MW / Accueil / Chroniques / STEVE VAI: Passion & Warfare

STEVE VAI: PASSION & WARFARE (1990)


ALBUM - SONY BMG - GUITAR HERO - NUNO777 - 26.08.2009
""

5/5
GROUPES PROCHES :
DAVID LEE ROTH, BUMBLEFOOT, MARTY FRIEDMAN, JENNIFER BATTEN, JOE SATRIANI, FRANK ZAPPA, DAVE MARTONE, BRIAN MAILLARD, TRIPLE FX, MICHAEL ELSNER

TRACKS :

01. Liberty - 02:02, 02. Erotic Nightmares - 04:13, 03. The Animal - 03:55, 04. Answers - 02:41, 05. The Riddle - 06:22, 06. Ballerina 12/24 - 01:45, 07. For The Love Of God - 06:02, 08. The Audience Is Listening - 05:30, 09. I Would Love To - 03:40, 10. Blue Powder - 04:44, 11. Greasy Kid's Stuff - 02:57, 12. Alien Water Kiss - 01:10, 13. Sisters - 04:07, 14. Love Secrets - 03:35

FORMATION :
Bob Harris (Claviers), Chris Frazier (Batterie), David Rosenthal (Claviers), Jamie Firlotte (8) (Chant), Nancy Fagan(8) (Chant), Pia Vai (4) (Claviers), Steve Vai (Chant / Guitares / Basse / Claviers / Batterie), Stu Hamm (Basse), Tris Imboden (Batterie)

TAGs :
Guitar-Hero, 90's, Happy / Délirant, Expérimental, Fusion, Groovy, Instrumental, Planant, Technique
La jeune carrière de Steve Vai ne fait que commencer quand Flexable sort en 1984. Les sollicitations vont s’enchaîner pour le virtuose et de 1985 à 1990 il intègre successivement Alcatrazz, David Lee Roth Band et Whitesnake. Ces expériences vont lui donner l’opportunité et la manne financière pour donner vie à un projet qu’il mûrit depuis des années. Il s’agit du chef d’œuvre sortit en 1990, Passion & Warfare, album qui consacre Steve Vai au rang de génie absolu et qui représente la quintessence de la musique instrumentale moderne. C'est un fait récurrent dans toute l’œuvre de Steve, mais le transcendant côtoie souvent l’immanent, et pour appuyer cette idée il suffit de contempler la magnifique pochette de Passion & Warfare qui illustre un Vai entre ciel et terre, et pour laquelle mille interprétations sont envisageables.
Pionnier dans la musique qu’il propose mais aussi dans l’utilisation de la technique, il popularisera l’utilisation de la guitare sept cordes, chère aux néo-métalleux. Enfin, sa production est parfaite et digne des meilleures réalisations des années 90. Le plaisir d’écoute n’a pas évolué d’un soupir, presque vingt ans après sa sortie. Les complices du début, Chris Frazier à la batterie et Stu Hamm à la basse sont présent pour épauler Steve. Mais entrons dans cette œuvre unique et magistrale.

Quel beau titre de morceau que "Liberty", et quelle meilleure entrée en scène que cette courte introduction qui ramasse tout un lyrisme en deux minutes. Plus rien à voir avec le côté brouillon et zappaien de Flexable avec titre. Les occurrences à la Création sont légions dans cet album. Celles dédiées au rêve, réminiscences du jeune Steve, prennent corps avec le deuxième titre, "Erotic Nightmare". Cet instrumental au groove du diable laisse une large part aux bruitages. En son centre, une multitude de sonorités se font entendre, dont une flûte qui n’en est pas une, puisque c’est une bizarrerie obtenue par Steve en soufflant l’air près de ses micros de guitare. Une flûte vaienne en quelque sorte… "Animal" prend logiquement la suite de "Erotic Nightmare". Le riff introductif est brut et Vai arrive parfaitement à rendre l’effet de l’animal qui rugit, qui grogne ou qui hurle.

"Answers", très rapide et riche de ses percussions, vient calmer les ardeurs. Cette construction est typique des travaux de Vai et nous retrouverons des titres similaires, disséminés un peu partout dans les albums du génie. C'est une des pièces maîtresses de cet album qui suit. "The Riddle" déploie sur plus de six minutes une instrumentale très progressive et aux multiples phases. L’introduction installe la musique en tant que ballade et celle-ci se transforme au gré des minutes en un déferlement de notes. Digne héritier de Frank Zappa, il tire de sa guitare et de ses multi-effets, des sons d’une grande originalité, et allié à sa maîtrise unique de l’instrument, le résultat est quasiment impossible à décrypter pour le musicien lambda. Il fait de la pédale wah-wah son meilleur compagnon, perpétuant ainsi la tradition inaugurée par un de ses maîtres, Jimi Hendrix.

"Ballarina 12/24" est un titre bien étrange pour ce court interlude de 1'45, qui fait encore démonstration de la maîtrise de la technologie de Vai avec son clair et delay. Mais ce morceau est à tout jamais associé au chef d’œuvre qu’il précède. Le fameux septième morceau, inauguré avec Flexable, est ici la composition la plus connue de Steve Vai, toujours reprise en concert et ayant occupé de nombreuses heures aux guitaristes en recherche de sensations fortes. "For The Love Of God", titre magnifique qui, s’il est un véritable panégyrique à la Création, est tout du moins une offrande de tout ce dont est capable Vai en tant que guitariste. Toutes les techniques du parfait musicien moderne sont utilisées dans cette œuvre qui démarre comme une ballade à la mélodie éthérée, et prend lentement corps pour une explosion de triple et quadruple croches.

La moitié de l’album vient de défiler et nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Autre classique de cet album, "The Audience Is Listening" succède à "For The Love of God". C’est le retour du thème de l’enfance qui est personnifié dans ce titre, mais c’est principalement un grand moment de mise en scène comique entre le Steve Vai enfant et un de ses professeurs. Le jeune Steve, désireux de montrer tous ses talents de guitariste, obtient de sa professeur une audience devant toute la classe. Très fière du petit garçon, madame ne sait pas encore ce qui l’attend, mais les premiers coups de vibrato vont la mettre dans l’ambiance déjantée et pleine de groove de ce morceau ultra rapide. Au fil des notes, le petit garçon va passer aux yeux de la maîtresse de «nice little boy» à «you’ll be a bum (un vagabond)». "I Would Love To" est très enlevé et se place dans la grande tradition des instrumentaux satrianiens, alors que la ballade "Blue Powder" fait la preuve de l’incroyable toucher de Steve Vai. Les premières notes avec delay disent l’essentiel de la classe de ce guitariste hors normes. Une séquence très ésotérique prend place au milieu du titre avec de nombreux effets de manche et de vibrato. La fin approche doucement avec l’enjoué "Greasy Kid’s Stuff" et sa partie finale très technique. "Alien Water Kiss" est très expérimental et assez anecdotique ainsi que le morceau de clôture "Love Secrets". Vient la magnifique ballade entièrement acoustique "Sisters" dédiée aux deux sœurs de Steve. Fait assez rare pour être signalé: l’utilisation de la seule guitare acoustique dans une composition de Vai.

Au fil des multiples écoutes de Passion & Warfare l’œuvre semble avoir dépassé son créateur et exister désormais par elle-même comme tous les chefs d’œuvre de l’art en général. Vai y a mis toute sa personne en étant extrêmement attachant et généreux (à voir absolument en concert), et son album l’est tout autant. Passion & Warfare ne sera jamais dépassé par aucun autre album de Steve Vai pour deux raisons. Tout d’abord en regard de la qualité et la brillance des compositions. Et d’autre part, du simple fait que Vai va s’évertuer à ne jamais faire deux fois le même album. Voici donc un album rare qui fait partie des quelques œuvres qui comptent vraiment dans une vie et qui vous marquent à tout jamais.


Plus d'informations sur http://www.vai.com
STRUCK - 26.08.2009
Rien à ajouter ! "Passion & Warfare" est L'album instrumental ultime qui a flingué bon nombre de mes platines cd.

9.5/10 puisque l'oeuvre parfaite n'existe pas, mais si il est bien un album qui s'en rapproche, c'est celui-ci sans conteste !

EN RELATION AVEC STEVE VAI
DERNIERE ACTUALITE
STEVE VAI: Stillness In Motion - Vai Live In L.A.
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant STEVE VAI
 
DERNIER ARTICLE
Journée pas comme les autres au Hard Rock Café de Paris avec Steve Vai pour la remise d'une des ses mythiques guitares Ibanez. Un évènement exceptionnel que vous fait partager Music Waves !

Lire l'article
Voir tous les articles concernant STEVE VAI
 
DERNIERE CHRONIQUE
3
The Story Of Light (2012)
La relève tarde à se manifester et pourtant le maître perd de sa superbe avec The Story Of Light, un album qui n’arrive pas au niveau de ses deux prédécesseurs, qui montraient déjà les signes du déclin.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant STEVE VAI
ALBUMS CONSEILLES
  • JOE-SATRIANI_Joe-Satriani JOE SATRIANI
    Joe Satriani (1995)
    SONY MUSIC - GUITAR HERO

    5
  • THOMAS-BRESSEL_Virtual-Tragedies THOMAS BRESSEL
    Virtual Tragedies (2011)
    AUTOPRODUCTION - GUITAR HERO

    3
  • BRIAN-MAILLARD_Reincarnation BRIAN MAILLARD
    Reincarnation (2014)
    AUTOPRODUCTION - GUITAR HERO

    4
  • DAVE-MARTONE_Nacimiento DAVE MARTONE
    Nacimiento (2015)
    MAGNA CARTA - GUITAR HERO

    3
  • KB_Twelve-Ways-To-WARm-Up-Your-Days KB
    Twelve Ways To WARm Up Your Days (2009)
    BRENNUS - GUITAR HERO

    3
    
 
VIDEO
 
RATING
STAFF : 4.3/5 (7 avis)
LECTEURS : 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT STEVE VAI
 
STEVE-VAI_The-Story-Of-Light The Story Of Light (2012)
SONY BMG - GUITAR HERO

3
STEVE-VAI_Where-The-Wild-Things-Are Where The Wild Things Are (2009)
FAVORED NATIONS - GUITAR HERO

5
STEVE-VAI_Sound-Theories--vol-1--2 Sound Theories - vol 1 & 2 (2007)
EPIC - GUITAR HERO

4
STEVE-VAI_Real-Illusions-Reflections Real Illusions : Reflections (2005)
EPIC - GUITAR HERO

4
STEVE-VAI_The-Ultra-Zone The Ultra Zone (1999)
EPIC - GUITAR HERO

3
STEVE-VAI_Fire-Garden Fire Garden (1996)
EPIC - GUITAR HERO

5
STEVE-VAI_Alien-Love-Secrets Alien Love Secrets (1995)
SONY BMG - GUITAR HERO

4
STEVE-VAI_Sex--Religion Sex & Religion (1993)
SONY BMG - HARD ROCK

5
STEVE-VAI_Passion--Warfare Passion & Warfare (1990)
SONY BMG - GUITAR HERO

5
STEVE-VAI_Flexable Flexable (1984)
AUTOPRODUCTION - GUITAR HERO

4
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017