MW / Accueil / Chroniques / IRON MAIDEN: Iron Maiden
GROUPE/AUTEUR:

IRON MAIDEN

(ROYAUME UNI)

TITRE:
IRON MAIDEN
ANNEE PARUTION:
1980
LABEL:
EMI
GENRE:
HEAVY METAL
""
NOISE - 09.03.2009 -
Entre la naissance d’Iron Maiden, à la fin de 1975, et la sortie de ce premier album, à la mi-avril 1980, près de 5 ans se sont écoulés pendant lesquels le groupe a beaucoup tourné et fait évoluer son line-up. Il faudrait un roman complet pour revenir sur les jeunes années de cette future légende du heavy métal britannique et mondial. Nous nous contenterons ici de rappeler que le groupe a trouvé sa voix, Paul DiAnno, en 1977 après plusieurs essais non concluants et que son line-up reste encore assez instable. Le deuxième guitariste ici présent, Dennis Stratton, n’est lui resté que peu de temps dans le groupe, juste pour mettre en boîte le disque et participer à la tournée qui suivit. De plus, le groupe vient de changer de batteur. En effet, Clive Burr a remplacé Doug Sampson, resté dans le groupe pendant 2 ans. Enfin, il faut rappeler qu’avant de sortir son premier album, Iron Maiden avait sorti un single en édition limitée en 1979, "The Soundhouse Tapes" enregistré fin 1978.

Cet album comporte 9 titres, pris dans le répertoire déjà fourni du groupe, tous ayant été joués en live depuis ses débuts. L’enregistrement a lieu fin 1979 aux Kingsway Studios de Londres sous la direction de Will Malone. Ce dernier, selon les dires de Steve Harris, ne s’est guère senti concerné par ce qu’il enregistrait. Il en résulte un album brut de décoffrage, aux accents parfois assez punk, la voix de Paul DiAnno y contribuant largement. La pochette du disque et le Eddy représenté dessus renforcent d’ailleurs cet aspect à mi-chemin entre le punk et le heavy métal. Et si le son déplait fortement à Steve Harris aujourd’hui, il donne un certain charme à cet album, rendant assez bien toute l’énergie qu’avait alors Maiden sur scène.

Au niveau des compositions, c’est un sans faute, les titres ayant eu le temps d’être ciselés au fur et à mesure des tournées. Cet album s’apparente donc un bon best of de ce qu’était le groupe à l’époque, prêt à conquérir la planète. Il en ressort une réelle profondeur ainsi qu’une certaine fraîcheur dans chacun des titres.

Fraîcheur, car nous découvrons un groupe en devenir, mixant pas mal d’influences, du punk au heavy métal en passant par le progressif, genre cher à Steve Harris. Et ce mélange s’avère redoutable dès ce premier album. Chaque morceau mérite que l’on s’y attarde, et il ne faut pas oublier que, presque 30 ans après, Iron Maiden en met encore certains à l’honneur en concert, preuve de la qualité du matériel.

L’album commence avec l’efficace « Prowler », titre déjà présent sur les « Soundhouses Tapes », mais repris ici dans une version plus dynamique et de meilleure qualité. Ce titre, taillé pour la scène, est une petite perle de heavy métal avec un riff d’entrée imparable, un excellent solo et des paroles simples et efficaces crachées par un Di Anno très incisif. Dans le même genre, nous trouvons également le premier single du groupe, « Running Free », simple, plein d’énergie et avec un refrain particulièrement répété. Ce n’est peut être pas le meilleur titre de l’album mais c’est un hit en concert et un morceau symbolique du genre. Il y a, bien sur le titre éponyme, morceau le plus célèbre du groupe, joué à chaque concert. « Iron Maiden » est un classique absolu malgré sa simplicité (pas de solo et des paroles assez naïves).

A coté de ces compositions purement heavy, se trouvent des titres plus élaborés, portant déjà la signature Harris, avec un aspect épique et progressif adroitement mêlé à l’aspect heavy métal et à la voix de Di Anno. Et c’est bien ce genre de titres qui fait la force du groupe et qui l’extrait de la masse, sans compter bien sur avec ce son de basse très en avant qui a aussi fait toute sa particularité.

Nous trouvons tout d’abord le très beau « Remember Tomorrow », dont les paroles ont été écrites par Paul Di Anno et qui évoque son grand-père. C’est un titre assez lent avec plusieurs montées en puissance, ainsi que des soli remplis de feeling, le tout dans une ambiance emprunte de nostalgie. Il y a ensuite le formidable « Phantom Of The Opera », classique parmi les classiques du groupe, emblématique du style de composition de Steve Harris, avec un début ultra rapide sur un riff énorme, avant une partie instrumentale plus lente qui monte doucement en puissance pour mieux exploser. Avec « Strange World », nous avons affaire à une ballade en partie acoustique, dont une première version avait été écartée des « Soundhouses Tapes ». Petite merveille de feeling avec un solo splendide de Dave Murray, il fait voyager l’auditeur de fort belle manière. Vient ensuite l’instrumental « Transylvania » souvent repris en introduction des concerts. Il est d’une rare efficacité, heavy et très entraînant. Sans nul doute le meilleur instrumental que le groupe ait composé, taillé lui aussi pour la scène grâce à un rythme et une énergie imparable. Cet album prend fin sur « Charlotte The Harlot » entièrement composé par Dave Murray et première chanson de la saga du même nom.

Même s’il n’est pas parfait, ce premier album reste un grand cru du groupe. Il est surtout la première pierre d’un immense édifice, et une carte de visite parfaite pour un groupe au potentiel gigantesque. Car il ne fait guère de doutes qu’avec quelques petits changements ici et là, le groupe n’aura aucun mal à progresser.

Plus d'information sur http://www.ironmaiden.com/


GROUPES PROCHES:
HELLOWEEN, JUDAS PRIEST, SAXON, DEF LEPPARD, TRUST, CRADLE OF FILTH, THIN LIZZY, RUNNING WILD, GAMMA RAY, BRUCE DICKINSON

LISTE DES PISTES:
01. Prowler (03:55)
02. Sanctuary (03:16)
03. Remember Tomorrow (05:27)
04. Running Free (03:16)
05. Phantom Of The Opera (07:20)
06. Transylvania (04:05)
07. Strange World (05:45)
08. Charlotte The Harlot (04:12)
09. Iron Maiden (03:35)


FORMATION:
Clive Burr: Batterie
Dave Murray: Guitares
Dennis Stratton: Guitares
Paul Di Anno: Chant
Steve Harris: Basse


TAGS:
Chant éraillé, 80's, Epique
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
productionuser_idproduction_comment_idproduction_review_id

LYNOTT - 01/04/2015 08:41:36
J'ai réécouté cet album hier. Et j'y ai pris du plaisir. A nouveau. Comme à cette époque où la NWOBHM faisait bouillir le sang dans nos veines.

Cet opus est en effet brut de décoffrage, le son du produit et la voix de Di Anno, sans oublier la pochette, sont teintés de tâches de Punk et tout ça respire l’outrecuidance musicale.

Voilà donc la première pierre de l'édifice. Et il montera dans les cimes, n'en déplaise à certains qui ne jurent que par l'ex-frontman en balançant que tout ce que le groupe a sorti depuis son départ est "nul" (cf l'autre chronique secondaire de ce disque). Comment peut on clamer aimer le Hard Rock et sortir une telle ineptie ?

Allez, je vais passer à la suite, "Killers" m'attend dans la boite à gant de ma charrette.
1607 17386

WARAXLROSE - 24/10/2011 14:57:57
J'ai toujours pensé que c'est dans le 1er album que l'on perçoit le mieux l'âme d'un groupe : Le premier Guns n' roses (ou l'on sent l'urgence) ou le premier ACDC (pour le blues). Etant grand fan des Guns (vous l'avez compris) j'ai exploré le monde du hard rock et j'ai découvert très tard Maiden avec Fear of the Dark. J'ai été impressionné par la puissance du groupe mais soyons honnête c'est la seule chose qui a éveillé ma curiosité, n'aimant pas du tout la voix de Bruce Dickinson. J'ai quand même fait l'effort à l'époque d'acheter le 1er album sur conseil d'un ami.
Et la ce fut la claque !! En un mot je hais le Maiden de Bruce mais je suis devenu un grand fan de Paul Di Anno. C'est album est incroyable et Di Anno en live l'est tout autant. Une question me dérange, comment le groupe a-t-il pu se séparer d'un tel chanteur ? Pour le reste et le succès commercial du groupe par la suite ca me fait penser que c'est juste du rock et que le rock c'est comme ca vous pouvez être énorme et ne rien vendre (dead boys) ou nul et cartonner !!
2374 10750
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
EN RELATION AVEC IRON MAIDEN
DERNIERE ACTUALITE
IRON MAIDEN en concert à Paris en juillet 2020 avec AIRBOURNE et AVATAR
CONCERT

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant IRON MAIDEN
 
DERNIER ARTICLE
Le 25 août dernier, Music Waves a eu le privilège d’être convié à l’écoute très privée du très attendu "The Book of Souls".

Lire l'article
Voir tous les articles concernant IRON MAIDEN
 
NOTES
 
3.8/5 (12 avis)
4/5 (11 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT IRON MAIDEN
 
IRON-MAIDEN_The-Book-Of-Souls The Book Of Souls (2015)
WARNER / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_Maiden-England-88 Maiden England' 88 (2013)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_En-Vivo En Vivo! (2012)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_The-Final-Frontier The Final Frontier (2010)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_Flight-666 Flight 666 (2009)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_A-Matter-Of-Life-And-Death A Matter Of Life And Death (2006)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_Dance-Of-Death Dance Of Death (2003)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_Brave-New-World Brave New World (2000)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_Virtual-XI Virtual XI (1998)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_The-X-Factor The X Factor (1995)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_Fear-Of-The-Dark Fear Of The Dark (1992)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_No-Prayer-For-the-Dying No Prayer For the Dying (1990)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_Seventh-Son-Of-A-Seventh-Son Seventh Son Of A Seventh Son (1988)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_Somewhere-In-Time Somewhere In Time (1986)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_Live-After-Death Live After Death (1985)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_Powerslave Powerslave (1984)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_Piece-Of-Mind Piece Of Mind (1983)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_The-Number-Of-The-Beast The Number Of The Beast (1982)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_Killers Killers (1981)
EMI / HEAVY METAL
IRON-MAIDEN_Iron-Maiden Iron Maiden (1980)
EMI / HEAVY METAL
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019