MW / Accueil / Chroniques / LED ZEPPELIN: How The West Was Won

LED ZEPPELIN: HOW THE WEST WAS WON (2003)


ALBUM - ATLANTIC - HARD ROCK - ZOSO - 22.09.2008
""

5/5
GROUPES PROCHES :
DEEP PURPLE, THE BEATLES, VAN HALEN, THE CULT, THE BLACK CROWES, WISHBONE ASH, COSMOGRAF, BLACK COUNTRY COMMUNION, THE MUGGS, THE ROLLING STONES

TRACKS :

101. La Drone - 00 :14, 102. Immigrant Song - 03 :41, 103. Heartbreaker - 07 :24, 104. Black Dog - 05 :40, 105. Over The Hills And Far Away - 05:07, 106. Since I’ve Been Loving You - 08:01, 107. Stairway To Heaven - 09:37, 108. Going To California - 05:36, 109. That’s The Way - 05:53, 110. Bron-y-aur Stomp - 04:52, 201. Dazed And Confused - 25:25, 202. What Is And What Should Never Be - 04:39, 203. Dancing Days - 03:41, 204. Moby Dick - 19:23, 301. Whole Lotta Love - 23:07, 302. Rock N’ Roll - 03:55, 303. The Ocean - 04:19, 304. Bring It On Home - 09:29

FORMATION :
Jimmy Page (Guitares), John Bonham (Batterie), John Paul Jones (Basse / Claviers), Robert Plant (Chant / Harmonica)

TAGs :
Live, Chant aigu, 70's, Bluesy, Jam
J’accuse. Et avec virulence qui plus est. Sur le banc des accusés, Led Zeppelin, bien connu des services de police, est accusé de faire perdre à votre serviteur toute crédibilité en l’obligeant, bien malgré lui, a être particulièrement expansif concernant tout ce qui touche au légendaire groupe de Hard Rock.

Examinons les faits : Les 25 et 27 juin 1972, Led Zeppelin délivre une performance éblouissante à Los Angeles avec pour seul témoin un bootleg du 25 au son par définition imbuvable, nommé "Burn Like a Candle". En 1980, après avoir englouti une piscine de vodka, le batteur John Bonham décède et met la planète Hard Rock en deuil. Sa mort signe la fin d’un des plus grand groupe de scène, qui ne laisse en héritage que le controversé "The Song Remains The Same" pour faire vibrer les nostalgiques et râler les puristes.

Alors évidemment lorsqu’en 2003, Jimmy Page ressort les bandes du bootleg de son chapeau pour en faire un triple album live, on se demande : pourquoi seulement maintenant ? Il est dès lors tentant d’y voire une petite tentative de faire pondre à nouveau la vieille poule aux œufs d’or afin de récolter du blé. Ce charmant scénario champêtre tombe néanmoins en morceau lors de l’écoute de ce triple album…

Le vieux sorcier ne s’est pas moqué de nous, et ce qu’il a réussi à faire des vieilles bandes tient effectivement de la magie. Le son est clair et net, et permet à chacun des instruments et à la voix de Plant de s’exprimer totalement sans se marcher les uns sur les autres. L’énergie de la prestation est bien mieux rendue que sur "The Song Remains The Same", qui prend un gros coup de vieux au passage. Le travail post-concert est donc énorme et le seul obstacle sur l’escalier vers le paradis musical est une interprétation mauvaise de la part du géant, peut probable au vu de la date (1972).

L’introduction pas très utile nommée "LA Drone" ne nous laisse même pas le temps de nous assoir confortablement dans notre siège qu’"Immigrant Song" nous en expulse. Le choix de cette chanson pour attaquer est extrêmement judicieux, et tout le monde se fait les crocs bien sagement sur le solo monstrueux de Page, soutenu comme d’habitude par tous ses compères parfaitement en place. Les titres qui s’enchainent montrent de plus en plus un groupe fou, qui joue à fond ses compositions pour délivrer le meilleur d’eux même. Et le meilleur est atteint. "Since I’ve Been Loving You" est transcendée grâce au chant magique de Plant, ainsi que tous les titre du III, parfaitement à leur place pour tempérer les orages que sont les "Black Dog", "Heartbreaker", ou "The Ocean". Tous ces titres révèlent leur énergie incroyable à un point rarement observé dans le milieu musical. "Stairway To Heaven" est jouée dans un silence de cathédrale et s’élève à un niveau métaphysique de beauté. Et que dire des improvisations jouissives de "Moby Dick", "Whole Lotta Love" et "Dazed and Confused" (1H10 à elle trois) sur lequel chaque membre semble jouer pour la musique, sans se soucier de partition, de ventes et de querelles.

La guitare de Page et le chant de Plant donnent à l’auditeur ébahi des sensations presque érotiques rarement ressenties sur de la musique. Ce chant et cette guitare se complètent comme jamais, chacun se laissant aller sans retenue, et donnant naturellement à l’autre la place qu’il lui faut. Plant et Page sont les deux tourelles d’un même char d’assaut, dont Bonham et John Paul Jones sont les chenilles implacables. Cette machine de guerre livre le combat de sa vie, et vaincu, je ne peux que vous faire une confession : je n’ai jamais entendu un enregistrement live aussi incroyable. Et il vous faudrait une conclusion ?


Plus d'informations sur http://www.ledzeppelin.com/
PETER HACKETT - 22.09.2008
Le seul live de Led Zep !! On ne peut pas faire moins que se prosterner devant l'objet cultissime.

EN RELATION AVEC LED ZEPPELIN
DERNIERE ACTUALITE
LED ZEPPELIN: Robert Plant refuse la reformation
INFORMATION

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant LED ZEPPELIN
 
DERNIERE CHRONIQUE
4
Celebration Day (2012)
Enregistrement d'un unique concert donné à l’O2 Arena en 2007 : Led Zep fait honneur à sa réputation et ne trahit pas ses compositions par une interprétation aléatoire ou minimaliste.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant LED ZEPPELIN
ALBUMS CONSEILLES
  • THE-ANSWER_Rise THE ANSWER
    Rise (2006)
    PIAS - HARD ROCK

    4
  • VAN-HALEN_Right-Here-Right-Now VAN HALEN
    Right Here, Right Now (1993)
    WARNER - HARD ROCK

    4
  • BLACK-COUNTRY-COMMUNION_2 BLACK COUNTRY COMMUNION
    2 (2011)
    MASCOT - HARD ROCK

    4
  • BLACK-COUNTRY-COMMUNION_BCCIV BLACK COUNTRY COMMUNION
    Bcciv (2017)
    MASCOT - HARD ROCK

    5
  • VAN-HALEN_Best-Of--Volume-1 VAN HALEN
    Best Of - Volume 1 (1996)
    WARNER - HARD ROCK MELODIQUE

    4
    
 
RATING
STAFF : 4.8/5 (5 avis)
LECTEURS : 4.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT LED ZEPPELIN
 
LED-ZEPPELIN_Celebration-Day Celebration Day (2012)
ROADRUNNER - HARD ROCK

4
LED-ZEPPELIN_Led-Zeppelin-DVD Led Zeppelin DVD (2003)
ATLANTIC - HARD ROCK

5
LED-ZEPPELIN_How-The-West-Was-Won How The West Was Won (2003)
ATLANTIC - HARD ROCK

5
LED-ZEPPELIN_Coda Coda (1982)
SWAN SONG - ROCK

2
LED-ZEPPELIN_In-Through-The-Out-Door In Through The Out Door (1979)
SWAN SONG - ROCK

3
LED-ZEPPELIN_The-Song-Remains-The-Same The Song Remains The Same (1976)
SWAN SONG - HARD ROCK

4
LED-ZEPPELIN_Presence Presence (1976)
SWAN SONG - ROCK

4
LED-ZEPPELIN_Physical-Graffiti Physical Graffiti (1975)
SWAN SONG - ROCK

4
LED-ZEPPELIN_Houses-Of-The-Holy Houses Of The Holy (1973)
ATLANTIC - HARD ROCK

5
LED-ZEPPELIN_IV IV (1971)
ATLANTIC - HARD ROCK

5
LED-ZEPPELIN_III III (1970)
ATLANTIC - HARD ROCK

4
LED-ZEPPELIN_I I (1969)
ATLANTIC - HARD ROCK

5
LED-ZEPPELIN_II II (1969)
ATLANTIC - HARD ROCK

5
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018