MW / Accueil / Chroniques / HEADCHARGER: The End Starts Here
GROUPE/AUTEUR:

HEADCHARGER

(FRANCE)

TITRE:
THE END STARTS HERE
ANNEE PARUTION:
2010
LABEL:
XIII BIS
GENRE:
METALCORE
""
NESTOR - 27.01.2010 -
Les normands de HEADCHARGER nous reviennent avec un troisième album qui ne déroge pas au style établi avec leur deux premiers opus, à savoir un Hardcore des plus agressifs.

Dès le premier morceau le décor est planté avec une musique bien bourrine qui s’appuie sur des guitares au son bien gras et crade et sur un chant éructé avec conviction. Malheureusement, les morceaux défilent sans susciter un intérêt débordant. Ceux-ci ne sont pas mauvais, même pas désagréables, ils sont simplement un peu quelconques.

Et puis à partir de la doublette « Breathe In » / « Breathe Out » les choses changent. L’intro à la guitare sèche annonce un morceau bien plus en place et bien plus efficace que ses devanciers, du fait notamment d’un bien meilleur équilibre entre mélodie et brutalité. Et les bonnes surprises ne font que commencer. Suit en effet, « Harvey Keitel’s Syndrom », un mid tempo faisant office de respiration qui intervient judicieusement et qui confirme le changement d'état d’esprit du disque. « Would You » avec son harmonica très Southern poursuit dans cette direction en apportant son lot de diversité grâce à son rythme Boogie. Si la thématique est toujours à la brutalité, les formes que prennent celle-ci se font bien plus variées et intéressantes.

Et même lorsque les hostilités reprennent réellement, à partir de « 1000 Tides », c’est de la plus belle manière qui soit. Ainsi ce titre est entrainant au diable et surtout doté de très belles lignes de chant. Sans sombrer dans la démonstration vocale, Seb (chant) se montre très habile pour ce qui est de doser puissance et mélodie. La violence monte encore d’un cran avec le brutal « The Invention Of Solitude ». Si ce n’est un break « Rock ‘n Roll » du meilleur effet, ce titre ne fait vraiment dans la fioriture.

« The Gambler » et « Be My Betty Page » confirment les bonnes dispositions du groupe en s’avérant être de redoutables morceaux regorgeant de riffs bien pesants qui donnent une sensibilité « Stoner » à la musique de HEADCHARGER. Toute la fin de l’album est marquée du même sceau de la réussite, à l’exception de « Something Someone » qui est massacré par un son désolant (bruissements, sautes de son, variations de volume…). Cela est bien dommage car ce morceau représente une autre tentative d’ouverture du groupe, une sorte de croisement entre DEPECHE MODE, MASTER OF REALITY et TOOL, qui avait tout pour être un des points d’orgues de ce disque.

Au final, nous avons là un album qui parvient à faire oublier le côté très dispensable de ses premiers morceaux et qui dévoile un groupe parvenu à concilier de très belle manière des sonorités et des structures très « Old school » et des ambiances variées. Les fans de Rock ‘N Roll très brutal devraient se régaler.

Plus d'information sur http://www.headcharger.com/


GROUPES PROCHES:
W.A.S.P., THIN LIZZY, PANTERA, NICKELBACK, DOPPELGÄNGER, SOUNDGARDEN, DOWN

LISTE DES PISTES:
01. Intoxicated - 04:21
02. The End Starts Here - 04:43
03. Without A Nation - 04:22
04. Breathe In - 01:12
05. Breathe Out - 03:56
06. Down My Neck - 04:47
07. Harvey Keitel's Syndrom - 04:14
08. Would You - 03:12
09. 1000 Tides - 03:36
10. The Invention Of Solitude - 03:36
11. The Gambler - 04:20
12. Be My Betty Page - 03:43
13. I Hate Myself And I Want You Back - 03:17
14. Something Someone - 05:48


FORMATION:
Antony: Guitares
Babz: Guitares
Guillaume Rocha: Batterie
Rom: Basse
Seb: Chant


TAGS:
Chant grave, Lourde
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
EN RELATION AVEC HEADCHARGER
DERNIERE ACTUALITE
HEADCHARGER: Hexagram
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant HEADCHARGER
 
NOTES
 
3.7/5 (3 avis)
- /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT HEADCHARGER
 
HEADCHARGER_Hexagram Hexagram (2017)
VERYCORDS / HARD ROCK
HEADCHARGER_Black-Diamond-Snake Black Diamond Snake (2014)
VERYCORDS / HARD ROCK
HEADCHARGER_Slow-Motion-Disease Slow Motion Disease (2012)
XIII BIS / HARD ROCK
HEADCHARGER_The-End-Starts-Here The End Starts Here (2010)
XIII BIS / METALCORE
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019