MW / Accueil / Chroniques / U2: Achtung Baby
Le 06.03.2009 par NIURK
GROUPE/AUTEUR:

U2

(IRLANDE)

TITRE:
ACHTUNG BABY
ANNEE PARUTION:
1991
LABEL:
ISLAND
GENRE:
ROCK
""
Pendant 10 ans, le son de U2 a muri. En 1 an, le son de U2 a changé. Entre 1980 et 1990, les thèmes abordés par le groupe ont évolué, l’identité musicale de chaque membre s'est précisée avec des influences différentes d’un album à l'autre mais sans jamais perdre de fil conducteur. Avec Achtung Baby une rupture est réalisée, et mieux encore : elle est assumée.

En 1989, au moment de quitter la scène du Lovetown Tour, Bono avait lancé un « Nous avons besoin de temps pour rêver à nouveau ». Qui aurait pu prétendre alors être assez malin ou perspicace pour savoir de quoi allait rêver U2 ! Il fallait donc ravaler sa frustration, attendre et voir. On ne saura jamais exactement à quoi rêvèrent les Irlandais, mais l’ambiance devait être électronique !

L’album débute ainsi sur une guitare méconnaissable, soutenue par une batterie à l’écho mécanique et une basse grave. Plus que dans un morceau, nous plongeons avec « Zoo Station » dans un organisme hybride vivant, vrombissant, frappant. Et la voix, qui aurait pu être un signe d’humanité, est elle aussi passée au Phaser pour un rendu magnétique, attirant mais inquiétant.

Cette démarche technologique autant qu’artistique sera adoptée pour la quasi-totalité des titres. « The Fly » voit par exemple la voix de Bono passer d’un murmure lancinant, presque langoureux, à une voix claire proche de l’androgyne sur les refrains, effet que l’on retrouve dans le dédoublement des voix sur « Even Better Than The Real Thing », et qui contribue à alléger un ensemble qui aurait pu devenir oppressant. Les astuces à découvrir dans ce domaine sont d’ailleurs infinies, des boucles vocales en arrière plan sur les refrains de « Until The End of The World » aux percussions jouées à la main sur « Ultraviolet (Light My Way) », il vous faudra un grand nombre d’écoutes pour en venir à bout ! Malgré tout, la musique de U2 n’est pas devenue inutilement complexe et les 5 titres précédemment cités sont tous des tubes imparables immédiatement abordables.

Les pièces plus douces ont été soumises au même traitement et que ce soit sur l’épique « Who’s Gonna Ride Your Wild Horses » par son fond de guitare saturée, ou la sensuelle « So Cruel » par l’utilisation d’une caisse claire particulièrement sèche et mécanique, une idée, une atmosphère est à chaque fois imprimée. Et puis il y a « One », OVNI parmi les OVNIs, un titre unique, un titre pour les gouverner tous… euh, je m’égare ! Plus sérieusement, une œuvre que l’on sait accouchée dans la douleur et source de réconciliation entre les membres du groupe. Porteuse d’un message fort « We’re one, but we’re not the same », qui peut qualifier l’album, les albums du groupe, les 4 Irlandais eux-mêmes : tout ce qui fait chez U2 la diversité et l’unité.

Il y a donc du fond sous la forme : les expérimentations du groupe n’ont pas vocation à masquer la vacuité des mélodies ou des textes. Toutefois le disque souffre d’un défaut majeur : il manque d’énergie. La rythmique la plus soutenue se présente en 11e place seulement avec un « Acrobrat » sombre mais élancé. Un sursaut d’énergie qui arrive un peu tard malheureusement, et qui a de plus la mauvaise idée de nous amener à ce constat frustrant : c’est bon, mais c’est un peu mou tout ça… « Love Is Blindness » ne fera d’ailleurs qu’enfoncer le clou en nous plongeant dans une torpeur infinie, pour heureusement nous en tirer avant la fin grâce à une ultime et belle intervention de The Edge. Dommage, la perfection n’était pas loin…

L’idée forte qui demeure à la fin de l’écoute reste extrêmement positive : U2 vient de révolutionner le rock en démontrant une réelle maîtrise dans l’exercice. Les influences ne sont pas copiées collées, et des musiques dancefloors jusqu’à une électro plus expérimentale chaque élément a été pensé et totalement assimilé. Le problème est que le groupe a perdu de sa fougue, peut-être par faute d’avoir voulu rendre une copie trop parfaite. Cet infime sentiment de déception est un grain de sable dans la machine, un caillou dans la chaussure de cette marche vers la perfection : il est rageant ! Si nous avions entrevus la suite des évènements, nous aurions même pu dire qu’il était inquiétant… Mais à l’époque on était trop occupé à se repasser le disque en boucle !

Plus d'information sur http://www.u2.com/

VIDEO

GROUPES PROCHES:
QUEEN, THIN LIZZY, BON JOVI, SIMPLE MINDS, COLDPLAY, MRNORTH, 30 SECONDS TO MARS, DEAD LETTER CIRCUS, MANDRAKE PROJECT, DAVID BOWIE

LISTE DES PISTES:
01. Zoo Station - 04:36
02. Even Better Than The Real Thing - 03:41
03. One - 04:36
04. Until The End Of The World - 04:39
05. Who's Gonna Ride Your Wild Horses - 05:16
06. So Cruel - 05:49
07. The Fly - 04:29
08. Mysterious Ways - 04:04
09. Tryin' To Throw Your Arms Around The World - 03:53
10. Ultraviolet (light My Way) - 05:31
11. Acrobat - 04:30
12. Love Is Blindness - 04:23


FORMATION:
Adam Clayton: Basse
Bono: Chant / Guitares
Larry Mullen Jr.: Batterie / Choeurs
The Edge: Guitares / Claviers / Choeurs


TAGS:
Accessible / FM, Avant-gardiste, Electro, Expérimental
 
EN RELATION AVEC U2
DERNIERE ACTUALITE
U2: Les détails sur "Songs Of Experience"
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant U2
 
DERNIERE CHRONIQUE
Songs Of Experience (2017)
"Songs Of Expérience" offre à U2 un baroud d'honneur grâce à certains titres qui revêtent une relative magie trop longtemps disparue au milieu de titres plus dispensables.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant U2
 
NOTES
 
3.8/5 (4 avis)
3.3/5 (3 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT U2
 
U2_Songs-of-Experience Songs Of Experience (2017)
INTERSCOPE RECORDS - ROCK

U2_Songs-Of-Innocence Songs Of Innocence (2014)
ISLAND - ROCK

U2_No-Line-On-The-Horizon No Line On The Horizon (2009)
MERCURY - ROCK

U2_How-To-Dismantle-An-Atomic-Bomb How To Dismantle An Atomic Bomb (2004)
ISLAND - ROCK

U2_All-That-You-Can-t-Leave-Behind All That You Can't Leave Behind (2000)
ISLAND - ROCK

U2_Pop Pop (1997)
ISLAND - ROCK

U2_Zooropa Zooropa (1993)
ISLAND - ROCK ALTERNATIF

U2_Achtung-Baby Achtung Baby (1991)
ISLAND - ROCK

U2_Rattle--Hum Rattle & Hum (1988)
ISLAND - ROCK

U2_The-Joshua-Tree The Joshua Tree (1987)
ISLAND - ROCK

U2_The-Unforgettable-Fire The Unforgettable Fire (1984)
ISLAND - ROCK

U2_War War (1983)
ISLAND - ROCK

U2_October October (1981)
ISLAND - ROCK

U2_Boy Boy (1980)
ISLAND - ROCK

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019