MW / Accueil / Chroniques / POISON: Look What The Cat Dragged In

POISON: LOOK WHAT THE CAT DRAGGED IN (1986)


ALBUM - CAPITOL - HARD ROCK - LOLOCELTIC - 13.05.2008
""

4/5
GROUPES PROCHES :
KISS, DEF LEPPARD, VAN HALEN, WARRANT, RATT, THE QUIREBOYS, DAMN YANKEES, BAI BANG, ENDEVERAFTER, CINDERELLA

TRACKS :

01. Cry Tough - 3:38, 02. I Want Action - 3:05, 03. I Won't Forget You - 3:34, 04. Play Dirty - 4:07, 05. Look What The Cat Dragged In - 3:10, 06. Talk Dirty To Me - 3:43, 07. Want Some, Need Some - 3:38, 08. Blame It On You - 2:32, 09. #1 Bad Boy - 3:14, 10. Let Me Go To The Show - 2:55

FORMATION :
Bobby Dall (Basse / Claviers), Bret Michaels (Chant / Guitares / Harmonica), CC Deville (Guitares), Rikki Rockett (Batterie)

TAGs :
Accessible / FM, Happy / Délirant
Contrairement à de nombreux autres groupes, Poison n’est pas un inconnu lorsque son premier album déboule dans les bacs des disquaires. En effet, cela fait environ 3 ans que le combo multiplie les concerts à travers tous les USA. Les 4 permanentés de Los Angeles ont donc déjà une fan-base nombreuse et fidèle. Ils ont également déjà attiré l’attention de la presse spécialisée qui n’hésite pas à les comparer à un croisement entre Kiss et les Sex Pistols. Il est donc plus aisé de comprendre la maturité donc Poison fait preuve sur son premier album après ces quelques explications.

Mais avant d’aborder les qualités indéniables des 10 titres composant ce brûlot, il faudra d’abord passer au delà du look de leurs interprètes. En effet, Bret & Co. jouent résolument la carte de la provocation, et c’est bien comme cela qu’il faut interpréter leurs tenues outrancières renforcées de maquillages et de permanentes à faire pâlir de jalousie la confédération des Drag Queens. Si cette apparence n’est pas sans rappeler Mötley Crüe, une attitude rebelle peut également se retrouver au niveau musical, bien que Poison est une attitude plus fêtarde. En effet, c’est un véritable party-band auquel nous avons à faire ici. Les mélodies flirtent avec une pop-métal qui n’est parfois pas sans rappeler Def Leppard et les refrains sont imparables. Quant aux thèmes abordés, ils tournent autour de thèmes particulièrement philosophiques tels que le sexe, la fête et… le sexe ! Les titres des 2 singles sont d’ailleurs sans équivoque : « I Want Action » et « Talk Dirty To Me ». Ceci ne les empêche pas d’être de véritables pépites qui cartonneront sur les ondes FM US et tourneront en boucle sur MTV. Même la très intellectuelle émission française du « Collaro Show » n’échappera pas à une prestation des 4 trublions maquillés.

Cependant, s’il est une chose importante pour apprécier cet album à sa juste valeur, c’est bien de le prendre pour ce qu’il est, à savoir un recueil de titres immédiats et calibrés pour transmettre une bonne humeur rafraîchissante et irrésistible. Toute autre approche pourrait s’avérer décevante et ne permettrait pas de profiter de l’énergie d’un « Look What The Cat Dragged In » balançant entre un riff légèrement alourdit et un refrain efficace. Il serait également difficile de profiter de la tornade d’un « Let Me Go To The Show » rapide et déchaîné et illustré de paroles délirantes. D’autre part, la ballade « I Won’t Forget You » n’est pas ce qui se fait de plus émouvant dans le style mais elle n’en reste pas moins sensuelle et aisément mémorisable. Enfin, nous ne reviendrons pas sur les 2 singles cités précédemment, si ce n’est pour attirer votre attention sur ce qui deviendra une tradition chez Poison, à savoir l’interpellation de CC DeVille par Bret Michael avant le solo de « Talk Dirty To Me ». Le guitariste peroxydé est d’ailleurs le symbole de ce groupe car s’il n’est probablement pas le six-cordiste le plus technique du circuit, il n’en est pas moins le meilleur pour Poison, sachant toujours dégainé le solo le mieux adapté à chaque titre et faisant preuve d’une virtuosité diablement efficace sur chacun de ses riffs.

La formule est déjà donc bien rôdée pour ce premier album et le groupe la renforcera pour son album suivant qui ne souffrira pas des baisses de régime que le punkisant « #1 Bad Boy » peut représenter sur « Look What The Cat Dragged In ». Cet album reste cependant d’une efficacité redoutable et entrera directement dans le Top 10 des ventes US, ce qui en dit long sur ses qualités. Un disque qui se vend à plus de 2 millions d’exemplaire est forcément d’un niveau qui mérite le respect, surtout lorsqu’il s’agit d’une première œuvre qui, de plus, est une parfaite introduction au style d’un groupe particulièrement attachant.


Plus d'informations sur http://www.poisonweb.com
SHAKA - 25.11.2017
Ouh ! Les jolies côtelettes sur la pochette ! Oups non ! Ce sont des mecs ! Déjà, je sens que ça va en rebuter plus d'un, ceux qui ne sont pas dans le trip Glam, c'est à dire le triptyque "Sex, Drugs & Rock'n'roll" ! POISON représente avec MOTLEY CRUE, l'archétype du groupe de Hard US des années 80 : look tapageur, compos bétons sans trop de démonstration, et toujours cette envie de faire la fête ! Cet album est le premier de POISON et assurément le meilleur avec le deuxième sorti deux ans plus tard. Ils ont ensuite essayé de s'extirper de leur image Glam, sans trop de succès. Dans les années 90, le seul fait d'armes du groupe, ce sont les exploits du chanteur Bret Michaels avec la sculpturale Pamela Anderson et plus tard son show de télé réalité “Rock of Love”. Ce premier album est donc sans faille : des riffs très Metal ("Look what the Cat Dragged in", "Play Dirty", "I Want Action"...), une jolie ballade pour les groupies ("I won't Forget you"), et même une chanson bien Speed, sans pour autant faire du HELLOWEEN bien sûr ("Let me Go the the Show") ! Et les paroles sont aussi très importantes. En effet, elles sont Grunge avant l'heure et dénoncent tous les travers de notre société ! POISON est un groupe qui a des revendications : "I want action tonight, satisfaction all night !" ou "Baby, talk dirty to me !" ; qui se préoccupe de son prochain : "I got a girl on the left of me, a girl on the right and I know damn well I slept with both last night !" ; bref, la grande classe ! Si vous ne savez pas quoi passer comme CD la prochaine fois que vous faites une fête avec des tas de bières et de jolies côtelettes, mettez donc ce CD, ambiance assurée... toute la nuit ! "I want some, I need some... !"

EN RELATION AVEC POISON
DERNIERE ACTUALITE
BRET MICHAELS (POISON) sort son single de Noël
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant POISON
 
DERNIERE CHRONIQUE
4
Poison'd! (2007)

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant POISON
ALBUMS CONSEILLES
  • DEF-LEPPARD_Euphoria DEF LEPPARD
    Euphoria (1999)
    MERCURY - HARD ROCK MELODIQUE

    3
  • WINGER_Winger-Live WINGER
    Winger Live (2007)
    FRONTIERS - A.O.R.

    4
  • VAN-HALEN_Van-Halen VAN HALEN
    Van Halen (1978)
    WARNER - HARD ROCK

    5
  • WINGER_In-The-Heart-Of-The-Young WINGER
    In The Heart Of The Young (1990)
    ATLANTIC - HARD ROCK MELODIQUE

    4
  • CINDERELLA_long-cold-winter CINDERELLA
    Long Cold Winter (1988)
    MERCURY - HARD ROCK

    4
    
 
VIDEO
 
RATING
STAFF : 4.5/5 (2 avis)
LECTEURS : 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT POISON
 
POISON_Poison-d Poison'd! (2007)
EMI - HARD ROCK

4
POISON_Hollyweird Hollyweird (2002)
CYANIDE - HARD ROCK

3
POISON_Crack-A-Smile--And-More- Crack A Smile... And More ! (2000)
CAPITOL - HARD ROCK

3
POISON_Power-To-The-People Power To The People (2000)
CYANIDE - HARD ROCK

2
POISON_Native-Tongue Native Tongue (1993)
CAPITOL - HARD ROCK

4
POISON_Flesh--Blood Flesh & Blood (1990)
CAPITOL - HARD ROCK

4
POISON_Open-Up-And-Say--Ahh Open Up And Say... Ahh! (1988)
CAPITOL - HARD ROCK

4
POISON_Look-What-The-Cat-Dragged-In Look What The Cat Dragged In (1986)
CAPITOL - HARD ROCK

4
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017