MW / Accueil / Chroniques / DISARMONIA MUNDI: Nebularium
Le 12.08.2009 par STRUCK
GROUPE/AUTEUR:

DISARMONIA MUNDI

(ITALIE)

TITRE:
NEBULARIUM
ANNEE PARUTION:
2001
LABEL:
AUTRE LABEL
GENRE:
DEATH METAL
""
Pour poser le décor, Disarmonia Mundi est un combo italien créé en 2000 par le multi-instrumentiste surdoué Ettore Rigotti avec quelques-uns uns de ces amis. Dès 2001, le combo nous délivre un brûlot autoproduit "Nebularium" qui, même sorti dans un relatif anonymat, réussit à faire frissonner tous les amateurs avertis de death mélodique.

C’est sur les bases d’une intro synthétique oscillant entre électro acoustique et distorsions de guitares dissonantes sur lesquels se posent quelques growls étouffés, que se présente à nous Disarmonia Mundi.
La suite de "Nebularium" est à l’image du titre suivant, "Blue Lake" : une succession échevelée de plans déclinés à la vitesse grand V, de soli étourdissants alliant virtuosité et mélodicité, ambiances atmosphériques planantes impromptues mais totalement bienvenues, et parties groovy fleurant bon le funk.

Aucun titre ne sort vraiment du lot de ce trésor. Chaque morceau est une pépite recelant son lot de surprises. Les huit titres tiroirs qui composent "Nebularium" sont d’incessants contre-pieds pour un auditeur habitué aux structures classiques du mélodeath traditionnel, avec comme clôture, l’acoustique mélancolique "Awakening" justifiant ainsi la comparaison avec Opeth et l’étiquette progressif/atmosphérique.

Pour un premier album, "Nebularium" témoigne d’une maturité étonnante, mais également, et surtout, d’une créativité débordante, comme en témoigne la multiplicité des plans qui se succèdent au sein d’un même titre. Disarmonia Mundi se pose ainsi en tant qu’outsider sérieux sur une scène mélodeath aseptisée en proposant un album super inventif et créatif. L’avenir qui s’annonce radieux dans ces conditions nous dira si la suite sera à la hauteur de ce premier album aventureux et prometteur.

Plus d'information sur http://www.disarmoniamundi.com/


GROUPES PROCHES:
SOILWORK, SIX-POINT LEAD, RISE TO FALL, 5 STAR GRAVE

LISTE DES PISTES:
01. Into D.m.
02. Blue Lake
03. Mechanichell
04. Guilty Claims
05. Burning Cells
06. Demiurgo
07. Nebularium
08. Awakening


FORMATION:
Mirco Andreis: Basse
Benny Bianco Chinto: Chant
Ettore Rigotti: Guitares / Basse / Claviers / Batterie
Simone Palermiti: Guitares


TAGS:
Choeurs, Chant grunt/growl, Planant, Technique
 
EN RELATION AVEC DISARMONIA MUNDI
 
DERNIERE CHRONIQUE
Nebularium + The Restless Memoirs (2009)

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant DISARMONIA MUNDI
 
NOTES
 
4/5 (1 avis)
- /5 (0 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT DISARMONIA MUNDI
 
DISARMONIA-MUNDI_Nebularium--The-Restless-Mem Nebularium + The Restless Memoirs (2009)
CORONER - DEATH METAL

DISARMONIA-MUNDI_The-Isolation-Game The Isolation Game (2009)
CORONER - DEATH METAL

DISARMONIA-MUNDI_Mind-Tricks Mind Tricks (2006)
SCARLET RECORDS - DEATH METAL

DISARMONIA-MUNDI_Fragments-Of-D-Generation Fragments Of D-Generation (2004)
SCARLET RECORDS - DEATH METAL

DISARMONIA-MUNDI_Nebularium Nebularium (2001)
AUTRE LABEL - DEATH METAL

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion

© Music Waves | 2003 - 2019