MW / Accueil / Chroniques / URIAH HEEP: Salisbury

URIAH HEEP: SALISBURY (1971)


ALBUM - MERCURY - METAL PROGRESSIF
0
GROUPES PROCHES :
DEEP PURPLE, UFO, RAINBOW, WISHBONE ASH, NAZARETH, MAGIC PIE, STYX, TRAUMPFAD, BUTTERED BACON BISCUITS, BLACK BONZO

TRACKS :

01. Bird of Prey (Box, Byron, Hensley) - 04:13, 02. The Park (Hensley) – 05:41, 03. Time to Live (Box, Byron, Hensley) – 04:01, 04. Lady in Black (Hensley) – 04:44, 05. High Priestess (Hensley) – 03:42, 06. Salisbury (Byron, Hensley, Box) – 16:20

FORMATION :
David Byron (Chant), Keith Baker (Batterie), Ken Hensley (Claviers), Mick Box (Guitares), Paul Newton (Basse)

TAGs :
Chant aigue, Choeurs, 70's, Epique
 
Ecrit par MetalNature le 20.01.2012
À peine 6 mois après la sortie de son premier opus, Uriah Heep débarque avec "Salisbury". Un nom de camp militaire, une pochette pour le moins guerrière représentant un char Chieftain, et un titre d’intro dévastateur, "Bird Of Prey", avec un Byron à la limite de la rupture. Loin d’être une composition linéaire, le rythme évolue ensuite vers un mid-tempo plus léger qui n’est pas sans rappeler leurs contemporains. Voilà une sorte d’hybride entre Purple et Sabbath.

La suite est tout aussi variée. Toujours produit par Gerry Bron qui restera fidèle au groupe pendant les années 70, Uriah Heep continue à explorer un style marqué par la voix puissante et aiguë de Byron et les claviers de Hensley associés à une rythmique pouvant envoyer du lourd à souhait. "The Park", qui enchaîne, met en évidence le côté soft d’Uriah Heep; voix délicate, chœurs travaillés, guitare acoustique, pour enchaîner vers des explorations au clavier presque jazzy. C’est beau, même si un peu désuet. La pesanteur du premier titre est loin, Uriah Heep fait le grand écart et il aime çà. Nous aussi !

Avec "Time To Live", le Heep reprend ses outils métalliques là où il les avait laissés et repart pour un titre où la guitare de Box s’en donne à cœur joie avec en soutien les claviers qui peuvent se faire légers ou enrober le tout avec force. Dernier titre de la première face, un des titres les plus connus du Heep ; "Lady In Black". Uriah Heep s’était déjà essayé à l'exercice de la ballade et la reprise du "Come Away Melinda" des Weavers (aussi reprise un peu plus tôt par UFO), mais ici, c’est une composition originale de, et chantée par, Ken Hensley. Le contraste entre les vocaux et les chœurs tout en douceur, la guitare acoustique de Box, certaines cordes et la rythmique lourde est du plus bel effet. Un classique ! Il sortira comme second single mais sans beaucoup de succès.

Le premier single tiré de l’album sera "High Priestess", morceau un peu chaotique marqué par les chœurs, mais où manquent cruellement les claviers de Hensley. Enfin, il y a la plage titulaire, pas moins de 16 minutes pour un titre enregistré avec orchestre. Deep Purple avait tenté l’expérience sans beaucoup de succès, quelques années auparavant. Il faut reconnaître que la symbiose n’est pas mauvaise, l’orchestre étant en soutien de la composition et non l’inverse. Intéressant, mais la composition et parfois trop erratique. Il eut été intéressant que le Heep persévère dans ce créneau, mais il ne le fit pas, ... pour notre plus grand bonheur !

Pas le meilleur album du Heep, mais son écoute est indispensable pour comprendre la genèse de ce groupe incontournable des Seventies !


Plus d'informations sur http://www.uriah-heep.com/
Dernier avis écrit par fran6 le 08.02.2013
Peter a, avec raison, dit tout le bien qu'il faut penser de Uriah Heep en général et de Demons and Wizards en particulier avec l'apport déterminant qu'avait été l'arrivée de Lee Kerslake au sein du groupe.
Cependant UH n'a pas attendu d'avoir en son sein ce brillant batteur pour nous concocter des opus de grand niveau. Preuve en est ce magnifique Salisbury qui est pour moi leur 1er chef d'œuvre.
Dans le morceau éponyme de presque 17 mn qui occupait toute une face du vinyle, la fusion groupe + formation classique est éblouissante. Il n'y a aucun temps mort, les relances et les breaks soutenant la tension tout au long du morceau.
Les autres tentatives du même genre de l'époque (Pink Floyd avec Atom Heart Mother et Procol Harum avec Live at Edmonton) n'ont ni la même qualité, ni la même fluidité.
Et parmi les 5 autres titres plus courts, Bird of Prey, The Park, Lady et In Black enfoncent le clou avec maestria.
Finalement, je place Uriah Heep au panthéon du hard au coté de Led Zep et de Deep Purple (et largement au-dessus de Black Sabbath).
Il n'est rien moins que l'inventeur du Hard-prog, précurseur du métal-prog d'aujourd'hui.
NOS CONSEILS
 
VIDEO
 
RATING
Staff 3.2/5
(5 avis)
Lecteurs 4.7/5
(3 avis)
Ma note :
DU MEME AUTEUR
 
URIAH-HEEP_Outsider Outsider (2014)
FRONTIERS - ROCK

URIAH-HEEP_Into-The-Wild Into The Wild (2011)
FRONTIERS - METAL MELODIQUE

URIAH-HEEP_Celebration Celebration (2009)
EAR MUSIC - HARD ROCK

URIAH-HEEP_Wake-The-Sleeper Wake The Sleeper (2008)
SANCTUARY - HARD ROCK

URIAH-HEEP_Sonic-Origami Sonic Origami (1998)
EAGLE - HARD ROCK MELODIQUE

URIAH-HEEP_Spellbinder Spellbinder (1996)
STEAMHAMMER - HARD ROCK MELODIQUE

URIAH-HEEP_Sea-Of-Light Sea Of Light (1995)
AUTRE LABEL - HARD ROCK

URIAH-HEEP_Different-World Different World (1991)
SANCTUARY - HARD ROCK MELODIQUE

URIAH-HEEP_Raging-Silence Raging Silence (1989)
CASTLE - A.O.R.

URIAH-HEEP_Equator Equator (1985)
COLUMBIA - HARD ROCK MELODIQUE

URIAH-HEEP_Head-First Head First (1983)
MERCURY - HARD ROCK MELODIQUE

URIAH-HEEP_Abominog Abominog (1982)
MERCURY - HARD ROCK MELODIQUE

URIAH-HEEP_Conquest Conquest (1980)
AUTRE LABEL - ROCK

URIAH-HEEP_Fallen-Angel Fallen Angel (1978)
WARNER - ROCK

URIAH-HEEP_Firefly Firefly (1977)
WARNER - ROCK

URIAH-HEEP_Innocent-Victim Innocent Victim (1977)
AUTRE LABEL - METAL PROGRESSIF

URIAH-HEEP_High-And-Mighty High And Mighty (1976)
WARNER - HARD ROCK MELODIQUE

URIAH-HEEP_Return-To-Fantasy Return To Fantasy (1975)
SANCTUARY - HARD ROCK

URIAH-HEEP_Wonderworld Wonderworld (1974)
AUTRE LABEL - HARD ROCK

URIAH-HEEP_Sweet-Freedom Sweet Freedom (1973)
AUTRE LABEL - HARD ROCK MELODIQUE

URIAH-HEEP_Demons-And-Wizards Demons And Wizards (1972)
ISLAND - HARD ROCK MELODIQUE

URIAH-HEEP_The-Magician-s-Birthday The Magician's Birthday (1972)
CASTLE - HARD ROCK

URIAH-HEEP_Look-At-Yourself Look At Yourself (1971)
SANCTUARY - HARD ROCK

URIAH-HEEP_Salisbury Salisbury (1971)
MERCURY - METAL PROGRESSIF

URIAH-HEEP_Very-eavy--Very-umble Very 'eavy... Very 'umble (1970)
MERCURY - METAL PROGRESSIF

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Magna Carta, Metal Mind, Mascot, Lynx, Spv, Afm, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Progress Records, Unicorn, Season Of Mist, F2, Frontiers, Karisma, Black Widow, 10t, Mals, Nightmare, Scarlet, Metalodic, Bad Reputation, K-scope, Dixiefrog, Ear Music, Klonosphere, Trail, R.a.i.g., Progressive Promotion, Avantgarde Music, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2014