MW / Accueil / Chroniques / PETER GABRIEL: Scratch My Back

PETER GABRIEL: SCRATCH MY BACK (2010)


ALBUM - VIRGIN - AUTRES - PETER HACKETT - 10.02.2010
""

4/5
GROUPES PROCHES :
GENESIS, PETER HAMMILL, LAZULI, CARPTREE, CITIZEN CAIN, MAWWAL, DAVID BOWIE, TONY LEVIN, BARRY CLEVELAND, SHAUN GUERIN

TRACKS :

01. Heroes (david Bowie) - 04:11, 02. The Boy In The Bubble (paul Simon) - 04:29, 03. Mirrorball (elbow) - 04:50, 04. Flume (bon Iver) - 03:02, 05. Listening Wind (talking Heads) - 04:24, 06. The Power Of The Heart (lou Reed) - 05:53, 07. My Body Is A Cage (arcade Fire) - 06:14, 08. The Book Of Love (the Magnetic Fields) - 03:54, 09. I Think It's Going To Rain Today (randy Newman) - 02:36, 10. Apres Moi (regina Spektor) - 05:15, 11. Philadelphia (neil Young) - 03:47, 12. Street Spirit (radiohead) - 05:06

FORMATION :
Peter Gabriel (Chant / Piano)

TAGs :
Chant éraillée, Reprises, Musique Classique, Symphonique
Cet homme est fou ! Peter Gabriel pourrait se contenter d'être un auteur, compositeur, interprète et showman de génie et vivre sans risque en explorant et en exploitant les filons mis à jour dans les précédents albums. Il aurait pu, une fois encore, s'entourer de musiciens dont le nom force le respect... Eh bien non ! Môssieur Gabriel a décidé de ne pas composer, de ne pas écrire et d'interpréter seul 13 titres empruntés à des artistes qu'il révère.

Si Peter Gabriel a appelé son album Scratch My Back, c'est par allusion à une expression anglaise qui dit quelque chose du genre "gratte moi le dos, je gratterai le tien !". L'idée étant dans un premier temps de reprendre les chansons des autres en espérant qu'ils reprennent à leur tour des titres de Gabriel. Et, à l'heure où j'écris ces mots, une dépêche tombe annonçant que Radiohead devrait bientôt enregistrer "Wallflower", titre sorti en 1982 sur le 4ème album solo de l'Arcange. Wait and see pour la suite, mais j'attends avec une impatiente curiosité les réponses de Bowie, Lou Reed ou Neil Young !

Dire que sur cet album le Gab est seul avec sa voix et son piano serait mentir par omission et il est bien difficile de ne pas mentionner les dizaines de musiciens d'orchestre qui fournissent l'écrin musical dans lequel le maestro a choisi de présenter ses œuvres. Je dois avouer que je ne connaissais pratiquement aucune des versions originales des titres repris ici, et, si par curiosité, je me suis amusé à faire des écoutes comparatives, j'ai du admettre bien vite qu'à part les paroles, il ne subsiste quasiment rien de la production initiale.

Prenons, par exemple, le premier titre : "Heroes", chanté en 1977 par David Bowie sur l'album du même nom (Heroes, pas David Bowie !!), Peter Gabriel reprend les textes mais les pose sur une complainte classique lente plutôt que sur la ballade rock 70's mid tempo choisie par Bowie. Il en ressort une émotion aussi forte qu'en VO, car, si les voix de Peter et de David sont assez éloignées dans leur timbre, ils empruntent tous les deux la même voie ascendante qui mène à l'acmé émotionnelle.

Je pourrais reprendre le paragraphe précédent en changeant le nom de l'artiste et de la chanson reprise et appliquer les mêmes comparaisons et les mêmes conclusions. La majorité des titres sont lents, bercés par les violons et violoncelles dans un registre grave, mais le son est ample, profond, puissant et quand arrivent les contrebasses ("Listening Wind") ou les cuivres ("Après moi") il faut s'accrocher au fauteuil pour ne pas décoller. J'ai bien sûr mes titres préférés - il ne faut pas croire que l'album est uniforme - au nombre desquels je mettrais "Après moi", car outre l'orchestration très symphonique qui est remarquable, le simple fait d'entendre la voix rocailleuse de mon Peter favori prononcer "Après moi le délouge" me transporte de bonheur (je sais, il m'en faut peu !). Autre temps fort, le très Gabrielien "The Book of Love" (emprunté à The Magnetic Fields), seul titre où pointe à l'unisson une deuxième voix, féminine et charmante de surcroit !

Voilà donc un nouveau trait de génie du Gab qui risque de ne pas être entendu comme tel par tout le monde. Si vous aimez la voix de l'Archange et la musique classique tendance romantique, vous devriez être ravi par cette excursion innovante. Si vous n'aimez ni Peter Gabriel, ni les orchestrations classiques, jetez quand même une oreille sur ce Scratch My Back, vous pourriez peut-être changer d'avis...


Plus d'informations sur http://www.petergabriel.com
REALMEAN - 21.05.2011
Cela fait partie des savoir-faire étonnants de Peter Gabriel: emplir l'espace émotionnel d'une simple et frêle touche narrative. Un must, et je ne pensais plus pouvoir être surpris par le bonhomme, après les très hauts en couleurs "Ovo", "Up", ou en marge dans ces tonalités ténébreuses et décalées, les bandes originales de "Passion", "Birdy" ou "Long walk home".

ABADDON - 12.03.2010
Au premier titre, j’ai haussé un sourcil surpris, au deuxième, j’ai soupiré, au troisième, baillé, et j’ai plongé dans un assoupissement coupable sur les plages suivantes. Peter Gabriel s’est fait plaisir, c’est la seule excuse que je trouve à cet album. C’est très bien réalisé, félicitations aux arrangeurs - traduire toutes ces pièces pour une formation classique n’a pas du être simple - et à l’ingénieur du son, qui a capté les moindres intonations du Maître (la diction exceptionnelle et le timbre hors du commun). Côté émotion, par contre, c’est plat plat plat ... Peter Gabriel murmure plus qu’il ne chante sur la plupart des titres, et je l’ai trouvé très limité dans les aigus (Flume). A moins d’être un inconditionnel du Gab’, difficile de se passionner pour ce Scratch my Back prétentieux, monotone et passablement ennuyeux (il existe un mot plus court en six lettres, mais je crains que la censure pourtant tolérante de MW ne le laisse pas passer, il résume pourtant assez mon sentiment général).

PROG45 - 07.03.2010
Mon dieu, ou est passé le dynamisme de ces productions habituelles ?
certes Peter adapte sans doute le rythme de ces albums à sa condition physique (et oui il est comme tout le monde il prend de l'âge et ne peut plus bondir sur scène
comme à 30 ans ..) mais bon sang on s'ennuie ferme. j'étais de toutes ses tournées, mais là vraiment, non je ne serais pas à Bercy ce 22 MARS 2010.
et puis, ça fait un peu : vu ma notoriété et mon aisance financière, je peux me permettre de faire tout et n'importe quoi, et bien non, faut pas pousser !
j'ai mis 6 car je l'aime trop et espère qu'il nous ressortira bien un SO ou UP un
jour prochain !

ALADDIN_SANE - 17.02.2010
Ha ! L'album de reprises, souvent c'est le genre de disque qu'on sort quand on a pas vraiment d'idées. Pourtant, le choix des reprises m'avait agréablement surpris ; on sentait que Peter Gabriel était à l'écoute d'artistes contemporains comme Bon Iver ou encore Arcade Fire. Hélas, tout ça s'avère bien mou et inutile, un peu comme le dernier Patti Smith (12) finalement.
Fallait-il vraiment uniformiser toutes ces compositions dans un grand maelström symphonique en les débarrassant de ce qui faisait leur singularité (je pense notamment à la reprise des Talking Heads). Au vu (et surtout à l'écoute) du résultat, je dirais non. C'est d'autant plus dommage que la voix de Peter Gabriel fait toujours son petit effet. Certains apprécieront surement l'exercice, pour ma part, j'attendrais la prochaine livraison de l'archange.

MONDESECRET - 16.02.2010
Je mets une note maximale tant cet album depuis que je l'ai écouté pour la première fois m'a bouleversée.
Le disque de reprises est un exercice périlleux, mais Gabriel ne s'est pas contenté d'interpréter les titres, il les a réinventés.
Le choix des chansons est judicieux même si à mon avis "the book of love" par exemple est dispensable (déjà entendu et finalement assez banal).
Mais que dire de titres comme Heroes, et surtout la cover de Arcade Fire, My Body is a Cage, un monument déjà à l'origine, mais que Gabriel a su transcender par sa voix et les arrangements incroyables de John Metcalfe.
Un grand merci à ce grand Monsieur de la musique, qui une fois de plus arrive à nous surprendre et nous émouvoir.
Et j'ai hâte de découvrir ce qu'il va en advenir en mars sur scène ! :-)

SAN JACINTO - 15.02.2010
Peter en rêvait et il l'a finalement fait.
On peut être partagé quant à la direction prise par Peter pour réaliser ce nouvel opus mais on ne peut pas contester la qualité de l'enregistrement et le choix de ces merveilleux morceaux.
Dommage que Peter travaille si lentement. Le temps passe si vite!

TONYB - 12.02.2010
Et bien contrairement à mes collègues, je me suis vraiment ennuyé ferme à l'écoute de cet album : c'est bien beau de vouloir faire des reprises à la sauce symphonique minimaliste, mais encore faudrait-il un peu de variété dans tout cela (et je n'ose même pas parler de punch !) pour rendre la chose intéressante. A choisir, je préfère 100 fois me repaître d'un Talk Talk ou d'un Shearwater qui, sans orchestre, parviennent à me captiver de bout en bout.

PETE_T - 10.02.2010
Pas grand chose à rajouter si ce n'est que, moi aussi, j'ai eu du mal à remplacer ce disque dans ma platine pour passer à autre chose. Ce disque me rappelle des moments planants de OVO...ou d'autres albums du Gab' mais avec une puissance symphonique énorme. Du beau travail tout simplement. Une fois de plus, Peter Gabriel provoque et conclut sans équivoque.

EN RELATION AVEC PETER GABRIEL
DERNIERE ACTUALITE
PETER GABRIEL: Nouveau single en écoute
INFORMATION

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant PETER GABRIEL
 
DERNIER ARTICLE
Un aperçu des résultats des Progressive Music Award 2014

Lire l'article
Voir tous les articles concernant PETER GABRIEL
 
DERNIERE CHRONIQUE
4
New Blood (2011)

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant PETER GABRIEL
ALBUMS CONSEILLES
  • PHIL-COLLINS_Face-Value PHIL COLLINS
    Face Value (1981)
    VIRGIN - POP

    3
  • CARPTREE_Subimago CARPTREE
    Subimago (2018)
    AUTRE LABEL - ROCK PROGRESSIF

    5
  • PETER-HAMMILL_Everyone-You-Hold PETER HAMMILL
    Everyone You Hold (1997)
    FIE! - ROCK

    5
  • CARPTREE_Emerger CARPTREE
    Emerger (2017)
    REINGOLD - ROCK PROGRESSIF

    5
  • PETER-HAMMILL_Chameleon-In-The-Shadow-Of-The- PETER HAMMILL
    Chameleon In The Shadow Of The Night (1973)
    CHARISMA - ROCK PROGRESSIF

    5
    
 
RATING
STAFF : 3/5 (8 avis)
LECTEURS : 3.3/5 (3 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT PETER GABRIEL
 
PETER-GABRIEL_New-Blood New Blood (2011)
REALWORLD - AUTRES

4
PETER-GABRIEL_Scratch-My-Back Scratch My Back (2010)
VIRGIN - AUTRES

4
PETER-GABRIEL_Growing-Up-Live Growing Up Live (2003)
REALWORLD - ROCK PROGRESSIF

2
PETER-GABRIEL_Up Up (2002)
REALWORLD - ROCK PROGRESSIF

5
PETER-GABRIEL_Ovo Ovo (2000)
REALWORLD - ROCK ATMOSPHERIQUE

4
PETER-GABRIEL_Secret-World-Live Secret World Live (1994)
REALWORLD - ROCK PROGRESSIF

4
PETER-GABRIEL_Us Us (1992)
REALWORLD - ROCK PROGRESSIF

2
PETER-GABRIEL_So So (1985)
REALWORLD - ROCK PROGRESSIF

5
PETER-GABRIEL_Peter-Gabriel-Iv Peter Gabriel Iv (1982)
REALWORLD - ROCK PROGRESSIF

4
PETER-GABRIEL_Peter-Gabriel-Iii Peter Gabriel Iii (1980)
REALWORLD - ROCK PROGRESSIF

4
PETER-GABRIEL_Peter-Gabriel-Ii Peter Gabriel Ii (1977)
REALWORLD - ROCK PROGRESSIF

3
PETER-GABRIEL_Peter-Gabriel-I Peter Gabriel I (1976)
REALWORLD - ROCK PROGRESSIF

5
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers Records, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018