MW / Accueil / Chroniques / FOREIGNER: Can't Slow Down

FOREIGNER: CAN'T SLOW DOWN (2009)


ALBUM - ATLANTIC - A.O.R. - LOLOCELTIC - 02.12.2009
""

4/5
GROUPES PROCHES :
JOURNEY, DARE, FRONTLINE, STAGE DOLLS, GIANT, HONEYMOON SUITE, MECCA, BAD ENGLISH, A.O.R., SURVIVOR

TRACKS :

01. Can't Slow Down - 3:28, 02. In Pieces - 3:53, 03. When It Comes To Love - 3:53, 04. Living In A Dream - 3:42, 05. I Can't Give Up - 4:31, 06. Ready - 3:43, 07. Give Me A Sign - 3:52, 08. I'll Be Home Tonight - 4:14, 09. Too Late - 3:45, 10. Lonely - 3:28, 11. As Long As I Live - 3:47, 12. Angel Tonight - 3:32, 13. Fool For You Anyway - 4:04, 21. Feels Like The First Time - 3:53, 22. Cold As Ice - 3:21, 23. Hot Blooded - 4:24, 24. Blue Morning, Blue Day - 3:11, 25. Double Vision - 3:42, 26. Dirty White Boy - 3:39, 27. Head Game - 3:39, 28. Juke Box Hero - 4:21, 29. Urgent - 4:29, 30. I Want To Know What Love Is - 5:01

FORMATION :
Brian Tichy (Batterie), Jeff Pilson (Basse), Kelly Hansen (Chant), Michael Bluestein (Claviers), Mick Jones (Guitares / Claviers), Tom Gimbel (Guitares / Saxophone)

TAGs :
Chant éraillée, Accessible / FM
Il est amusant de comparer la trajectoire de 2 groupes comme Journey et Foreigner, légendes vivantes de l'Aor. Tous les deux s'imposent comme les références incontournables d'un genre qu'elles contribuent à créer à la fin des années 70 et tout au long des années 80, avant que des problèmes de chanteur ne pointent le bout du nez à l'aube des années 90. Alors que Journey va continuer l'aventure avec différents chanteurs (Augeri, Soto…), Foreigner va disparaître de la circulation après le pourtant excellent "Mr Moonlight" qui voyait le retour de Lou Gramm. Malheureusement, de gros problèmes de santé ne permettaient pas à ce dernier de donner suite à l'aventure. Hasard ou inspiration commune, les deux combos nous reviennent en cette année 2009 avec un nouveau chanteur, clone vocal parfait de leur frontman d'origine, et ceci pour un nouvel album studio inespéré. Et les deux légendes vont même jusqu'à suivre la même démarche en proposant un deuxième disque composé de leurs plus grands tubes interprétés par le nouveau line-up.

Dans le cas de Foreigner qui nous intéresse présentement, le nouveau chanteur n'est pas un inconnu. En effet, Kelly Hansen a déjà fait parler de lui au sein de Hurricane, avant que Mick Jones, seul survivant du line-up d'origine et tête pensante du groupe, ne vienne le débaucher pour relancer l'aventure Foreigner. Jeff Pilson (ex Dokken) est l'autre figure connue composant le désormais sextet, configuration du groupe à ses débuts.

Mais venons-en au contenu musical de ce "Can't Slow Down" en annonçant tout de suite qu'il s'agit d'une véritable réussite. En effet, Jones & Co. ont réussi le parfait assemblage de tous les éléments qui ont fait le succès de Foreigner, ainsi qu'une production et un son dignes de ce qui ce fait de mieux à l'heure actuelle. En même temps, avec Marti Frederiksen aux manettes, les ricains avaient pris une assurance tous risques pour leur grand retour. L'équipe apparaît parfaitement soudée et nous délivre un sans faute, débutant par un titre éponyme hyper efficace avec son riff Hard-Rock direct et son refrain accrocheur, et finissant en douceur sur la reprise du "Fool For You Anyway", titre cool-rock déjà présent sur leur premier album éponyme en 1977. Entre ces deux titres, nous retrouvons tout ce que Foreigner fait de mieux, que cela soit dans le domaine de la ballade délicieusement mielleuse ("I Can't Give Up"), de l'Aor dynamique ("Give Me A Sign"), de la ballade mid-tempo célébrant le retour du saxophone ("When It Comes To Love") ou encore du rock FM typé 70's avec "Too Late" sur lequel Jason Bonham vient poser sa frappe, ou "Lonely", légèrement syncopé et doté d'une section de cuivres. Tout cela est doté de refrains inoubliables qui s'accrochent dans votre cerveau dès les premières écoutes, alors que les sommets sont atteints dans ce domaine sur les deux mid-tempos "In Pieces" et "I'll Be Home Tonight" qui briseront les cœurs les plus durs.

Vous l'aurez compris, "Can't Slow Down" se positionne comme l'un des plus sérieux concurrents dans la lutte pour le titre de l'album de l'année, lutte qui s'annonce comme particulièrement relevée en 2009 étant donné la qualité de la concurrence. Cet album dispose de sérieux arguments, ne souffrant d'aucun temps mort, et bénéficiant de la vague de sympathie provoquée par le retour d'un groupe légendaire. Nous signalerons brièvement le second cd composé de reprises des tubes du combo rejoués par la nouvelle formation. La qualité est au rendez-vous, et la production redonne une nouvelle jeunesse à ces titres incontournables, mais l'interprétation reste scotchée aux versions d'origine, ce qui n'apporte rien de neuf. Signalons enfin la présence d'un DVD offrant quelques instants live et sur la route, dans le cadre d'une version collector. Difficile de faire bref lorsque l'on parle d'un album attendu depuis 14 ans et qui réalise nos rêves les plus inespérés. Plus que jamais, Foreigner rime avec bonheur et ce retour fait partie de ces instants rares et précieux que seule la musique peut offrir !


Plus d'informations sur http://www.4eigner.net/main/
RICOU84 - 12.11.2010
Ce n'est pas évident de faire du neuf avec du vieux, tout le monde le sait, mais comme le dit le vieil adage : "C'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleurs soupes, surtout avec de jeunes carottes..." Et c'est valable aussi et surtout pour le Rock'n'roll !
Le changement radical de line-up est certainement l'explication la plus plausible de ce renouveau dans la continuité. Le nouveau Foreigner se composant, bien-entendu de musiciens chevronnés étant tous des fans ultimes de la musique "made by Foreigner". Tous des enfants du Rock des 70's. A tel point que lorsqu'on écoute cet opus, on à l'impression d'être en face de la mouture d'origine. Mick Jones, qui n'est autre que le fondateur du groupe, est une légende vivante au seuil de ces 70 balais. Il aura réussi un pari audacieux, là ou tant d'autres grands auront échoués :
Reformé un groupe neuf, sans perdre l'âme originelle, et se payé le luxe de revenir au sommet après 14 années d'absence, avec une fougueuse énergie de jeune loup hargneux, ca dépasse tout !!! Ce "Can't slow Down" est un concentré du savoir-faire de Foreigner, toute période confondue. Ma note est volontairement sur-évaluée (si peu !) pour saluer cette performance exceptionnelle.
Décidément, "l'étranger" surprendra toujours au moment où l'on s'y attend le moins, et ce pour le plus grand bonheur des fans de la première heure. Moi, ca m'a remis un sacré coup de jeune... Merci les gars !

BENOÎT - 03.12.2009
Mick Jones fut à ses débuts le guitariste, et quel guitariste, de notre Jojo national, cela ne le rajeunit pas plus que nous mais démontre le sens inné notre "rocker" (on fait avec ce qu'on a) à nous, ou de son entourage, pour découvrir des artistes de qualité.

Inutile de rappeler ce que fut Foreigner à la fin des ces années 70's où le rock commença à dériver pour partie vers une variété électrique. Dérive qui allait sonner le glas du prog, faire émerger des "#@$$£µ#" telles que Madonna et ses filles ou gendres. Même Foreigner se perdit dans ces années 80, après "4", c'est dire.

La comparaison avec le retour flamboyant de Journey il y a un an maintenant est parfaitement trouvée, tant ces deux groupes sont proches.

Mick Jones est enfin de retour et avec quel esprit, quel brio. On retrouve la flamme des quatre premiers albums du groupe. Dès le premier titre, une envie irrépressible de taper du pied, de balancer la tête, vous prend, quitte à ce que vos voisins de métro, de train ou de bus vous regardent de travers.

Mais laissez-vous faire par M. Jones et sa bande. Ce sont non seulement des pros, mais en plus ils ont du talent. Ils nous démontrent que l'on peut faire du hard (hard FM américain, relativisons, on n'est pas chez Led Zeppelin non plus), avec des cuivres, sans faire vrombir les guitares ni lancer la batterie dans une course de sprint insensée pour arriver avant celle du voisin de studio.

Nostalgie ? Bien sur, mais de la nostalgie comme cela, j'en veux bien tous les jours.

LYNOTT - 03.12.2009
Retour gagnant pour l'Etranger.

La vieille équipe est dans une forme éblouissante, certaines jeunes pousses feraient bien d'en prendre de la graine ! Des mélodies marquantes, un son du feu de Dieu, aucun trou d'air, la qualité est présente de bout en bout.

Je n'espérais plus grand chose de nos compères vu le nombre d'années qui nous séparaient de leur dernier effort et vu l'âge qui déroule son compteur irrémédiable et qui fait que c'est dur pour tout le monde même pour les légendes.

Chapeau Messieurs, vous m'avez donné une seconde jeunesse en retrouvant la vôtre !

EN RELATION AVEC FOREIGNER
DERNIERE ACTUALITE
Foreigner aux Folies Bergeres
CONCERT

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant FOREIGNER
 
DERNIERE CHRONIQUE
3
Greatest Hits Live (2015)
Un nouveau Live sous forme de Best Of pour les papys du Rock, un retour énergique vers le passé

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant FOREIGNER
ALBUMS CONSEILLES
  • A-O-R-_Journey-To-L-A- A.O.R.
    Journey To L.A. (2009)
    ESCAPE MUSIC - A.O.R.

    4
  • STAGE-DOLLS_Commandos STAGE DOLLS
    Commandos (1986)
    UNIVERSAL - A.O.R.

    4
  • DARE_Blood-From-Stone DARE
    Blood From Stone (1991)
    A&M - HARD ROCK MELODIQUE

    4
  • DARE_Beneath-The-Shining-Water DARE
    Beneath The Shining Water (2004)
    MTM - A.O.R.

    5
  • SEDONA_Golden-Valley SEDONA
    Golden Valley (1995)
    AVENUE OF ALLIES - A.O.R.

    3
    
 
VIDEO
 
RATING
STAFF : 4/5 (6 avis)
LECTEURS : 4.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT FOREIGNER
 
FOREIGNER_Greatest-Hits-Live Greatest Hits Live (2015)
VERYCORDS - A.O.R.

3
FOREIGNER_Can-t-Slow-Down Can't Slow Down (2009)
ATLANTIC - A.O.R.

4
FOREIGNER_Mr-Moonlight Mr. Moonlight (1994)
ARISTA - A.O.R.

3
FOREIGNER_Unusual-Heat Unusual Heat (1991)
ATLANTIC - A.O.R.

3
FOREIGNER_Inside-Information Inside Information (1987)
ATLANTIC - A.O.R.

4
FOREIGNER_Agent-Provocateur Agent Provocateur (1984)
ATLANTIC - A.O.R.

4
FOREIGNER_4 4 (1981)
ATLANTIC - A.O.R.

5
FOREIGNER_Head-Games Head Games (1979)
ATLANTIC - A.O.R.

4
FOREIGNER_Double-Vision Double Vision (1978)
ATLANTIC - A.O.R.

3
FOREIGNER_Foreigner Foreigner (1977)
ATLANTIC - A.O.R.

4
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018