queens
Who blind your eyes and steal your dreams
It’s heaven and hell, oh well"

Ces vers envoyés de façon prodigieuse par Ronnie au moment de l’énorme accélération finale de ce titre éponyme contribueront grandement au succès de cet album qui deviendra 5 fois disque de platine. Quel hardos ne les a pas hurlés en chœur en laissant virevolter ses doigts sur le manche imaginaire de sa Air Guitar et en secouant sa tignasse hirsute ? Franchement...

Et que dire de la grandiose entrée en matière de Die Young et de Neon Knights (quels riffs Monsieur Iommi !), de leurs mélodies et de leurs soli dévastateurs, que penser des magnifiques couplets acoustiques de Children of the Sea mais également de son solo fantastique, exécuté sur fond de chœurs planants… Du bien assurément. Et comment oublier les soli d’un autre monde de Lonely is the World et la voix qui sait se faire fragile lors des moments calmes de cette bombe… Impossible pour un hardos normalement constitué…

Non, ça ne fait aucun doute, BLACK SABBATH n’est pas mort avec le départ du Madman, ou alors pour renaître de ses cendres, sous la forme d’un dragon méphitique Regardez bien ses mains crochues et vous distinguerez le signe de ralliement. A travers les âges et les formes musicales diverses du monde du rock, il a survécu et il est encore largement présent de nos jours… C’est un signe.


Plus d'informations sur http://www.blacksabbath.com
Soyez le premier à donner votre avis...
EN RELATION AVEC BLACK SABBATH
DERNIERE ACTUALITE
BLACK SABBATH : Nouvel extrait du prochain DVD/Blu-ray
VIDEO

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant BLACK SABBATH
 
DERNIER ARTICLE
A quelques jours du Hellfest, Music Waves s'est penché sur ce sujet sensible source de débats houleux jusqu'à l'Assemblée Nationale... Premier volet d'un dossier construit autour de l'entretien entre le sociologue Nicolas Walzer et le prêtre Robert Culat.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant BLACK SABBATH
 
DERNIERE CHRONIQUE
3
13 (2013)
Du Black Sabbath pur jus, originel à défaut d'être original.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant BLACK SABBATH
ALBUMS CONSEILLES
  • VENOM_Possessed VENOM
    Possessed (1985)
    AUTRE LABEL - HEAVY METAL

    4
  • KRUX_Krux KRUX
    Krux (2002)
    MASCOT LABEL GROUP - DOOM

    4
  • DEEP-PURPLE_The-House-Of-Blue-Light DEEP PURPLE
    The House Of Blue Light (1987)
    POLYDOR - HARD ROCK MELODIQUE

    3
  • DEEP-PURPLE_Live-In-London DEEP PURPLE
    Live In London (1982)
    EMI - HARD ROCK

    5
  • THE-GATES-OF-SLUMBER_Conqueror THE GATES OF SLUMBER
    Conqueror (2008)
    AUTRE LABEL - DOOM

    4
    
 
RATING
STAFF : 4.5/5 (11 avis)
LECTEURS : 4.4/5 (7 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT BLACK SABBATH
 
BLACK-SABBATH_13 13 (2013)
VERTIGO - HEAVY METAL

3
BLACK-SABBATH_Forbidden Forbidden (1995)
EMI - HEAVY METAL

3
BLACK-SABBATH_Cross-Purposes Cross Purposes (1994)
I.R.S. - HEAVY METAL

3
BLACK-SABBATH_Dehumanizer Dehumanizer (1992)
WARNER - HEAVY METAL

4
BLACK-SABBATH_Tyr Tyr (1990)
I.R.S. - HEAVY METAL

3
BLACK-SABBATH_Headless-Cross Headless Cross (1989)
I.R.S. - HEAVY METAL

4
BLACK-SABBATH_Eternal-Idol Eternal Idol (1987)
WARNER - HEAVY METAL

4
BLACK-SABBATH_Seventh-Star Seventh Star (1986)
WARNER - HARD ROCK

4
BLACK-SABBATH_Born-Again Born Again (1983)
VERTIGO - HEAVY METAL

4
BLACK-SABBATH_Live-Evil Live Evil (1982)
SANCTUARY - HEAVY METAL

4
BLACK-SABBATH_Mob-Rules Mob Rules (1981)
WARNER - HEAVY METAL

4
BLACK-SABBATH_Heaven-And-Hell Heaven And Hell (1980)
WARNER - HEAVY METAL

5
BLACK-SABBATH_Never-Say-Die- Never Say Die ! (1978)
WARNER - HEAVY METAL

3
BLACK-SABBATH_Technical-Ecstasy Technical Ecstasy (1976)
WARNER - HEAVY METAL

4
BLACK-SABBATH_Sabotage Sabotage (1975)
WARNER - HEAVY METAL

4
BLACK-SABBATH_Sabbath-Bloody-Sabbath Sabbath Bloody Sabbath (1973)
WARNER - HEAVY METAL

4
BLACK-SABBATH_Vol-4 Vol. 4 (1972)
WARNER - HEAVY METAL

4
BLACK-SABBATH_Master-Of-Reality Master Of Reality (1971)
WARNER - HEAVY METAL

4
BLACK-SABBATH_Paranoid Paranoid (1970)
WARNER - HEAVY METAL

5
BLACK-SABBATH_Black-Sabbath Black Sabbath (1970)
WARNER - HARD ROCK

4
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers Records, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018