MW / Accueil / Chroniques / SAVATAGE: Dead Winter Dead

SAVATAGE: DEAD WINTER DEAD (1995)


ALBUM - SPV - HEAVY METAL - NOISE - 07.04.2017
"Savatage signe ici un bon disque et même si son âge d’or est, sans doute, derrière lui, on prend toujours du plaisir à savourer sa musique."

4/5
GROUPES PROCHES :
SYMPHONY X, ANTHROPIA, JON OLIVA'S PAIN, VOYAGER, TRANS SIBERIAN ORCHESTRA, SILENT CALL, BENEDICTUM, EVERWOOD, SHADOW POINTE

TRACKS :

01. Overture - 01:49, 02. Sarajevo - 02:26, 03. This Is The Time (1990) - 05:39, 04. I Am - 04:32, 05. Starlight - 05:38, 06. Doesn't Matter Anyway - 03:47, 07. This Isn't What We Meant - 04:12, 08. Mozart And Madness (instrumental) - 05:01, 09. Memory (instrumental) - 01:18, 10. Dead Winter Dead - 04:16, 11. One Child - 05:13, 12. Christmas Eve (sarajevo 12/24) (instrumental) - 03:12, 13. Not What You See - 05:03

FORMATION :
Al Pitrelli (Guitares), Chris Caffery (Guitares), Jeff Plate (Batterie), Johnny Lee Middleton (Basse), Jon Oliva (Chant / Claviers), Zak Stevens (Chant)

TAGs :
Symphonique
Ce nouvel album de Savatage voit le jour un peu plus d’un an après Handful Of Rain. Et si ce dernier était quasiment un album solo de Jon Oliva, la tournée qui a suivi a permis aux membres restant du groupe d’être de nouveau unis. On peut donc considérer ce « Dead Winter Dead » comme le véritable nouveau départ de Savatage après la mort de Criss Oliva.

Le line-up a largement évolué, le guitariste Alex Skolnick n’est resté que pour dépanner le groupe le temps de la tournée « Handful Of Rain » et c’est tout naturellement Chris Caffery qui effectue son retour au sein du groupe. Mais il n’est plus seul guitariste : Al Pitrelli, ex Alice Cooper, rejoint la formation sur une idée de Paul O’Neill. Steve Wacholz est remplacé par Jeff Plate qui avait déjà joué avec le chanteur Zak Stevens.

Ce nouvel album est de nouveau produit par le fidèle Paul O’Neill qui co-écrit le disque avec Jon Oliva. Le groupe propose ici un nouveau concept album basé sur les événements tragiques de 1995 en Yougoslavie. Les changements dans le groupe ne modifient pas fondamentalement la musique. On retrouve toujours un métal mélodique de qualité mais de plus en plus symphonique. Ce disque est plus difficile d’accès et mérite une attention particulière pour bien rentrer dans l’histoire. Il est truffé d’instrumentaux tous très réussis qui ajoutent une émotion particulière et ponctuent l’histoire de fort belle manière. « Christmas Eve (Sarajevo 12/24) » est par exemple un petit chef d’œuvre. Des titres assez puissants comme « Dead winter dead » ou « Starlight », portés par la voix forte de Stevens, sont peu immédiats et rendent l’album assez hermétique mais au fil des écoutes ils offrent une richesse énorme.

De plus les titres plus mélodiques, portés par les claviers, comme « This is the time » ou « This isn’t what we meant » sont absolument splendides. On notera aussi le retour comme chanteur principal de Jon Oliva sur deux titres apportant un réel plus aux morceaux et une touche très heavy. Les deux guitaristes sont très inspirés, ils parviennent assez bien à palier l’absence de Criss Oliva, même si celui-ci manque un peu au niveau de la composition.

Savatage signe ainsi un bon disque supplémentaire et même si son âge d’or est sans doute derrière lui, on prend toujours du plaisir à savourer sa musique.


Plus d'informations sur http://www.savatage.com
TARJY - 10.01.2005
Oui, clairement ce Dead Winter Dead correspond à un nouveau départ pour le groupe... Et d'ailleurs, retour à un vrai concept-album fort interessant... Savatage devient de plus en plus symphonique, résultat, la musique impressionne par son côté grandiose et très travaillé... Difficile de sortir un ou deux morceaux de ce fort bel ensemble (tellement dense et homogène) et pourtant, This Is The Time (1990), s'impose comme un véritable hymne... Grand moment également, I Am chanté par Jon Oliva (ah enfin !!!) Bref, voila le disque de Savatage digne successeur de Streets... Incontournable pour tout amateur de heavy-metal !!

EN RELATION AVEC SAVATAGE
 
DERNIERE CHRONIQUE
4
Poets And Madmen (2001)

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant SAVATAGE
ALBUMS CONSEILLES
  • BENEDICTUM_Dominion BENEDICTUM
    Dominion (2011)
    FRONTIERS - HEAVY METAL

    4
  • SYMPHONY-X_The-Damnation-Game SYMPHONY X
    The Damnation Game (1995)
    CENTURY MEDIA - METAL PROGRESSIF

    4
  • SYMPHONY-X_The-Divine-Wings-Of-Tragedy SYMPHONY X
    The Divine Wings Of Tragedy (1996)
    INSIDEOUT - METAL PROGRESSIF

    5
  • VOYAGER_V VOYAGER
    V (2014)
    AUTRE LABEL - METAL PROGRESSIF

    4
  • VOYAGER_Univers VOYAGER
    Univers (2007)
    DOCKYARD1 - METAL PROGRESSIF

    4
    
 
RATING
STAFF : 4.2/5 (4 avis)
LECTEURS : 3.5/5 (2 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT SAVATAGE
 
SAVATAGE_Poets-And-Madmen Poets And Madmen (2001)
SPV - HEAVY METAL

4
SAVATAGE_The-Wake-Of-Magellan The Wake Of Magellan (1997)
SPV - HEAVY METAL

3
SAVATAGE_Ghost-In-The-Ruins Ghost In The Ruins (1995)
SPV - HEAVY METAL

5
SAVATAGE_Dead-Winter-Dead Dead Winter Dead (1995)
SPV - HEAVY METAL

4
SAVATAGE_Handful-Of-Rain--Reedition Handful Of Rain - Réédition (1994)
SPV - HEAVY METAL

3
SAVATAGE_Edge-Of-Thorns Edge Of Thorns (1993)
SPV - HEAVY METAL

4
SAVATAGE_Streets--Reedition Streets - Réédition (1991)
SPV - HEAVY METAL

5
SAVATAGE_Gutter-Ballet Gutter Ballet (1989)
SPV - HEAVY METAL

4
SAVATAGE_Hall-Of-The-Moutain-King Hall Of The Moutain King (1987)
SPV - HEAVY METAL

3
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, K-scope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017