MW / Accueil / Chroniques / THIN LIZZY: Renegade

THIN LIZZY: RENEGADE (1981)


ALBUM - VERTIGO - HARD ROCK - LYNOTT - 20.03.2008
"Un essentiel de la bande à Phil"

5/5
GROUPES PROCHES :
IRON MAIDEN, BLUE OYSTER CULT, U2, GARY MOORE, DARE, SINNER, BLACK STAR RIDERS, GLYDER, ANGELINE, CORSAIR

TRACKS :

01. Angel Of Death 6:18 , 02. Renegade 6:10, 03. The Pressure Will Blow 3:48 , 04. Leave This Town 3:50 , 05. Hollywood (Down On Your Luck) 4:40 , 06. No One Told Him 3:36 , 07. Fats 4:03, 08. Mexican Blood 3:41 , 09. It's Getting Dangerous 5:35

FORMATION :
Brian Downey (Batterie), Darren Wharton (Claviers), Philip Lynott (Chant / Basse), Scott Gorham (Guitares), Snowy White (Guitares)

TAGs :
Accessible / FM
Le début des années 80 est une sombre époque pour Phil Lynott, le charismatique frontman de Thin Lizzy, et à l’écoute de ce Renegade, ça se sent. En pleine séparation de sa compagne, le leader métis du combo, au sein duquel les rapports entre Snowy White et ses comparses étaient pour le moins houleux, sort en 1981 cet album qui a fait un flop. Il faut dire qu’il jurait un brin dans le paysage métal de l’époque. Le propos n’était pas assez musclé face à Maiden, Saxon et Def Leppard. La majesté de l’œuvre n’a quasiment séduit que les irréductibles amoureux du grand brun avec plein de cheveux noirs du fait de son éclectisme musical et des (jugées) trop rares sonorités hard de l’opus.

Asseyez-vous sur le divan, une petite visite guidée du bestiau s’impose à travers une modeste analyse psychologique de son chanteur.

Angel Of Death n’est pas un titre annonciateur de joies et de bonne humeur. Le démarrage au synthé est dans la même veine, inquiétant. Le riff introductif est puissant et sombre, ça ne rigole pas. Quant aux paroles, il n’est question que d’holocaustes passés et à venir, de mort (celle du père de Lynott) et de désastres. Noir c’est noir… La chanson marque l’auditeur profondément. Impressionnant.

La suivante, Renegade, est dixit Lynott, autobiographique… Le démarrage est moins sombre mais la tristesse prime, on passe de passages calmes en passages énervés comme un rappel de la personnalité de Lynott, ballotée entre celle d’un rocker archétypiquement méchant et bagarreur entravé dans ses turpitudes, et celle d’un dandy pourvu d’ une belle âme… « He's just a boy who has lost his way…/ …but he is a king when he's on his own » … C’est clair, le Monsieur n’est pas à l’aise en société et ne se sent bien que dans la solitude… C’est un titre mélodiquement magnifique avec des ruptures gorgées de feeling (la gratte de White couplée à la complainte de Lynott) et de démarrages énormes. Saisissant.

The Pressure Will Blow vaut surtout pour ses parties de guitares dans la grande tradition des harmonies Lizziesques : duels « à la tierce » (White/Gorham) façon « envolées lyriques ». Leave This Town affiche également ces caractéristiques, mais sur une rythmique tendance boogie, c’est la chanson la plus faible de l’album. Elle parle de départ, de changements, d’abandon de mauvaises habitudes...suivez mon regard… Lynott se droguait, a souhaité en sortir, n’y est jamais parvenu et en a péri…

La grosse claque mélodique qu’est Hollywood remet l’opus sur la bonne voie et il n’en déviera plus. Ici, nous avons à faire à une critique des frasques Hollywoodiennes (« They say people out in Hollywood live their life out in black and white»). Lynott n’a jamais accepté l’incompréhension, par les ricains, de sa sensibilité artistique, ni leur intolérance face à ses « dérapages » (concerts annulés par exemple) dus à une santé vacillante (« Nobody understands When you're down on your luck »). Pour poursuivre la série des mélodies fortes No One Told Him débarque alors. Ici Phil explique à une amie qu’elle a brisé le cœur de son boy friend. Ca sent le vécu comme on dit… Paroles sérieuses certes, mais la mélopée plutôt bondissante nous permet de sortir un peu la tête des nuages noirs.

Fats verse dans le Jazz et c’est une excellente tentative. Ce titre, même pour les réfractaires au style, est remarquable. Lynott dans sa jeunesse a fréquenté des clubs où ces sons régnaient en maître. Cela a visiblement laissé quelques traces en lui. Imparable morceau quoiqu’il en soit.

Encore du joyeux à la suite puisqu’il est question, avec Mexican Blood, d’une mexicaine qui se fait assassiner. Le rythme est hispanisant (tiens donc !), guitares et percussions comprises. Le thème est grave, la mélodie frappe fort et Lynott est ensorcelant.

En clôture d’album, nous trouvons It's Getting Dangerous, qui évoque les liens qu’on lâche dans les relations amicales par la faute du temps qui passe. L’entrée en matière est presque angoissante, et les paroles ne rassurent pas « I remember him when we were friends, when we were young …Through the rain, the sleet and snow, but the rain, the sleet and snow chills the heart and kills the soul”. L’ensemble du texte, magnifique, riche et perclus de nostalgie nous montre sans équivoque que le problème en question taraude notre ami Phil. Le titre, d’une absolue musicalité, fait frissonner tant l’émotion en jaillit de toutes parts.

Cet album, assez noir peut presque s’assimiler à une confidence qu’aurait souhaité nous susurrer à l’oreille le père Phil. Une sorte de mise à nue musicale et, je m’adresse au Philophiles, nous sommes peinés, car nous savons que le destin de cet homme, tragique, apparaît en filigrane dans les sillons de cette œuvre. Une histoire déjà gravée en somme…


Plus d'informations sur http://www.thinlizzy.org/
JP39 - 24.12.2009
Un autre monument du groupe, mais qui n'a pas connu le succès mérité. L'album est entier, tous les titres sont bons.
Des grands titres mélodiques comme Angel of Death ont donné du plaisir à Phil Lynott lui-même. Mettre votre casque sur les oreilles et vous écouterez Phil s'exprimer en fond sonore : "My god....". It's getting dangerous, Hollywood, sont du même niveau. Des titres hards : The pressure will blow , le monumental Leave this town rock boogie à souhait.

Bref : que de la bonne musique

EN RELATION AVEC THIN LIZZY
DERNIERE ACTUALITE
Thin Lizzy: Live At The BBC Box Set
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant THIN LIZZY
 
DERNIERE CHRONIQUE
1
Inside Thin Lizzy 1971-1983 (2004)

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant THIN LIZZY
ALBUMS CONSEILLES
  • REVENGINE_Why-Follow-Road-So-Narrow REVENGINE
    Why Follow Road So Narrow (2014)
    AUTRE LABEL - GRUNGE

    3
  • DARE_Belief DARE
    Belief (2001)
    SPV STEAMHAMMER - A.O.R.

    4
  • BLUE-OYSTER-CULT_Heaven-Forbid BLUE OYSTER CULT
    Heaven Forbid (1998)
    SPV STEAMHAMMER - HARD ROCK

    5
  • DARE_Beneath-The-Shining-Water DARE
    Beneath The Shining Water (2004)
    MTM - A.O.R.

    5
  • MAMA-S-BOYS_Live-Tonite MAMA'S BOYS
    Live Tonite (1991)
    MUSIC FOR NATIONS - HARD ROCK

    4
    
 
RATING
STAFF : 4.2/5 (5 avis)
LECTEURS : 5/5 (3 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT THIN LIZZY
 
THIN-LIZZY_Inside-Thin-Lizzy-1971-1983 Inside Thin Lizzy 1971-1983 (2004)
CLASSIC ROCK PRODUCTION - HARD ROCK

1
THIN-LIZZY_Thunder-And-Lightning Thunder And Lightning (1983)
VERTIGO - HARD ROCK

5
THIN-LIZZY_Renegade Renegade (1981)
VERTIGO - HARD ROCK

5
THIN-LIZZY_Chinatown Chinatown (1980)
VERTIGO - HARD ROCK MELODIQUE

4
THIN-LIZZY_Black-Rose Black Rose (1979)
VERTIGO - HARD ROCK

5
THIN-LIZZY_Bad-Reputation Bad Reputation (1977)
MERCURY - HARD ROCK

5
THIN-LIZZY_Jailbreak Jailbreak (1976)
VERTIGO - ROCK

4
THIN-LIZZY_Johnny-The-Fox Johnny The Fox (1976)
VERTIGO - HARD ROCK

4
THIN-LIZZY_Fighting Fighting (1975)
VERTIGO - ROCK

3
THIN-LIZZY_Night-Life Night Life (1974)
MERCURY - ROCK

3
THIN-LIZZY_Vagabond-Of-The-Western-World Vagabond Of The Western World (1973)
DECCA - ROCK

4
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018