MW / Accueil / Chroniques / THE MARS VOLTA: Octahedron
GROUPE/AUTEUR:

THE MARS VOLTA

(ETATS UNIS)

TITRE:
OCTAHEDRON
ANNEE PARUTION:
2009
LABEL:
WARNER
GENRE:
ROCK PROGRESSIF
""
PLATYPUS - 28.10.2009 -
Avec quatre excellents albums à leur actif, unanimement salués par la critique (dont Music Waves), The Mars Volta n’ont plus grand chose à prouver. Leur dernier album, The Bedlam In Goliath, ne dérogeait pas à la règle instituée depuis Frances The Mute: morceaux à tiroirs, chant halluciné, rythmiques déstructurées, guitares psychédéliques et son énorme, pour un accès complexe, exigeant concentration et ouverture d’esprit de la part de l’auditeur. Nos cinq texans, parfois épaulés par John Frusciante, guitariste des Red Hot Chili Peppers, auraient pu se contenter pour ce nouvel album, Octahedron, d’appliquer les mêmes recettes et de persévérer dans ce style si personnel qui fait leur succès. Mais le duo Bixler-Zavala (chant) / Rodriguez-Lopez (guitares) n’est pas du genre à prendre le parti de la facilité, et histoire de désarçonner un peu plus l’auditeur méritant qui pensait avoir enfin réussi à cerner la musique du groupe, les deux hommes ont décidé de composer un album étonnant, totalement apaisé, constitué avant tout de chansons aux limites de la pop.

Et pareil pari n’a sans doute jamais été aussi réussi. Car malgré des structures beaucoup plus linéaires, remisant au placard césures brutales, guitares agressives et bruyantes, longues plages psychédéliques flirtant avec le bruitisme et chant possédé, cet album n’en reste pas moins l’œuvre d’un groupe à l’identité musicale inaltérable. Ainsi dépouillé, en partie allégé des expérimentations passées, Octahedron est l’expression sans artifice aucun d’une sensibilité et d’une maîtrise totalement exposées, livrées nues à nos cinq interprètes. Dès Since We've Been Wrong, passée une première minute introductive de silence, la voix de Cédric Bixler-Zavala, d’une pureté absolue, s’élève au-dessus d’arpèges mélancoliques délicatement doublés par le clavier. Et s’il faut attendre la cinquième minute pour qu’apparaisse la section rythmique, celle-ci ne fait qu’exprimer frontalement la tension sous-tendant l’ensemble de la partition vocale, sans pour autant entraîner le morceau vers des terres plus agressives.

Octahedron se fait, plus que les autres albums du quintet, véhicule d’émotions multiples et complexes dont les principaux passeurs sont bien sûr Bixler-Zavala et Rodriguez-Lopez. Il s’agit d’une sorte de voyage intérieur menant aux portes de la folie – mais une proche folie, celle qui n’est que parente de la raison lorsque celle-ci atteint l’intensité d’une incandescence sans foyer. Nul ne se risque vraiment à entrouvrir ces portes, hormis sur Cotopaxi, court morceau bouillant et ravageur, suite de riffs échevelés soutenant la voix chauffée à blanc de Cédric. Etrangement, de With Twilight As My Guide, pourtant aux antipodes du brûlot Cotopaxi, émergent d’identiques sensations, déclinées sur un mode plus tragique, irrémédiablement noir. Sur des arpèges amples et sonores, la guitare en slide, secondée par de vastes nappes de clavier (puis d'orgue), tisse une atmosphère envoûtante, mystique et aérienne (l’usage du bottleneck renforçant ce dernier aspect) magnifiant des lignes vocales, qui parfois superposées, atteignent une rare mélodicité. The Mars Volta tient dans doute avec ce morceau leur composition la plus aboutie, l’extrême dénuement rimant ici avec l’absolue perfection.

Teflon, Halo Of Nembutals et Desperate Graves, suite à de tels chefs-d’œuvre, marqueront certainement moins les esprits, mettant plus classiquement en scène la nouvelle dualité du groupe, entre riffs abrasifs et mélodies cotonneuses, renforcée par la poly-identité du chant. Mais Luciforms (sur lequel Omar démontre une nouvelle fois ses qualités de soliste), et plus encore Copernicus, s’éprouvent comme des morceaux ne cessant de se révéler au fil des écoutes. Une fois encore, l’émotion reste le propos central, et Copernicus, dont la structure et l’atmosphère rappellent celles de With Twilight As My Guide, ne peut laisser quiconque insensible. Epique, ce titre l’est certainement, malgré une fois encore son apparente simplicité ; mais tout se joue ici sur les détails, comme ces percussions électroniques en milieu de morceau, ou bien ce piano lumineux dont dépend en grande partie la tristesse qui nous étreint alors.

Octahedron est au final une œuvre indéniablement réussie, qui devrait élargir encore le cercle des admirateurs et réduire celui des détracteurs. Vous avez aimé The Mars Volta pour leurs explosions psychédéliques, leur complexité assumée et la tension presque mystique de leurs compositions; vous les aimerez encore plus pour ces petits bijoux délicatement taillés dans une pierre douce, lisse et chatoyante, mais dont le cœur, une fois atteint, se révèle scintillant de ses mille facettes au contact d’une lumière subtilement obscurcie par le filtre de nos propres angoisses et mélancoliques abandons.

Plus d'information sur http://www.themarsvolta.com


GROUPES PROCHES:
LED ZEPPELIN, LEPROUS, VON HERTZEN BROTHERS, PURE REASON REVOLUTION, A PERFECT CIRCLE, MASALA, MUSE, AEON SPOKE, AEGIS INTEGER, THE FALL OF TROY

LISTE DES PISTES:
01. Since We've Been Wrong - 07:20
02. Teflon - 05:04
03. Halo of Nembutals - 05:30
04. With Twilight As My Guide - 07:52
05. Cotopaxi - 03:38
06. Desperate Graves - 04:56
07. Copernicus - 07:22
08. Luciforms - 08:21


FORMATION:
Cedric Bixler Zavala: Chant
Isaiah "Ikey" Owens: Claviers
John Frusciante: Guitares
Juan Alderete De La Peña: Basse
Marcel Rodriguez-lopez: Percussions
Omar A. Rodriguez-Lopez: Guitares
Thomas Pridgen: Batterie


TAGS:
Chant aigu, Intimiste, Planant, Mélancolique, Planant, Psychédélique
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
productionuser_idproduction_comment_idproduction_review_id

NUNO777 - 30/10/2009 17:23:52
J'avais légèrement décroché de la fougue trop grande pour moi de The Mars Volta lors de Amputechture mais depuis deux albums, c'est a dire avec The Bedlam in Goliath et aujourd'hui Octahedron, je renoue avec ce groupe très attachant. Certes Octahedron est plus facile d'accès que ses illustres prédécesseurs, mais l'émotion est vive à plusieurs reprises au cours de cet album et Platy a raison de souligner ces temps forts. J'aime ce groupe quand il reste cadrer dans des compositions structurées et je suis servi avec cet album. Pour le reste rien à ajouter à cette très belle chronique.
Note: 8.5/10
1405 6943
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
EN RELATION AVEC THE MARS VOLTA
DERNIERE ACTUALITE
The Mars Volta: Noctourniquet
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant THE MARS VOLTA
 
DERNIER ARTICLE
Dans le cadre de la promotion de son cinquième album « Octahedron » fraîchement débarqué dans les bacs, The Mars Volta fait une nouvelle halte dans la mythique salle parisienne du boulevard des Capucines.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant THE MARS VOLTA
 
NOTES
 
3.2/5 (5 avis)
- /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT THE MARS VOLTA
 
THE-MARS-VOLTA_Noctourniquet Noctourniquet (2012)
ROADRUNNER RECORDS / ROCK PROGRESSIF
THE-MARS-VOLTA_Octahedron Octahedron (2009)
WARNER / ROCK PROGRESSIF
THE-MARS-VOLTA_The-Bedlam-In-Goliath The Bedlam In Goliath (2008)
UNIVERSAL / ROCK PROGRESSIF
THE-MARS-VOLTA_Amputechture Amputechture (2006)
UNIVERSAL / ROCK PROGRESSIF
THE-MARS-VOLTA_Frances-The-Mute Frances The Mute (2005)
VELVETEEN / ROCK
THE-MARS-VOLTA_De-loused-In-The-Comatorium De-loused In The Comatorium (2003)
UNIVERSAL / ROCK PROGRESSIF
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019