MW / Accueil / Chroniques / TOUCHSTONE: Wintercoast

TOUCHSTONE: WINTERCOAST (2009)


ALBUM - AUTOPRODUCTION - METAL PROGRESSIF - MARC M - 19.10.2009
""

4/5
GROUPES PROCHES :
MARILLION, MAGNUM

TRACKS :

01. Prelude (1:23), 02. Wintercoast (10:38), 03. Strange Days (4:06), 04. Voices (8:11), 05. Joker In The Park (6:11), 06. Original Sin (6:18), 07. Solace (4:01), 08. Zinomorph (7:52), 09. Line In The Sand (5:36), 10. The Witness - Part 1 (4:07), 11. The Witness - Part 2 (8:11), 12. Postlude (1:05), 13. Zinomorph (radio Edit) (4:38)

FORMATION :
Adam Hodgson (Guitares), Al Melville (Batterie), Andre P. Moorghen (Basse / choeurs), Jeremy Irons (Narration sur "Prelude"), Kim Seviour (Chant), Rob Cottingham (Chant / Claviers / choeurs, programmation batterie)

TAGs :
Chant aigu, Chant féminin, Ballades, Concept-album, 80's, Accessible / FM
Difficile de classer ce groupe aux influences multiples qui n'en est pas à son coup d'essai puisque "Wintercoast" est son troisième disque, après un EP en 2006 (avec une autre chanteuse) et un véritable album (où apparaît déjà Kim Seviour). Le groupe, formé par le claviériste et chanteur Rob Cottingham, un vétéran de la scène musicale anglaise, se situe globalement entre hard rock, AOR et rock progressif, avec quand même une bonne dose d'ambition puisque ce CD très bien rempli est un album-concept comportant pas mal de longues pièces aux multiples sections.

Après son premier EP en 2006, la formation s'est enrichie d'une autre chanteuse, la jeune Kim Seviour (24 ans), qui domine nettement les parties vocales, même si plusieurs morceaux sont chantés en duo. La voix de Rob Cottingham est, quant à elle, agréable et assez suave, située dans les médium mais peu puissante. Quant à Kim, sa formation lui permet de chanter un peu tous les styles, mais elle n'est pas spécialement typée metal. Néanmoins, son timbre aigu et cristallin, bien maîtrisé, est l'un des atouts du groupe.

Touchstone hésite un peu entre les genres et suivant les morceaux : le son de guitare d'Adam est plus typique du hard rock des années 80 que du heavy metal ou du rock progressif. On sent que le Marillion de la première époque a marqué le groupe, et probablement le Rush des années 80. Globalement pourtant, les références sont discrètes et bien digérées.

Sans vouloir prendre l'album dans l'ordre des morceaux, on est quand même obligé de signaler cette introduction atmosphérique aux claviers avec un texte dit par l'acteur Jeremy Irons ! C'est le titre le plus long, éponyme qui démarre réellement l'album avec une partie instrumentale entre hard rock et prog. Les claviers sont un peu froids, malheureusement en retrait (tout du moins les parties orchestrales d'accompagnement) et les parties solistes que l'on va découvrir ensuite un peu trop typées "années 80", ce qui pourrait en tromper plus d'un… Malgré cette première partie plus ou moins convaincante, les parties vocales puis le reste du morceau, plus fluide, sont du meilleur augure pour la suite.

"Strange days" donne plutôt dans le hard mélodique façon années 80… On n'est pas loin du Survivor de "Eye of the tiger" ! Mais attention, Touchstone sait varier les plaisirs et des morceaux comme "Voices" offrent de belles sonorités de synthés, bien que souvent ancrées dans les années 80 (on dirait le minimoog de "Garden party" de Marillion en intro) et des parties de guitares qui évoqueront aussi David Gilmour ! Mais ce sont surtout les belles mélodies vocales, et le timbre angélique de Kim qui captent l'attention sur ce morceau aux alternances de passages planants et plus puissants. Les parties de batterie d'Al Melville, assez plombées, nous rappellent que de l'eau a coulé sous le ponts depuis les années 80, d'ailleurs.

Et puis il y a les ballades, superbes… Citons notamment "Original sin" dans laquelle la voix finit par se faire plus passionnée et la guitare électrique plus lyrique. C'est d'ailleurs dans ce registre qu'Adam Hodgson nous offre ses parties solistes les plus inspirées, lui qui est plus un mélodiste qu'un virtuose. Curieusement, cette longue ballade au final un peu plus puissant est suivie d'une autre pièce encore plus calme, basée sur le piano et les synthés, mélancolique en diable, dont le thème est inoubliable ("solace") avec un très beau duo de Cottingham/Seviour.

"Zinomorph" est un petit bijou cumulant le côté AOR et le côté progressif d'une façon finalement très peu usitée dans le monde du metal progressif… Et c'est ce qui fait l'originalité de Touchstone ! D'ailleurs le groupe en a fait un montage nettement plus court avec l'espoir de passer en radio… Je leur souhaite bon courage, même si ce titre aurait fait un beau "hit single" il y a 20 ans….

Le duo de morceaux "the witness part 1 & 2" est assez inhabituel avec un rapport entre les deux morceaux pas particulièrement évident. La première partie est assez lente et lourde, menaçante et les synthés de nouveau assez froids ; la seconde est plus légère et le thème accrocheur rappelle de nouveau Marillion avec la plus longue partie vocale de Rob Cottingham de l'album, une partie centrale intimiste et mélancolique, où brille un piano remarquable de sensibilité. Le seul regret est un son de guitare rythmique un peu sec et trop typé hard rock américain des années 80 (alors que le groupe est anglais !) et une batterie qui sonne parfois de manière quelque peu électronique. C'est donc au niveau de la production qu'il y a matière à amélioration. Le groupe mériterait un son plus organique et plus profond.

Mis à part ce détail somme toute un peu secondaire, "Wintercoast" est une belle réussite qui, sans rien révolutionner, propose une fusion de genres assez rare par les temps qui courent. Voilà qui devrait vous donner envie de découvrir aussi le précédent album !


Plus d'informations sur https://www.facebook.com/touchstonemusicukstone.htm
METALNATURE - 21.10.2009
Pas grand chose à ajouter à la chro de mon collègue, un peu plus AOR que prog sans doute, un effet vintage finalement assez frais, et surtout de bonnes compos; un album apaisant qui s'écoute d'une traite, recommandable à tout amateur du genre !

EN RELATION AVEC TOUCHSTONE
DERNIERE ACTUALITE
TOUCHSTONE: Lights From The Sky
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant TOUCHSTONE
 
DERNIERE CHRONIQUE
4
Wintercoast (2009)

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant TOUCHSTONE
ALBUMS CONSEILLES
  • MAGNUM_Brand-New-Morning MAGNUM
    Brand New Morning (2011)
    SPV STEAMHAMMER - A.O.R.

    4
  • MARILLION_Fugazi MARILLION
    Fugazi (1984)
    EMI - ROCK PROGRESSIF

    5
  • MAGNUM_Goodnight-L-A- MAGNUM
    Goodnight L.A. (1990)
    POLYDOR - A.O.R.

    4
  • MAGNUM_Keeping-The-Nite-Light-Burning MAGNUM
    Keeping The Nite Light Burning (2000)
    JESTER - A.O.R.

    3
  • MARILLION_Brave MARILLION
    Brave (1994)
    EMI - ROCK PROGRESSIF

    4
    
 
RATING
STAFF : 4.2/5 (4 avis)
LECTEURS : 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT TOUCHSTONE
 
TOUCHSTONE_Wintercoast Wintercoast (2009)
AUTOPRODUCTION - METAL PROGRESSIF

4
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers Records, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018