MW / Accueil / Chroniques / U2: The Unforgettable Fire
Le 03.03.2009 par NIURK
GROUPE/AUTEUR:

U2

(IRLANDE)

TITRE:
THE UNFORGETTABLE FIRE
ANNEE PARUTION:
1984
LABEL:
ISLAND
GENRE:
ROCK
""
Après une adolescence agitée, qu’allait donc devenir notre boy Irlandais ? Se dirigerait-il vers un parcours d’homme engagé ? Ou chaussera-t-il des pantoufles pour une vie bien rangée ? Puisque les premiers titres des albums du groupe ont jusqu’ici eu pour caractéristique d’éclairer l’orientation de chaque œuvre, les fans qui avaient fait de « Sunday Bloody Sunday » leur hymne s’attendaient à une nouvelle ouverture tonitruante. Quelle ne fut pas leur surprise (je n’ai pas dit déception !) à l’écoute d’un « A Sort of Homecoming » multipliant les couches d’arrangements, de chœurs, sur fond d’une batterie en retrait et au son légèrement étouffé.

Pour comprendre ce que sera la première expression d’un U2 adulte, il faut au préalable se tourner vers le mentor qui leur aura fait partager son expérience. Ce mentor se nomme alors Brian Eno, musicien, arrangeur et producteur, mais surtout dépositaire d’un son particulier : l’ambiant. L’histoire nous apprend qu’à l’époque deux visions s’opposaient autour de U2 : la première portée par la voix du groupe désireux d’expérimenter de nouvelles contrées artistiques, la seconde émise par leur directeur de label Chris Blackwell (Island Records) plus intéressé par le développement financier qu’artistique (étonnant non ?!) et craignant l’impact d’Eno sur ses protégés. C’est finalement le groupe qui aura le dernier mot : il est moins facile de négocier avec des adultes !

Sans enfiler de pantoufles, U2 allait donc s’assagir et s’enrichir, rendant leur son plus doux, proposant des compositions aux développements plus alambiqués. Le son de batterie de Larry allait s’en voir transformé, la basse d’Adam arrondie, la guitare de The Edge placée un peu plus en retrait mais délivrant la même signature musicale, et la voix de Bono désormais parfaitement maîtrisée. Mais, car il y a malheureusement un mais, l’ensemble manque cruellement de fougue et de folie. « A Sort of Homecoming », « The Unforgettable Fire » et « Indian Summer Sky » manquent clairement d’explosivité tout en proposant des expérimentations intéressantes. Ainsi le morceau éponyme emprunte quelques éléments au progressif le temps d’un break intéressant, mais trop court…

Au final, on ne retrouve la véritable énergie des Irlandais que sur trois titres : les excellents « Pride (In The Name Of Love) » et « Wire » qui offrent les 8 seules minutes ou le groupe parvient à retrouver une flamme qu’on aurait pu croire perdue, et l’instant de grâce « Bad » dont la progression nous procure une sensation d’élévation pour déboucher sur une apogée douce et brutale, telle la drogue dont elle a fait son sujet.

C’eut été suffisant s’il n’y avait pas eu ces trois catastrophes en contrepoids terribles… « Promenade » et « 4th Of July » passent à côté de leur sujet en se lançant dans un exercice complexe, celui de la ballade. Or sur un album dont on a déjà mentionné le manque d’énergie, on plonge ici dans une torpeur dont on aurait pu ne pas se remettre si les titres avaient été plus longs ! Le pire reste à venir avec « Elvis Presley And America », morceau brouillon, fourre-tout, où la voix de Bono hésite entre l’inaudible et la rupture. Mais là où ce morceau pose problème, c’est qu’il ne suscite absolument aucune émotion, tout au plus de la lassitude, lassitude qui se mue en nervosité lorsqu’on finit par constater que c’est la piste la plus longue !

Parachevant ces quelques 40 minutes, nous suivons Bono dans une prière en hommage à Martin Luther King sur fond d’orgues discrets. Morceau qui n’a pas grand intérêt, si ce n’est de nous rassurer sur les qualités vocales de son interprète, tout en retenu et convaincant.

Chris Blackwell avait-il raison ? Fallait-il que son poulain continue à arpenter le même chemin ? On pourrait parvenir à cette conclusion si toutes les tentatives entreprises par U2 sur cette œuvre n’avait été qu’une série d’échecs, mais ce n’est pas le cas loin s’en faut. Tout au plus le groupe a-t-il prouvé malgré lui qu’il n’avait pas encore les armes assez affutées pour baisser le ton sans baisser d’intensité. Mais la vocation de U2, enfant turbulent et jeune adulte toujours plein d’envie, est d’évoluer, d’être un moteur dans l’histoire du rock et non un suiveur. Qui pourrait les en blâmer ! En vérité on était déjà désireux de savoir où ils souhaitaient aller dans un avenir qu’on espérait proche !

Plus d'information sur http://www.u2.com/

VIDEO

GROUPES PROCHES:
QUEEN, THIN LIZZY, BON JOVI, SIMPLE MINDS, COLDPLAY, MRNORTH, 30 SECONDS TO MARS, DEAD LETTER CIRCUS, MANDRAKE PROJECT, DAVID BOWIE

LISTE DES PISTES:
01. A Sort Of Homecoming - 05:28
02. Pride - 03:48
03. Wire - 04:19
04. The Unforgettable Fire - 04:55
05. Promenade - 02:35
06. 4th Of July - 02:12
07. Bad - 06:09
08. Indian Summer Sky - 04:17
09. Elvis Presley And America - 06:23
10. Mlk - 02:31


FORMATION:
Adam Clayton: Basse
Bono: Chant / Guitares
Larry Mullen Jr.: Batterie / Choeurs
The Edge: Guitares / Claviers / Choeurs


TAGS:
Accessible / FM
 
EN RELATION AVEC U2
DERNIERE ACTUALITE
U2: Les détails sur "Songs Of Experience"
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant U2
 
DERNIERE CHRONIQUE
Songs Of Experience (2017)
"Songs Of Expérience" offre à U2 un baroud d'honneur grâce à certains titres qui revêtent une relative magie trop longtemps disparue au milieu de titres plus dispensables.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant U2
 
NOTES
 
3.2/5 (4 avis)
3.7/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT U2
 
U2_Songs-of-Experience Songs Of Experience (2017)
INTERSCOPE RECORDS - ROCK

U2_Songs-Of-Innocence Songs Of Innocence (2014)
ISLAND - ROCK

U2_No-Line-On-The-Horizon No Line On The Horizon (2009)
MERCURY - ROCK

U2_How-To-Dismantle-An-Atomic-Bomb How To Dismantle An Atomic Bomb (2004)
ISLAND - ROCK

U2_All-That-You-Can-t-Leave-Behind All That You Can't Leave Behind (2000)
ISLAND - ROCK

U2_Pop Pop (1997)
ISLAND - ROCK

U2_Zooropa Zooropa (1993)
ISLAND - ROCK ALTERNATIF

U2_Achtung-Baby Achtung Baby (1991)
ISLAND - ROCK

U2_Rattle--Hum Rattle & Hum (1988)
ISLAND - ROCK

U2_The-Joshua-Tree The Joshua Tree (1987)
ISLAND - ROCK

U2_The-Unforgettable-Fire The Unforgettable Fire (1984)
ISLAND - ROCK

U2_War War (1983)
ISLAND - ROCK

U2_October October (1981)
ISLAND - ROCK

U2_Boy Boy (1980)
ISLAND - ROCK

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019