MW / Accueil / Chroniques / PAIN OF SALVATION: Ending Themes - On The Two Deaths Of Pain Of Salvation

PAIN OF SALVATION: ENDING THEMES - ON THE TWO DEATHS OF PAIN OF SALVATION (2009)


ALBUM - INSIDEOUT - METAL PROGRESSIF - ZOSO - 15.04.2009
""

4/5
GROUPES PROCHES :
DREAM THEATER, SYLVAN, FAITH NO MORE, HAKEN, WASTEFALL, DARK SUNS, ASYLUM PYRE, ASPERA, HOURGLASS, MINDFLOW

TRACKS :

01. Scarsick - 07:09, 02. America - 05:55, 03. Nightmist - 07:48, 04. ! (foreword) - 06:47, 05. Handful Of Nothing - 07:43, 06. New Year's Eve - 05:48, 07. Ashes - 05:25, 08. Undertow - 05:11, 09. This Heart Of Mine/song For The Innocent - 06:25, 10. Chain Sling - 03:59, 11. Diffidentia (breaching The Core) - 07:36, 12. Flame To The Moth - 06:04, 13. Disco Queen - 08:15, 14. Hallelujah - 09:04, 15. Cribcaged - 06:24, 16. Used - 05:43

FORMATION :
Daniel Gildenlöw (Chant / Guitares), Fredrik Hermansson (Claviers), Johan Hallgren (Guitares), Johan Langell (Batterie), Kristoffer Gildenlow (Basse)

TAGs :
Chant aigu, Chant grave, Fusion, Planant, Raw
Dire que ce DVD de Pain of Salvation était attendu relève de l'euphémisme. En effet, initialement prévu fin 2008, il aura été repoussé jusqu'en mars (Et il est encore rare de tomber dessus chez un revendeur). Les seuls exercices similaires précédents portant soit sur "BE", soit sur une relecture acoustique des morceaux, ce DVD s'avère donc être le premier véritable live de la carrière de Pain of Salvation. Et cet exercice paraissait inévitable pour un aussi grand groupe.

Car Pain of Salvation est un grand groupe, n'ayons pas peur des mots. Depuis "Scarsick" qui les a révélé en 2007, le combo suédois est devenu une référence du métal progressif et l'un des groupes les plus populaires de ce genre. Et ce DVD ne pourra que renforcer cette impression. Le packaging tout d'abord est extrêmement soigné. Tout est fait pour faire référence aux séries américaines, c'est donc dans des boitiers slim que se trouvent les galettes, nommées saison 1 et 2, accompagnées d'un livret très complet. Les menus collent à cette ambiance avec un découpage en épisode, que ce soit pour le documentaire ou pour le concert.

Le documentaire nous permet de suivre le groupe pendant une bonne semaine sur la route, au début d'une tournée. Curieusement, il ne s'agit pas de la tournée immortalisée sur le DVD suivant, mais de la précédente, au cours de laquelle la formation était passée en France à la Loco. Dans cette partie, le groupe se révèle en coulisse et nous permet de découvrir des personnages attachants, passionnés, et surtout travailleurs. Le documentaire est agréable à regarder et passe vite, malgré le peu d'informations données au final.

Mais le plus intéressant reste le DVD du concert, qui porte lui sur la tournée "Scarsick", plus d'actualité. Les images et le son sont de très bonnes qualité et ravirons l'auditeur comme le visionneur, mais ce n'est rien à coté de la puissance de l'interprétation. En effet, sur scène le groupe envoie du bois par cageots. Les riffs sont puissants et violents et une énergie, qui n'est pas présente sur tous les albums, animent le tout. Du coup, certains morceaux, issus de "The Perfect Element" ou "Remedy Lane" subissent un ravalement salvateur, comme par exemple un "Undertow" entièrement revisité.

La set-list ravira d'ailleurs les fans en étant construite comme une rétrospective qui pioche allègrement dans tout les albums du groupe. Forcément, "BE" est un peu sous représenté, mais comme celui ci avait fait l'objet d'un précédent DVD live, impossible de leur reprocher ce choix. Les mélomanes apprécieront particulièrement la reprise du "Hallelujah" de Leonard Cohen en guise de rappel. Le set se termine sur un "Used" surpuissant, qui achève tout le monde avant que le calme ne revienne.

N'allez pas croire que cet objet est exempt de défauts, même s'ils sont ridicules par rapport à la performance. Allons-y pour le pointillisme. Le premier regret vient du mix qui avantage légèrement Gildenlow par rapport aux autres. Cela ne serait pas si grave si le même Gildenlow n'était pas mis un peu trop souvent en avant par les plans de caméra. En effet, Hallgren et Anderson sont très excentrés sur la scène, et particulièrement statiques à cause des chœurs. Gildenlow est donc dans un rôle de frontman/guitar hero qui lui va à merveille mais qui réduit le sentiment de jeu de 'groupe'.

De plus quelques maladresses anodines dans le mix ou dans la video se baladent par ci par là, mais rien de bien méchant. Seule la qualité amateur de certaines images du documentaire sera réellement dérangeante. Notons d'ailleurs que le mix sur les supports audio (BO, dans la logique de la série) est très puissant et équilibré... Un véritable bonheur.

Inutile donc de préciser que nous sommes en présence d'un nouvelle réussite de la part du groupe Suédois. Après un pareil sans faute, et une influence sur le paysage musical qui s'affirme d'années en années, il est évident que le groupe est rentré dans le cercle très fermé des tous meilleurs groupes de métal. Il ne reste plus qu'à leur souhaiter un long règne, pour notre plus grand plaisir.


Plus d'informations sur http://www.painofsalvation.com/enter.htm
NUNO777 - 15.04.2009
Bien d'accord avec Zoso sur la qualité de l'objet et sur la réalisation qui se porte trop souvent sur l'acteur principal: Daniel. J'étais un peu frustré par le DVD de Be car il ne concernait que l'album en question mais avec celui-ci je suis comblé par le choix des morceaux et par l'interprétation sans faille du groupe. En plus de tout ça on a le droit à un très bel objet.
Un très mérité 8.5/10.

EN RELATION AVEC PAIN OF SALVATION
DERNIERE ACTUALITE
PAIN OF SALVATION ET GHOST MEME COMBAT ?
INFORMATION

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant PAIN OF SALVATION
 
DERNIER ARTICLE
L'un des plus important groupe de la scène metal prog' faisait son retour en France, sous les yeux conquis de l'envoyé spécial de votre site favori !

Lire l'article
Voir tous les articles concernant PAIN OF SALVATION
 
DERNIERE CHRONIQUE
5
In The Passing Light Of Day (2017)
Pain Of Salvation est de retour avec un album touché par la grâce. "In The Passing Light Of Day" est un chef-d’œuvre.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant PAIN OF SALVATION
ALBUMS CONSEILLES
  • DARK-SUNS_Grave-Human-Genuine DARK SUNS
    Grave Human Genuine (2008)
    PROPHECY - METAL PROGRESSIF

    4
  • ULYSSES_The-Gift-of-Tears ULYSSES
    The Gift of Tears (2008)
    MUSEA - METAL PROGRESSIF

    4
  • DREAM-THEATER_Octavarium DREAM THEATER
    Octavarium (2005)
    ATLANTIC - METAL PROGRESSIF

    3
  • DREAM-THEATER_A-Dramatic-Turn-Of-Events DREAM THEATER
    A Dramatic Turn Of Events (2011)
    ROADRUNNER - METAL PROGRESSIF

    4
  • ANASAZI_Origins ANASAZI
    Origin(s) (2008)
    AUTOPRODUCTION - METAL PROGRESSIF

    4
    
 
RATING
STAFF : 4/5 (3 avis)
LECTEURS : 3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT PAIN OF SALVATION
 
PAIN-OF-SALVATION_In-The-Passing-Light-Of-Day In The Passing Light Of Day (2017)
INSIDEOUT - METAL PROGRESSIF

5
PAIN-OF-SALVATION_Falling-Home Falling Home (2014)
INSIDEOUT - METAL PROGRESSIF

4
PAIN-OF-SALVATION_Road-Salt-Two Road Salt Two (2011)
INSIDEOUT - METAL PROGRESSIF

4
PAIN-OF-SALVATION_Road-Salt-Ivory Road Salt: Ivory (2010)
INSIDEOUT - ROCK ATMOSPHERIQUE

3
PAIN-OF-SALVATION_Ending-Themes--On-The-Two-D Ending Themes - On The Two Deaths Of Pain Of Salvation (2009)
INSIDEOUT - METAL PROGRESSIF

4
PAIN-OF-SALVATION_Linoleum Linoleum (2009)
INSIDEOUT - METAL PROGRESSIF

2
PAIN-OF-SALVATION_Scarsick Scarsick (2007)
INSIDEOUT - METAL PROGRESSIF

5
PAIN-OF-SALVATION_Be--Original-Stage-Producti Be - Original Stage Production (2005)
INSIDEOUT - METAL PROGRESSIF

3
PAIN-OF-SALVATION_125 12:5 (2004)
INSIDEOUT - METAL PROGRESSIF

4
PAIN-OF-SALVATION_Be Be (2004)
INSIDEOUT - METAL PROGRESSIF

4
PAIN-OF-SALVATION_Remedy-Lane Remedy Lane (2002)
INSIDEOUT - METAL PROGRESSIF

4
PAIN-OF-SALVATION_The-Perfect-Element-Part-I The Perfect Element Part I (2000)
INSIDEOUT - METAL PROGRESSIF

5
PAIN-OF-SALVATION_One-Hour-By-The-Concrete-La One Hour By The Concrete Lake (1998)
INSIDEOUT - METAL PROGRESSIF

4
PAIN-OF-SALVATION_Entropia Entropia (1997)
INSIDEOUT - METAL PROGRESSIF

3
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018