MW / Accueil / Chroniques / IQ: Nomzamo
GROUPE/AUTEUR:

IQ

(ROYAUME UNI)

TITRE:
NOMZAMO
ANNEE PARUTION:
1987
LABEL:
POLYGRAM
GENRE:
ROCK PROGRESSIF
"A l'image de son successeur, Nomzamo peut être classé à part dans la carrière du groupe : question de style, d'époque et d'ambition (commerciale essentiellement) sans doute."
TONYB - 24.04.2008 -
22H30, confortablement installé dans un fauteuil, des haut-parleurs de la radio s'épanche une mélodie aux accents bien balisés des oreilles des progueux que nous sommes. 102.3 en FM, Philippe Manœuvre aux commandes, vous êtes sur Skyrock et l'émission s'appelle "La Voix du Lézard". Vous croyez rêver ? Les petits jeunes vont me prendre pour un fou ? Eh oui, il s'agit bien du juré de la Nouvelle Star 2008 et de la radio Rap/Hip Hop par excellence dont il est question ici … nous sommes en 1987 et Promises de IQ est diffusé quasi-quotidiennement sur les ondes d'une radio à l'audience nationale.

Autres temps, autres mœurs me direz-vous … mais également promotion active d'un jeune groupe, né quelques années auparavant, et ayant décroché le jack-pot, à savoir un contrat avec une major du disque (Polygram). L'aventure ne fera hélas pas long feu, le temps de deux albums aujourd'hui forts décriés par les fans du groupe.

Premier élément perturbateur : le remplacement de Peter Nicholls par Paul Menel, dont le timbre et le look font plus penser à un Nicolas Sirkis (Indochine) qu'à Peter Gabriel. Inutile de dire que ce chanteur ne fera pas l'unanimité, ses performances vocales n'étant pas non plus exemptes de tout reproche (à ce sujet, les titres live de J'ai Polette d'Arnu sont particulièrement édifiants …). De même, il est certain que le calibre et l'ambition des chansons présentes sur ce Nomzamo sont parfois à mille lieux d'un Last Human Gateway ou encore d'un Enemy Smacks. Le son IQ est toujours bien présent, les harmonies familières, mais les développements et les grandes envolées sont absentes.

Et pourtant, aux côtés de Passing Strangers ou autres Screaming faiblards, cet album révèle quelques belles plages : No Love Lost tout d'abord, avec son côté baroque - et malgré une batterie lourdingue - , qui ouvre l'album de fort belle manière, avant de le clôturer au travers d'une convaincante reprise acoustique voix/piano. Puis le tubesque Promises, au refrain entêtant et à la rythmique entraînante, ayant connu les honneurs des ondes FM. Commoun Ground et son final pompeux ramènera également de nombreux suffrages, tandis que la ballade Still Life enchantera les oreilles attentives, avec ses envolées de saxophone sur fond de claviers planants. Human Nature viendra rappeler les origines progressives du groupe, en déroulant ses presque 10 minutes de néo-prog vitaminé. Mais c'est surtout avec Nomzamo, la plage titre, véritable pépite progressive, que l'on va retrouver durant 7 minutes toute la magie d'IQ : démarrage en douceur sur une rythmique chaloupée, annonçant une montée en puissance progressive se concluant en un final énergique, avant un retour en eaux calmes pour conclure cette mini-symphonie.

A l'image de son successeur, Nomzamo peut être classé à part dans la carrière du groupe : question de style, d'époque et d'ambition (commerciale essentiellement) sans doute. Néanmoins, il serait dommage de passer à côté de cet album somme toute plus que correct, et dont le mérite premier (et ce n'est pas le moindre en ces temps de disette) aura été de faire connaître le groupe au plus grand nombre, et en premier lieu à votre serviteur.

Plus d'information sur http://www.iq-hq.co.uk/

VIDEO

GROUPES PROCHES:
ARENA, MAGENTA, CARPTREE, LA TULIPE NOIRE, STEVE THORNE, CLEPSYDRA, TWELFTH NIGHT, GALAHAD, JADIS, ANUBIS

LISTE DES PISTES:
01. No Love Lost – 6:03
02. Promises (as The Years Go By) – 4:34
03. Nomzamo – 7:00
04. Still Life – 5:58
05. Passing Strangers – 3:47
06. Human Nature – 9:42
07. Screaming – 4:07
08. Common Ground – 6:59
09. Colourflow – 5:26
10. No Love Lost (piano-vocal Version) – 4:10


FORMATION:
Martin Orford: Claviers
Michael Holmes: Guitares
Paul Cook: Batterie
Paul Menel: Chant
Tim Esau: Basse


TAGS:
Accessible / FM, Neo
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
productionuser_idproduction_comment_idproduction_review_id

REALMEAN - 27/03/2015 21:08:43
Le changement du ministère vocal n’est sans doute pas le seul responsable de la baisse de régime affichée par "Nomzamo". Une section rythmique on ne peut plus assommante, une ligne mélodique assez fade sur l’ensemble et des soli peu enthousiasmants, tout cela n’est pas fait pour arranger une production sonore encore perfectible. Les efforts effectués pour rehausser le niveau ne payent pas toujours : la copie de l’ 'Here comes the feeling' asiatique, avec 'Passing Strangers', tourne court - le vocal de Paul Menel n’est pas celui de Wetton. Ce n’est pas si mauvais que cela en effet, mais on a davantage la sensation d’écouter un montage de morceaux alignés les uns derrière les autres, que de savourer l’assemblage d’un album cohérent. Pourtant malgré tous ses défauts, cet opus révèle un côté attachant. Si toutes les compositions avaient été de la trempe de 'No love lost' ou de celle du titre éponyme, IQ aurait pu faire un beau carton… Conclusion, il faut l’écouter, c’est typiquement le genre d’album pour lequel les avis peuvent s’avouer très tranchés, d’un auditeur à l’autre.
2174 17370

PICSO - 13/05/2011 16:09:25
Mais quelle déception... Outre sa production assez médiocre, cet album est un concentré de moyens habiles de gâcher ce qui aurait pu être une vraie réussite...
Il s'agit d'une opposition entre des morceaux de très bonne facture (certes gâchés par des imperfections d'ordre vocales et de production), j'ai nommé les potentiellement excellents (rendus excellents en live avec Nicholls) : "No Love Lost", "Human Nature", "Common Ground" et "Nomzamo"...
Et puis des choses absolument stupéfiantes tellement c'est indigne de ce groupe :
"Promises" (qui reste quand même entraînant, mais totalement hors sujet), "Still Life", "Passing Strangers" (qui sont aussi intéressants qu'un cours sur la reproduction des bactéries), le très plat "Colourflow" et le meilleur pour la fin (ou pas...) le pire du pire, décroche la palme du plus mauvais d'IQ tout album studio confondu... "Scream"... (je n'ose même pas le prononcer et encore moins le crier.
Bref, on tombe de très haut! Bon courage à vos oreilles et n'hésitez pas à appuyer sur la touche "skip", c'est salvateur ...
2160 9808
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
productionuser_idproduction_comment_id
ADRIANSTORK - 01/05/2014 00:08:30
Je te trouve sévère, Tonyb, avec Paul Menel, sur le Medley présent sur J'ai pollette d'arnu, son interprétation est brillante, certes sans la fragilité et l'émotion insufflées par Peter Nicholls.
8831149
 
EN RELATION AVEC IQ
DERNIERE ACTUALITE
IQ: Un nouvel album à la rentrée
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant IQ
 
NOTES
 
2.9/5 (7 avis)
2.3/5 (3 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT IQ
 
IQ_The-Road-Of-Bones The Road Of Bones (2014)
REPLICA / ROCK PROGRESSIF
IQ_Frequency Frequency (2009)
INSIDEOUT MUSIC / ROCK PROGRESSIF
IQ_Stage Stage (2006)
GIANT ELECTRIC PEA / ROCK PROGRESSIF
IQ_Iq--The-Twentieth-Anniversary-Show-Dvd Iq20 - The Twentieth Anniversary Show Dvd (2005)
GIANT ELECTRIC PEA / ROCK PROGRESSIF
IQ_Dark-Matter Dark Matter (2004)
GIANT ELECTRIC PEA / ROCK PROGRESSIF
IQ_The-7th-House The 7th House (2000)
GIANT ELECTRIC PEA / ROCK PROGRESSIF
IQ_Subterranea Subterranea (1997)
GIANT ELECTRIC PEA / ROCK PROGRESSIF
IQ_Ever Ever (1993)
GIANT ELECTRIC PEA / ROCK PROGRESSIF
IQ_J-ai-Polette-D-arnu J'ai Polette D'arnu (1991)
GIANT ELECTRIC PEA / ROCK PROGRESSIF
IQ_Are-You-Sitting-Comfortably Are You Sitting Comfortably (1989)
GIANT ELECTRIC PEA / ROCK PROGRESSIF
IQ_Nomzamo Nomzamo (1987)
POLYGRAM / ROCK PROGRESSIF
IQ_The-Wake The Wake (1985)
GIANT ELECTRIC PEA / ROCK PROGRESSIF
IQ_Tales-From-The-Lush-Attic Tales From The Lush Attic (1983)
MSI / ROCK PROGRESSIF
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019