MW / Accueil / Chroniques / OVERHEAD: And We're Not Here After All

OVERHEAD: AND WE'RE NOT HERE AFTER ALL (2008)


ALBUM - MUSEA - ROCK PROGRESSIF - PETER HACKETT - 15.10.2008
""

5/5
GROUPES PROCHES :
MARILLION, KING CRIMSON, ANUBIS, INVERTIGO, MANGROVE, SONIQ CIRCUS, TRANSPERCEPTION, OBIYMY DOSCHU, TUNE, SAILOR FREE

TRACKS :

01. A Method... - 04:14, 02. ... To The Madness - 07:43, 03. Time Can Stay - 08:08, 04. The Sun - 01:10, 05. Lost Inside - 11:46, 06. Entropy - 06:41, 07. A Captain On The Shore - 09:47

FORMATION :
Alex Keskitalo (Chant / Flûte), Jaako Kettunen (Guitares), Janne Pylkkönen (Basse), Petra Oksa (Chant / sur "A Captain On The Shore"), Tarmo Simonen (Claviers), Ville Sjöblom (Batterie)

TAGs :
Happy / Délirant
Overhead s'est fait une renommée en concert après un deuxième album ("Metaepitome") qui passe aujourd'hui pour un must, mais qui n'avait pas convaincu tant que ça le public. La scène a donc révélé cette force un brin déjantée qui n'apparaissait pas pleinement dans les enregistrements studio de ce jeune groupe finlandais un tantinet atypique et "Metaepitome" s'est alors hissé à la place d'honneur qui lui convenait.

Ce nouvel album était donc attendu avec impatience par la foule des supporters se demandant si Overhead allait exploiter la voie ouverte en proposant une sorte de "Metaepitome le retour"... Ce qui ressort dès les premières secondes d'écoute, c'est la qualité du son et l'équilibre de l'ensemble. Cette impression se confirmera par la suite car l'album a bénéficié d'une production irréprochable qui manquait à son prédécesseur. A Method ouvre le bal avec quelques notes douces comme des tintements de clochettes amenant les premiers vocaux d'Alex Keskitalo... Nous sommes en terrain connu, "Metaepitome" n'est pas si loin. Jaakko Kettunen fait vrombir ses cordes et la fureur monte : chant rageur et riffs agressifs. Et sans y prendre garde nous voila arrivés à la deuxième piste. Rythmée par une basse hypnotique, ce "... To The Madness" mérite bien son nom, il va nous entraîner vers des délires qu'Alex dira plutôt que les chanter et, comme souvent avec Overhead, les successions de passages puissants alternant avec les accalmies ne nous laissent aucun répit jusqu'au rire sarcastique qui marque la fin de ce deuxième titre.

Avec Time Can Stay le tempo est plus lent. Ce troisième titre est une ballade à la rythmique fortement martelée avec, en point d'orgue un peu avant la quatrième minute, une sorte de cascade de piano et claviers reposant sur des allers-retours de toms. Une petite bluette musicale (The Sun) d'à peine plus d'une minute sert de transition entre une première partie d'album déjà fort convaincante et une seconde qui va se révéler encore plus exaltante.

Lost Inside reprend un peu là où Time Can Stay nous avait laissés. Rythme lent mais très asséné avec montée en puissance à mi-parcours. Il y a tout (ou presque) Overhead dans ce titre : la voix écorchée et la flûte traversière d'Alex, la rythmique implacable de Janne et Ville et les superbes envolées de claviers de Tarmo. Le presque qui modérait mon affirmation est du au fait que jusqu'au sixième titre (Entropy), jamais sur cet album Jaakko ne se laisse aller à un solo comme il avait pu le faire sur "Metaepitome".

C'est par un A Captain On The Shore très symphonique qu'Overhead conclura ce nouvel opus. Les trois dernières minutes de ce titre qui en compte près de 10 sont construites autour d'un chorus de voix qui vont aller decrescendo pour ne finir qu'avec une voix féminine vocalisant sur quelques notes de piano... Le calme après la tempête. Il me faut ajouter avant de conclure que ces jeunes Finlandais ont le bon goût de remercier, dans le livret de l'album, un certain nombre d'acteurs du petit monde du prog européen parmi lesquels on peut lire les noms des Belges de Prog-Résiste et du Siprit of 66, les Suisses des Montreux Prog Nights ou les Français de Fantastiques Musiques, entre autres. L'intention est touchante et ne peut qu'ajouter à l'impression de gentillesse qui se dégage de ces musiciens ô combien talentueux.

Ce troisième album gagne en qualité technique ce qu'il a peut-être perdu en spontanéité, mais je ne doute pas que ces titres parfaitement ciselés trouvent une autre dimension plus folle au contact de la scène. Overhead est un grand groupe qui a su créer un son et un style qui lui est propre et auxquels je suis définitivement accro !!


Plus d'informations sur http://www.overhead-band.com
CORTO1809 - 07.05.2010
Avec ce nouvel opus, OVERHEAD franchit encore un palier par rapport à METAEPITOME

Les deux premiers morceaux, "A method…" et "…To the madness", s'enchainent assez naturellement. Le chanteur a encore fait des progrès et, si sa voix était à peine supportable dans Zumanthum, elle passe maintenant avec un grand naturel. Les titres sont travaillés, variés, et s'écoutent sans lassitude.
"Time can stay" est vraiment envoutant avec un chant convaincant et un joli travail à la basse, qu'on retrouve aussi bien présente sur "Lost inside", doté d'un certain souffle épique.
Enfin, avec "A captain on the shore", la musique commence presque à prendre une certaine ampleur avec même des simili chœurs à la fin.

Si OVERHEAD effectue pour son prochain album le même saut qualitatif qu'il a su faire entre ZUMANTHUM et METAEPITOME, puis entre METAEPITOME et AND WE'RE NOT HERE AFTER ALL, nul doute que cela ne soit un chef d'œuvre.

7++

ABADDON - 07.12.2009
And We're Not Here After All a certes un peu perdu le côté "cheval fou" qui faisait le charme des albums précédents, mais même domestiquée, la musique d'Overhead fait mouche ! Les amateurs de montée progressive se rueront sur Lost Inside, et le final de [Captain on the Shore est tout en émotion. Quant au chanteur Alex Keskitalo, dont on peut (c'est mon cas) ou pas apprécier le timbre vocal, il a quand même fait de sacrés progrès depuis Zumanthum !

SPACEFOLK - 28.01.2009
Je partage l'avis de Tonyb, autant j'ai aimé les deux précédents albums, autant je n'arrive pas à rester accrocher à cet album. And We're Not Here After All a pourtant des qualités, bonne production, les compos sont accrocheuses. cependant ce que j'aimais des deux premiers c'était le côté débrider des compos, "On ne se prends pas au sérieux, on fait de la musique parce qu'on aime cela". Avec And We're Not Here After All tout est parfait mais c'est sans émotion. Comme dirait l'autre, il chante avec ses cordes vocales mais pas avec ses tripes.


TONYB - 15.10.2008
Au risque de me faire lyncher, je n'arrive pas à partager l'enthousiasme généralisé qui se déchaîne autour de cet album.
(très) bien fait, (très) bien réalisé, mais je n'arrive pas à accrocher à une orientation dans laquelle je ne retrouve plus l'émotion du précédent opus. Et par moment, la voix du chanteur m'insupporte. Donc, ça ne sera que 7 pour moi.

EN RELATION AVEC OVERHEAD
DERNIERE ACTUALITE
OVERHEAD sort un nouveau single
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant OVERHEAD
 
DERNIER ARTICLE
Glass/Overhead au Théâtre Montansier

Lire l'article
Voir tous les articles concernant OVERHEAD
 
DERNIERE CHRONIQUE
3
Of Sun And Moon (2012)

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant OVERHEAD
ALBUMS CONSEILLES
  • MANGROVE_More-Or-Less--An-Acoustic-Evening MANGROVE
    More Or Less...An Acoustic Evening (2011)
    AUTOPRODUCTION - ROCK PROGRESSIF

    3
  • ANUBIS_A-Tower-Of-Silence ANUBIS
    A Tower Of Silence (2011)
    BIRDS ROBE - ROCK PROGRESSIF

    4
  • KING-CRIMSON_Islands KING CRIMSON
    Islands (1972)
    VIRGIN - ROCK PROGRESSIF

    4
  • MARILLION_Seasons-End MARILLION
    Seasons End (1989)
    EMI - ROCK PROGRESSIF

    3
  • MARILLION_This-Strange-Engine MARILLION
    This Strange Engine (1997)
    CASTLE - ROCK PROGRESSIF

    5
    
 
VIDEO
 
RATING
STAFF : 4/5 (9 avis)
LECTEURS : 3.8/5 (4 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT OVERHEAD
 
OVERHEAD_Of-Sun-And-Moon Of Sun And Moon (2012)
PROGRESSIVE PROMOTION - ROCK PROGRESSIF

3
OVERHEAD_And-We-re-Not-Here-After-All And We're Not Here After All (2008)
MUSEA - ROCK PROGRESSIF

5
OVERHEAD_Metaepitome Metaepitome (2005)
MUSEA - ROCK PROGRESSIF

3
OVERHEAD_Zumanthum Zumanthum (2002)
MELLOW - ROCK PROGRESSIF

3
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017