MW / Accueil / Chroniques / MIKE OLDFIELD: Tubular Bells III
GROUPE/AUTEUR:

MIKE OLDFIELD

(ROYAUME UNI)

TITRE:
TUBULAR BELLS III
ANNEE PARUTION:
1998
LABEL:
WEA
GENRE:
ROCK PROGRESSIF
""
TONYB - 15.01.2010 -
20 années entre le premier opus et son clone, tout juste 6 pour le troisième du nom, sans parler ici des nombreux "samples" disséminés de ci de là dans ses autres œuvres … L'obsession des cloches tubulaires continue de poursuivre Mike Oldfield et, en cette fin de millénaire, alors que l'artiste multi-forme refait sa vie dans la douceur d'Ibiza, voilà que nous arrive de façon plutôt inattendue une troisième déclinaison du thème qui fait aujourd'hui encore sa renommée.

Mais là où TB II nous proposait une nouvelle lecture de l'aventure entamée deux décennies auparavant en restant très fidèle à la trame initiale de l'œuvre, ce nouvel album s'affranchit allègrement des codes jadis posés. Certes, les 6 premiers titres enchaînés rappelleront plus ou moins le Tubular Bells part one d'antan : le thème et la rythmique de The Source of Secrets présentent ainsi un lien de parenté plus qu'évident avec le thème original, The Watchful Eye ou encore Outcast et sa guitare furieuse rappelleront bien les thèmes imaginés 36 ans plus tôt, et l'agencement de cette "première partie" reprend finalement une partie du scénario initial.

Ce qui change en revanche du tout au tout, c'est la modernité du propos. Sans doute influencé par son environnement à tendance clubbique, Mike Oldfield met le doigt dans la techno et les rythmiques électroniques destinées à faire danser toute la nuit. Certes, cette nouvelle orientation ne concerne que 2 plages de l'album mais ce sont celles qui portent le thème mythique, et sont forcément les plus remarquées ! Et puisque l'environnement inspire forcément le musicien qui compose, notre homme va rendre hommage à l'Espagne qui l'accueille avec le très réussi Serpent Dream, dans lequel il nous démontre encore une fois tout son talent de guitariste.

Et puis, passé un The Inner Child aux vocalises magnifiques concluant cette première partie, et qui aurait eu toute sa place sur The Songs of Distant Earth, tel un Ovni en provenance de la Lune, Ladies and Gentlemen, let me introduce … MOONLIGHT SHADOW … Euh pardon, c'est plutôt Man in The Rain, sorte de Moonlight Shadow part II, avec la sublime Cara Dillon au chant. Titre pas original pour un sou, calqué note pour note (ou presque) sur son ainé de 15 ans, mais tellement bien fait qu'on se laisse prendre au jeu. Ce titre n'aura cependant pas le même succès commercial que l'original et pourtant…

Retour ensuite aux affaires courantes, avec une deuxième partie plus décousue et rapidement évacuée en deux titres, avant de laisser place à un final dantesque. Le retour de la techno tout d'abord, avec Secrets, qui reprend le thème de la première plage, tandis qu'en sourdine court un des thèmes originaux de Tubular Bells I. Lente montée en puissance de ce titre technoïde rehaussé par la guitare du Maître, avant d'aboutir à l'arrivée tant attendue des cloches, les seules, les véritables, qui après une sympathique introduction récitée par un des fils de Mike Oldfield, finissent par exploser dans Far Above the Clouds, scotchant les oreilles de l'auditeur pour un final de toute beauté.

Album très controversé lors de sa sortie (et encore aujourd'hui parmi les fans de Mike Oldfield), en raison notamment d'un parti-pris de modernité assumé mais néanmoins déroutant, Tubular Bells III reste pourtant un de mes albums préférés de l'ère moderne du maestro. A condition de ne pas s'attendre à écouter Ommadawn II, il procurera de nombreux moments de plaisir intense à l'auditeur. Quant à moi, je m'en vais coller une bonne note à cet album, et tant pis pour ceux que cela choquera.

Plus d'information sur http://www.mikeoldfieldofficial.com/

VIDEO

GROUPES PROCHES:
MAGENTA, FROMUZ, US, KOMPENDIUM, XII ALFONSO, EUREKA, BEN CRAVEN, COLIN MASSON, ANTONIUS REX, WILLOWGLASS

LISTE DES PISTES:
01. The Source Of Secrets - 5:33
02. The Watchful Eye - 2:09
03. Jewel In The Crown - 5:51
04. Outcast - 3:49
05. Serpent Dream - 2:53
06. The Inner Child - 4:43
07. Man In The Rain - 4:03
08. The Top Of The Morning - 4:26
09. Moonwatch - 4:25
10. Secrets - 3:20
11. Far Above The Clouds - 5:30


FORMATION:
Amar: Chant
Cara Dillon: Chant
Mike Oldfield: Guitares / Basse / Claviers
Rosa Cedron: Chant


TAGS:
Chant féminin, Instrumental
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
productionuser_idproduction_comment_idproduction_review_id

REALMEAN - 26/09/2010 17:09:12
Voilà ce que j'appelle une claque monumentale. Après les Tubular Bells, The Orchestral et le très réussi TB II, que restait-il à écrire sur ce chapitre ? De par le monde entier, on eût dit "plus rien", le monde entier à l'exception d'un homme: le maestro.
L'obsession tubulaire ne le quitte pas... énième remake où la machine va cette fois trouver ses limites ? hé non, aussi incroyable que cela puisse paraître. Et pour notre plus grand plaisir.
Mike Oldfield aurait pu commenter ce nouvel opus de la manière suivante: "vous croyez le concept Tubulaire bien ancré, bien défini, cadré, incarcéré dans ses fondamentaux ? Je vais vous prouver le contraire."
Tubular Bells III est un album qui échappe à mon entendement, du bon côté de la balance, s'entend. C'est un cheval sauvage, que l'on voit galoper à l'écoute de The Top of the Morning.
The Source of Secrets annonce la couleur, dès l'ouverture: une tendance techno... pour un nouveau dérivé du modèle initial ? est-ce crédible ? On n'en croit pas nos oreilles. Et puis, dès que cette voix de nulle part, intemporelle, tombée des cieux, se met à planer au-dessus de cette source de secrets, on comprend que l'on est en présence d'un grand, très grand cru de Mike Oldfield.
The Watchful Eye, après l'introduction ahurissante de TB III, distille une envoutante quintessence, qui colle à la perfection à ce nouveau projet tubulaire, et que l'on retrouvera d'ailleurs à divers moments de l'album.
Jewel in the Crown enfonce le clou: le voyage ne fait que commencer, et ces 14 premières minutes déjà viennent de balayer toutes les certitudes de l'auditeur quant aux fondements des Tubular Bells.
Le voyage se poursuit, grandiose, indicible, alternant des émotions à la fois multiples et uniques, jusqu'à sa conclusion, Far Above the Clouds, un bouquet final qui ne démérite pas sa place de 11ème et ultime plage: TB III fait partie des albums définitivement enivrants, où jamais l'inspiration ne s'essouffle, où la montée en puissance est constante, sans faille, imperturbable.
Un pur moment de bonheur musical. Une pépite.
2174 8575
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
EN RELATION AVEC MIKE OLDFIELD
DERNIERE ACTUALITE
MIKE OLDFIELD: Return To Ommadawn
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant MIKE OLDFIELD
 
NOTES
 
4.2/5 (4 avis)
4.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT MIKE OLDFIELD
 
MIKE-OLDFIELD_Return-To-Ommadawn Return To Ommadawn (2017)
MERCURY / ROCK PROGRESSIF
MIKE-OLDFIELD_Man-On-The-Rocks Man On The Rocks (2014)
VIRGIN / POP
MIKE-OLDFIELD_Tubular-Beats Tubular Beats (2013)
EDEL / AUTRES
MIKE-OLDFIELD_Music-of-the-Spheres Music of the Spheres (2008)
UNIVERSAL / ROCK PROGRESSIF
MIKE-OLDFIELD_Light--Shade Light + Shade (2005)
MERCURY / AUTRES
MIKE-OLDFIELD_Art-In-Heaven-Live-In-Berlin Art In Heaven (Live In Berlin) (2003)
WARNER / ROCK PROGRESSIF
MIKE-OLDFIELD_Tubular-Bells-03 Tubular Bells 2003 (2003)
WARNER / ROCK PROGRESSIF
MIKE-OLDFIELD_Tres-Lunas Tres Lunas (2002)
WEA / AUTRES
MIKE-OLDFIELD_Guitars Guitars (1999)
WARNER / ROCK PROGRESSIF
MIKE-OLDFIELD_The-Millenium-Bell The Millenium Bell (1999)
WARNER / POP
MIKE-OLDFIELD_Tubular-Bells-III Tubular Bells III (1998)
WEA / ROCK PROGRESSIF
MIKE-OLDFIELD_Voyager Voyager (1996)
WEA / ROCK PROGRESSIF
MIKE-OLDFIELD_The-Songs-Of-Distant-Earth The Songs Of Distant Earth (1994)
WEA / ROCK PROGRESSIF
MIKE-OLDFIELD_Tubular-Bells-II Tubular Bells II (1992)
WEA / ROCK PROGRESSIF
MIKE-OLDFIELD_Heaven-s-Open Heaven's Open (1991)
VIRGIN / ROCK PROGRESSIF
MIKE-OLDFIELD_Amarok Amarok (1990)
VIRGIN / ROCK PROGRESSIF
MIKE-OLDFIELD_Earth-Moving Earth Moving (1989)
VIRGIN / POP
MIKE-OLDFIELD_Islands Islands (1987)
VIRGIN / ROCK PROGRESSIF
MIKE-OLDFIELD_The-Complete The Complete (1985)
VIRGIN / ROCK PROGRESSIF
MIKE-OLDFIELD_Discovery Discovery (1984)
VIRGIN / POP
MIKE-OLDFIELD_The-Killing-Fields The Killing Fields (1984)
VIRGIN / AUTRES
MIKE-OLDFIELD_Crises Crises (1983)
VIRGIN / ROCK PROGRESSIF
MIKE-OLDFIELD_Five-Miles-Out Five Miles Out (1982)
VIRGIN / ROCK PROGRESSIF
MIKE-OLDFIELD_QE2 QE2 (1980)
VIRGIN / ROCK PROGRESSIF
MIKE-OLDFIELD_Platinum Platinum (1979)
VIRGIN / ROCK PROGRESSIF
MIKE-OLDFIELD_Exposed Exposed (1979)
VIRGIN / ROCK PROGRESSIF
MIKE-OLDFIELD_Incantations Incantations (1978)
VIRGIN / ROCK PROGRESSIF
MIKE-OLDFIELD_The-Orchestral-Tubular-Bells The Orchestral Tubular Bells (1975)
VIRGIN / ROCK PROGRESSIF
MIKE-OLDFIELD_Ommadawn Ommadawn (1975)
VIRGIN / ROCK PROGRESSIF
MIKE-OLDFIELD_Hergest-Ridge Hergest Ridge (1974)
VIRGIN / ROCK PROGRESSIF
MIKE-OLDFIELD_Tubular-Bells Tubular Bells (1973)
VIRGIN / ROCK PROGRESSIF
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019