MW / Accueil / Chroniques / ALICE COOPER: Goes To Hell
Le 02.06.2010 par NESTOR
GROUPE/AUTEUR:

ALICE COOPER

(ETATS UNIS)

TITRE:
GOES TO HELL
ANNEE PARUTION:
1976
LABEL:
WARNER
GENRE:
AUTRES
""
En 1976, Alice COOPER est au fait de sa carrière. Le « Welcome To My Nightmare Tour » a cartonné et à contribué à imposer l’image de la bande à Vincent FURNIER. S’il apparait toujours inquiétant et dérangeant (dérangé ?), le chanteur cherche toutefois à se rendre moins basiquement provocateur. Et c’est à cette époque qu’il participe au Muppet Show et qu’il se marie.

Ainsi la provocation gratuite n’est plus de mise sur ce « Goes To Hell ». Alice s’évertue à brouiller les pistes en renforçant le côté humour et le second degré de ses textes et en variant sa musique. En effet, comment interpréter une chanson comme « Give The Kid A Break » ? Sur un fond musical exagérant les poncifs du Rythm & Blues, on entend Alice COOPER marchander le salut de son âme avec le Diable. Les dialogues sont totalement décalés, grotesques et savoureux (« You're a reasonable man, could we discuss my grave situation, […] Listen boss, maybe we can make a little deal, Isn't there anything I can say, Or some kind of fine I can pay, Don't know why I'm down here, Must be something I said (I'm sorry), Or some small imperfection, In my soul or in my head »). Le second degré est manié avec un art consommé, et Alice semble s’amuser autant de ses admirateurs que de ses détracteurs avec un sens de l’auto dérision et un savoir faire qui confine au Grand Art.

Ce sens de la dérision se retrouve tout au long de cet album, que ce soit au travers des paroles, « Go To Hell », « Wish You Were Here », de la musique « I'm Always Chasing Rainbows » (une reprise d’une chanson traditionnelle adaptée d’une musique de Chopin qui donne dans le style comédie musicale grandiloquente), ou bien des deux (« I’m The Coolest ») alors que la thématique - l’album compte le voyage d’Alice en enfer - ne s’y prêtait pas forcément. « I’m The Coolest », qui bascule dans un univers proche de celui de ZAPPA après une intro « ambiance piano-bar », permet ainsi à Alice COOPER de faire son auto célébration avec le manque de modestie et de recul tout juste nécessaire pour que l’on se trouve à la frontière entre sérieux ridicule et second degré provocateur. Nous sommes toujours à la limite du burlesque, de la bouffonnerie.

Clairement, ce disque peut tout autant être pris comme le délire ridicule d’un artiste dépassé par les évènements et à court d’inspiration que comme une œuvre savoureuse de noirceur, de cynisme et de maîtrise même si la qualité de l’interprétation laisse à penser qu’il faille opter pour cette dernière solution. Ainsi l’excursion Disco, «You Can Dance » ne sombre-t-elle pas du tout dans le caricatural, et se révèle être un savoureux moment orchestré avec finesse.

Mais au-delà du costume de bouffon qu’adopte Vincent FURNIER, cet album préfigure la direction artistique que le bonhomme va emprunter en solo entre 1977 et 1983 à savoir une musique qui s’éloigne du Rock pour se charger d’ambiances de type « cabaret » (seules 3 chansons, « Guilty », « Didn’t We Met ? » et « Go To Hell », peuvent ici être qualifiées de « Rock »). Si le mal-être, qui sera son compagnon durant toute cette période, pointe même le bout de son nez au détour d’un « Wake Me gently », on a tout de même le sentiment qu’Alice maîtrise ses délires et que l’alcool n’a pas encore totalement pris le contrôle. Et ce sera probablement la dernière fois avant longtemps…

Un album plein de charmes, moins exigeant que DaDa, moins immédiatement efficace que « Raise Your Fist & Yell », moins cohérent que « Welcome To My Nightmare », mais bien plus poilant et tellement unique. Rarement considéré comme un album majeur d’Alice COOPER, ce « Goes To Hell » est pour moi essentiel pour comprendre l’essence même du bonhomme, son humour, son habilité à savoir s’entourer et bien sur, ses faiblesses.

Plus d'information sur http://www.alicecooper.com/


GROUPES PROCHES:
THE BEATLES, THE WHO, LORDI, WEDNESDAY 13, ANTONIUS REX, MAGIC PIE, TRAUMATISME, MURDERDOLLS, BLOODHOOK, FIVE FINGER DEATH PUNCH

LISTE DES PISTES:
01. Go To Hell - 05:12
02. You Gotta Dance - 02:45
03. I'm The Coolest - 03:58
04. Didn't We Meet - 04:16
05. I Never Cry - 03:44
06. Give The Kid A Break - 04:15
07. Guilty - 03:23
08. Wake Me Gently - 05:04
09. Wish You Were Here - 04:38
10. I'm Always Chasing Rainbows - 02:08
11. Going Home - 03:48


FORMATION:
Alice Cooper : Chant
Allan Schwartzberg: Batterie
Bob Babbitt: Basse
Bob Ezrin: Claviers
Dick Wagner: Guitares / Choeurs
Jim Gordon: Batterie
John Tropea: Guitares
Steve Hunter: Guitares
Tony Levin: Basse


TAGS:
70's, Happy / Délirant, Happy / Délirant, Théatral
 
EN RELATION AVEC ALICE COOPER
DERNIERE ACTUALITE
ALICE COOPER en tournée française
CONCERT

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant ALICE COOPER
 
DERNIERE CHRONIQUE
Paranormal (2017)
Alice Cooper prouve qu'à près de 70 ans son venin peut toujours faire mouche.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant ALICE COOPER
 
NOTES
 
3.8/5 (4 avis)
5/5 (1 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT ALICE COOPER
 
ALICE-COOPER_Paranormal Paranormal (2017)
EAR MUSIC - ROCK

ALICE-COOPER_Raise-The-Dead-Live-From-Wacken Raise The Dead Live From Wacken (2014)
U.D.R. - HARD ROCK

ALICE-COOPER_Welcome-2-My-Nightmare Welcome 2 My Nightmare (2011)
UNIVERSAL - HEAVY METAL

ALICE-COOPER_Alice-Does-Alice Alice Does Alice (2010)
AUTOPRODUCTION - HARD ROCK

ALICE-COOPER_The-Live-And-Crimes-Of-Alice-Coo The Live And Crimes Of Alice Cooper (2008)
RHINO RECORDS - HARD ROCK

ALICE-COOPER_Along-Came-A-Spider Along Came A Spider (2008)
SPV STEAMHAMMER - HARD ROCK

ALICE-COOPER_Dirty-Diamonds Dirty Diamonds (2005)
SPITFIRE - HARD ROCK

ALICE-COOPER_The-Eyes-Of-Alice-Cooper The Eyes Of Alice Cooper (2003)
EAGLE ROCK ENTERTAINMENT - HARD ROCK

ALICE-COOPER_Dragontown Dragontown (2001)
EAGLE ROCK ENTERTAINMENT - METAL INDUSTRIEL

ALICE-COOPER_Brutal-Planet Brutal Planet (2000)
EAGLE ROCK ENTERTAINMENT - HEAVY METAL

ALICE-COOPER_A-Fistful-Of-Alice A Fistful Of Alice (1997)
EMI - HARD ROCK

ALICE-COOPER_Classiks Classiks (1995)
SONY BMG - HEAVY METAL

ALICE-COOPER_The-Last-Temptation The Last Temptation (1994)
EPIC - HARD ROCK/ -

ALICE-COOPER_Hey-Stoopid Hey Stoopid (1991)
EPIC - HEAVY METAL

ALICE-COOPER_The-Beast-Of-Alice-Cooper The Beast Of Alice Cooper (1989)
WARNER - HARD ROCK

ALICE-COOPER_Trash Trash (1989)
SONY BMG - HARD ROCK

ALICE-COOPER_Raise-Your-Fist-And-Yell Raise Your Fist And Yell (1987)
MCA - HEAVY METAL

ALICE-COOPER_Constrictor Constrictor (1986)
GEFFEN - HEAVY METAL

ALICE-COOPER_Freak-Out Freak Out (1985)
AUTOPRODUCTION - ROCK

ALICE-COOPER_DaDa DaDa (1983)
WARNER - ROCK

ALICE-COOPER_Zipper-Catches-Skin Zipper Catches Skin (1982)
WARNER - ROCK ATMOSPHERIQUE

ALICE-COOPER_Special-Forces Special Forces (1981)
WARNER - ROCK

ALICE-COOPER_Flush-The-Fashion Flush The Fashion (1980)
WARNER - ROCK ALTERNATIF

ALICE-COOPER_From-The-Inside From The Inside (1978)
WARNER - ROCK ATMOSPHERIQUE

ALICE-COOPER_The-Alice-Cooper-Show The Alice Cooper Show (1977)
WARNER - ROCK ATMOSPHERIQUE

ALICE-COOPER_Lace-And-Whiskey Lace And Whiskey (1977)
WARNER - ROCK

ALICE-COOPER_Goes-To-Hell Goes To Hell (1976)
WARNER - AUTRES

ALICE-COOPER_Welcome-To-My-Nightmare Welcome To My Nightmare (1975)
WARNER - ROCK

ALICE-COOPER_Alice-Cooper-s-Greatest-Hits Alice Cooper's Greatest Hits (1974)
WARNER - ROCK

ALICE-COOPER_Muscle-Of-Love Muscle Of Love (1973)
WARNER - HARD ROCK

ALICE-COOPER_Billion-Dollar-Babies Billion Dollar Babies (1973)
MONUMENTUM - A.O.R.

ALICE-COOPER_School-s-Out School's Out (1972)
WEA - ROCK

ALICE-COOPER_Love-It-To-Death Love It To Death (1971)
WARNER - ROCK

ALICE-COOPER_Killer Killer (1971)
WARNER - HARD ROCK

ALICE-COOPER_Easy-Action Easy Action (1970)
RHINO RECORDS - HARD ROCK

ALICE-COOPER_Pretties-For-You Pretties For You (1969)
WARNER - ROCK

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019