MW / Accueil / Chroniques / EUROPE: The Final Countdown

EUROPE: THE FINAL COUNTDOWN (1986)


ALBUM - EPIC - A.O.R. - LOLOCELTIC - 23.04.2008
""

4/5
GROUPES PROCHES :
DEEP PURPLE, SCORPIONS, DEF LEPPARD, THE POODLES, TREAT, H.E.A.T., CRAZY LIXX, AUDIOVISION, POWERWORLD, HUMAN TEMPLE

TRACKS :

01. The Final Countdown - 5:10, 02. Rock The Night - 4:03, 03. Carrie - 4:30, 04. Danger On The Track - 3:45, 05. Ninja - 3:46, 06. Cherokee - 4:13, 07. Time Has Come - 4:01, 08. Heart Of Stone - 3:46, 09. On The Loose - 3:08, 10. Love Chaser - 3:27

FORMATION :
Ian Haugland (Batterie), Joey Tempest (Chant), John Leven (Basse), John Norum (Guitares), Mic Michaeli (Claviers)

TAGs :
Accessible / FM
Après 2 albums d’un Hard Rock efficace et flirtant légèrement avec le Hard FM, Europe va sortir un album qui réussira à la fois à diviser les amateurs de Hard-Rock et à leur rallier un grand nombre de personnes jusqu’alors insensible à ce style musical. Car c’est bien d’un énorme succès commercial qu’il s’agit, en particulier grâce au titre éponyme, sorti en single et dont le monde entier a un jour fredonner la légendaire introduction aux claviers.

Et pourtant, quelle polémique dans le landernau métallique ! D’un côté, un grand nombre d’headbangers regrettent le style des 2 premiers albums du groupe et crient à la trahison au sirènes commerciales. Difficile de leur donner complètement tort lorsque quelques recherches permettent de constater que Joey Tempest a composé la quasi-intégralité de l’album avec l’objectif plus ou moins reconnu de toucher un public plus large et de s’imposer sur les ondes. Il ira même jusqu’à avouer s’être inspirer du morceau « Too Wild » de ses compatriotes de Treat pour composer l’un des autres tubes de l’album, à savoir, le très rock’n’roll « Rock The Night » au solo de guitare incendiaire. D’autre part, le seul titre dont le grand blond partage l’écriture est la ballade « Carrie », elle aussi un succès radiophonique et pour laquelle le clavier Mic Michaeli a donné un coup de main. Voilà qui, en plus du tube interplanétaire que fût, et qu’est encore, « The Final Countdown », fait beaucoup pour les intégristes de la chapelle Metal. Ces derniers argumenteront que face à la place prépondérante donnée aux claviers par rapport aux guitares, John Norum abandonnera le navire car n’acceptant pas ces concessions. C’est d’ailleurs son remplaçant, Kee Marcello, qui apparaîtra sur le clip vidéo de « Rock The Night ».

Seulement voilà, d’autres amateurs de sensations métalliques opposeront à cette vision des choses, celle d’une ouverture permettant d’amener de nouveaux amateurs à découvrir notre musique favorite. Car après tout, quel peut bien être l’intérêt de vouloir garder cet art pour quelques amateurs avertis sans le faire découvrir à des oreilles non initiées. Et puis, le succès commercial ne veut pas forcément dire une trahison du style et cet album en est la preuve. En effet, en dehors des ballades un brin mielleuses (« Carrie ») ou finissant par tourner en rond (« Time Has Come »), Europe nous offre 8 titres de Hard FM dynamique voir catchy. Nous ne reviendront pas sur les 2 tubes précédemment cités. Par contre, il serait dommage d’oublier le percutant « Danger On The Track » où les claviers à la Deep Purple partagent un excellent solo avec la guitare. Dans la même veine, « Cherokee » bénéficie d’un refrain efficace et à la mérite de traiter du calvaire du peuple indien cité. Voilà qui a le mérite de ne pas nager dans l’eau de rose. Quant à « Heart Of Stone », il s’appuie sur une rythmique lourde pour nous servir un Hard FM muscle doté d’un refrain immédiatement mémorisable, et là aussi, John Norum nous offre un solo gorgé de feeling.

Mais nos suédois sont également capable d’accélérer le rythme sur « Ninja » ou « On The Loose » et ainsi proposer un Hard FM rapide que Tobruk n’aurait pas renié. Les claviers restent omniprésents et sont étoffés par des chœurs particulièrement bien dosés. Chaque solo distillé par Norum est une véritable pépite et nous fait regretter son futur départ. Seul « Love Chaser » baisse un peu de niveau en fin d’album,. Il faut dire qu’il est particulièrement handicapé par un riff de clavier assez proche de celui du titre éponyme, ce qui n’en fait pas un mauvais morceau pour autant, mais la ressemblance reste difficile à oublier.

Au final, cet album sera un succès phénoménal qui aura un double effet sur la carrière de Tempset et consorts. Le côté positif de mettre le groupe sur le devant de la scène musicale et d’en faire le challenger européen officiel de Bon Jovi, et d’ainsi pouvoir bénéficier de moyens exceptionnels, autant sur ses tournées que sur la distribution de ses albums suivants. Le côté négatif quant à lui, fut d’enfermer quelques temps le groupe dans un style commercial où il finit par tourner en rond et à s’auto-parodier, ce qui débouchera sur une séparation que nous avons longtemps cru définitive. Reste cependant un album incontournable que très peu de groupes ont eu la chance de pouvoir écrire.


Plus d'informations sur http://www.europetheband.com/
SHAKA - 19.10.2017
En 1986, un groupe de Hard Rock squatte inlassablement les premières places du Top 50, ici même, en France. Non, il ne s’agit pas de BON JOVI qui réalise aussi cet exploit dans tous les pays du monde, sauf chez nous, les fromages qui puent, avec le superbe « Slippery When Wet ». Le groupe qui a touché le jackpot est Suédois et compte en son sein cinq garçons avec de jolis minois et de belles crinières, propres à faire craquer les ménagères de moins de 50 ans. Je veux bien sûr parler d’EUROPE et du méga tube (le mot est faible), « The Final Countdown ». Ca tombe bien, l’album (le troisième) porte le même nom, alors comme ça, ceux qui ont eu le bonheur d’entendre la chanson à la radio ne risquent pas de se tromper en achetant l’album au supermarché du coin. Vous allez me dire : « EUROPE, c’est un groupe de tapettes, plein de maquillage, avec des chansons toutes mollassonnes, c’est même pas du Hard ! ». Grosse erreur ! Cet album est probablement un des meilleurs albums de Hard mélodique jamais sorti. D’ailleurs, les 3 premiers titres sont des tubes : « The Final Countdown » bien sûr, que l’on entend toujours de nos jours, un peu partout (par exemple, l’autre fois, j’étais à la Poste, un portable sonne... c’était cette chanson en sonnerie) ; « Rock The Night », un véritable hymne ; « Carrie », une splendide ballade. Les 7 autres morceaux sont tout aussi indispensables. Ca va des énergiques « Ninja » et « On the Loose », au très DEEP PURPLE « Danger on the Track », en passant par « Heart of Stone » et son superbe solo de guitare. C’est bien simple, sur les 10 titres que contient cet album, pas une seule seconde n’est inutile, c’est hallucinant. Il est vraiment dommage qu’à l’époque, ce groupe se soit fait taper sur les doigts par le public Metal, sous prétexte de rencontrer un grand succès. Avant ce 3è album, EUROPE était un groupe de Hard comme les autres... ils ont décidé d’intégrer des synthés, ce qui au milieu des années 80 était assez mal vu par les hardos... alors que maintenant, c’est passé dans les mœurs. L’influence de EUROPE n’est pas négligeable sur ce point. Et on dira ce qu’on voudra, mais EUROPE (n’oublions pas non plus SCORPIONS) a permis au grand public de découvrir le Hard Rock et j’en connais beaucoup qui ont débuté par-là, moi le premier !

EN RELATION AVEC EUROPE
DERNIERE ACTUALITE
EUROPE : En concert à Paris le 27 septembre 2018
CONCERT

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant EUROPE
 
DERNIER ARTICLE
EUROPE plus de 30 ans de carrière mais une énergie et un plaisir toujours là !

Lire l'article
Voir tous les articles concernant EUROPE
 
DERNIERE CHRONIQUE
4
Walk The Earth (2017)
Suite logique de "War Of Kings", ce nouvel album des Scandinaves perd en cohérence ce qu'il gagne en variété, se révélant finalement d'une grande richesse.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant EUROPE
ALBUMS CONSEILLES
  • DEEP-PURPLE_Burn DEEP PURPLE
    Burn (1974)
    EMI - HARD ROCK MELODIQUE

    4
  • SCORPIONS_Fly-To-The-Rainbow SCORPIONS
    Fly To The Rainbow (1974)
    RCA - HARD ROCK

    3
  • SCORPIONS_Blackout SCORPIONS
    Blackout (1982)
    EMI - HARD ROCK

    4
  • H-E-A-T-_Into-The-Great-Unknown H.E.A.T.
    Into The Great Unknown (2017)
    EAR MUSIC - HARD ROCK MELODIQUE

    4
  • DEEP-PURPLE_In-Rock DEEP PURPLE
    In Rock (1970)
    WARNER - HARD ROCK

    5
    
 
VIDEO
 
RATING
STAFF : 3.8/5 (9 avis)
LECTEURS : 5/5 (3 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT EUROPE
 
EUROPE_Walk-The-Earth Walk The Earth (2017)
AUTRE LABEL - HARD ROCK

4
EUROPE_War-Of-Kings War Of Kings (2015)
EAR MUSIC - HARD ROCK

4
EUROPE_Live-At-Sweden-Rock Live At Sweden Rock (2013)
EAR MUSIC - HARD ROCK

4
EUROPE_Bag-Of-Bones Bag Of Bones (2012)
EDEL - HARD ROCK

3
EUROPE_Last-Look-At-Eden Last Look At Eden (2009)
EDEL - HARD ROCK MELODIQUE

4
EUROPE_Secret-Society Secret Society (2006)
SANCTUARY - HARD ROCK MELODIQUE

4
EUROPE_Start-From-The-Dark Start From The Dark (2004)
SANCTUARY - HARD ROCK MELODIQUE

4
EUROPE_Prisoners-In-Paradise Prisoners In Paradise (1991)
EPIC - A.O.R.

4
EUROPE_Out-Of-This-World Out Of This World (1988)
EPIC - A.O.R.

3
EUROPE_The-Final-Countdown The Final Countdown (1986)
EPIC - A.O.R.

4
EUROPE_Wings-Of-Tomorrow Wings Of Tomorrow (1984)
CBS - HARD ROCK

4
EUROPE_Europe Europe (1983)
EPIC - HARD ROCK

2
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017