MW / Accueil / Chroniques / U2: Zooropa
Le 09.03.2009 par NIURK
GROUPE/AUTEUR:

U2

(IRLANDE)

TITRE:
ZOOROPA
ANNEE PARUTION:
1993
LABEL:
ISLAND
GENRE:
ROCK ALTERNATIF
""
De Boy à War, de The Unforgettable Fire à Rattle & Hum, il y a UNE constante dans le parcours de U2 (non, ce n’est pas la nullité !) : chaque trilogie du groupe était synonyme de progression, d’évolution musicale. Zooropa va démontrer à l’ensemble de la communauté scientifique, et accessoirement aux fans, que l’on peut évoluer en régressant, progresser en se dégradant ! Mettons tout de suite cartes sur table : U2 n’a pas renié l’excellente démarche amorcée avec Achtung Baby, et non, je n’arguerais pas qu’ils auraient mieux fait ! (Non, non et non… enfin peut-être !)

Il faut dire que l’affaire débute relativement mal… Habitué des débuts atmosphérique sous l’air Brian Eno (ndlr : producteur, arrangeur), le groupe pousse ici l’expérience à son paroxysme, à tel point que l’on en vient à se demander si le titre décollera un jour ! Il décolle, d’assez jolie manière par ailleurs, mais si Achtung Baby pouvait manquer de fureur, on craint que Zooropa ne connaisse même pas ce mot ! Pourtant le concept de l’album semble excellent sur le papier : pousser encore un peu plus loin les expérimentations entreprises en matière d’électro, dédier la majorité des titres à l’impact des technologies sur nos vies, s’immerger dans les textures musicales européennes après une trilogie américaine… D’excellents ingrédients qui ne parviendront pas à produire le plat escompté.

Et si « Zooropa » sauve de justesse la crédibilité rock du groupe, « Babyface » est le premier à la démanteler méticuleusement. En terme d’énergie bien sûr, mais nous ne reviendrons pas éternellement sur ce point. Non, ce dont manque « Babyface », « Lemon », « Numb » et consort c’est de surprises, de rebondissements. De très bonnes idées sont développées, la voix de Bono rend une copie impériale, des transitions aigus / graves sur « Lemon » au lyrisme de « Stay (Faraway, So Close !) », et malgré cela, malgré toutes les touches improbables (bruit de balançoire, foule, crash, ballon qui se dégonfle !), les morceaux glissent, pire : les morceaux sont lisses ! L’apogée de ce travers pouvant être entendue sur « The First Time », qui vous marquera autant que le dernier single de… aaah de qui déjà… zut j’ai oublié son nom !

Pourtant on aurait pu croire à un sursaut lorsque raisonnent les premières notes de « Daddy’s Gonna Pay For Your Crashed Car » et « Some Days Are Better Than Other », qui récupèrent des éléments plus mécaniques et dancefloors mis en avant sur Achtung Baby. Mais non, « The First Time » précité viendra brutalement refroidir vos ardeurs, l’avant dernier titre « Dirty Day » est une escroquerie totale nous offrant des micro-envolées plus frustrantes qu'entraînantes. J’ajoute d’ailleurs que 30 secondes de fading pour débuter un titre et 45 secondes de fondue pour le conclure relève du foutage de gueule le plus absolu ! On en vient presque à remercier le groupe d’avoir laissé le lead vocal à un Johnny Cash impérial pour conclure. « The Wanderer » offre en effet une country / boogie électronique plaisante, même si de nouveau sa linéarité lui confère une longueur malvenue.

Trop long, trop étiré, trop plat, certes... Mais on ira pas jusqu'à dire que Zooropa soit aussi palpitant que l’encéphalogramme d’une carpe décapitée ! Il y a définitivement d’excellentes choses perdues dans la masse ! La rythmique de « Numb » par exemple totalement hypnotisante, et le chant de The Edge sur ce titre, qui sans accomplir de prouesses vocales délivre une interprétation parfaite, soutenue par les chœurs androgynes d’un excellent Bono. A signaler d’ailleurs que ce morceau donnera lieu à l’un des clips les plus captivants des Irlandais pourtant tourné en plan fixe ! A voir absolument… « Lemon » aurait de son côté pu être un monument... avec 2 minutes de moins !

Reste un fait marquant, étrange : ce disque n’a pas vieilli ! Il ne s’est pas bonifié avec le temps, mais il n’a absolument rien perdu non plus. Preuve que le son et l’âme de cette œuvre étaient profondément originaux. Malheureusement l’originalité ne suffit pas toujours, et si le groupe était parvenu à graver dans l’histoire de la musique sa précédente révolution, celle-ci semble bien plus anecdotique. C’est le propre des leaders, ils assument la plus grande part de risques et peuvent susciter l’admiration… ou la déception.

Plus d'information sur http://www.u2.com/

VIDEO

GROUPES PROCHES:
QUEEN, THIN LIZZY, BON JOVI, SIMPLE MINDS, COLDPLAY, MRNORTH, 30 SECONDS TO MARS, DEAD LETTER CIRCUS, MANDRAKE PROJECT, DAVID BOWIE

LISTE DES PISTES:
01. Zooropa - 06:31
02. Babyface - 04:01
03. Numb - 04:20
04. Lemon - 06:58
05. Stay (faraway, So Close!) - 04:58
06. Daddy's Gonna Pay For Your Crashed Car - 05:20
07. Some Days Are Better Than Others - 04:17
08. The First Time - 03:45
09. Dirty Day - 05:24
10. The Wanderer - 05:41


FORMATION:
Adam Clayton: Basse
Bono: Chant / Guitares
Brian Eno: Synthesizers, Piano, Arcade Sounds, Backing Vocals, Loops, Harmonium
Des Broadbery: Loops
Flood: Loops
Johnny Cash: Chant (The Wanderer)
Larry Mullen Jr.: Batterie / Choeurs
The Edge: Guitares / Claviers / Choeurs, Chant (Numb)


TAGS:
Chant androgyne, Accessible / FM, Electro, Expérimental
 
EN RELATION AVEC U2
DERNIERE ACTUALITE
U2: Les détails sur "Songs Of Experience"
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant U2
 
DERNIERE CHRONIQUE
Songs Of Experience (2017)
"Songs Of Expérience" offre à U2 un baroud d'honneur grâce à certains titres qui revêtent une relative magie trop longtemps disparue au milieu de titres plus dispensables.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant U2
 
NOTES
 
2/5 (4 avis)
1/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT U2
 
U2_Songs-of-Experience Songs Of Experience (2017)
INTERSCOPE RECORDS - ROCK

U2_Songs-Of-Innocence Songs Of Innocence (2014)
ISLAND - ROCK

U2_No-Line-On-The-Horizon No Line On The Horizon (2009)
MERCURY - ROCK

U2_How-To-Dismantle-An-Atomic-Bomb How To Dismantle An Atomic Bomb (2004)
ISLAND - ROCK

U2_All-That-You-Can-t-Leave-Behind All That You Can't Leave Behind (2000)
ISLAND - ROCK

U2_Pop Pop (1997)
ISLAND - ROCK

U2_Zooropa Zooropa (1993)
ISLAND - ROCK ALTERNATIF

U2_Achtung-Baby Achtung Baby (1991)
ISLAND - ROCK

U2_Rattle--Hum Rattle & Hum (1988)
ISLAND - ROCK

U2_The-Joshua-Tree The Joshua Tree (1987)
ISLAND - ROCK

U2_The-Unforgettable-Fire The Unforgettable Fire (1984)
ISLAND - ROCK

U2_War War (1983)
ISLAND - ROCK

U2_October October (1981)
ISLAND - ROCK

U2_Boy Boy (1980)
ISLAND - ROCK

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019