MW / Accueil / Chroniques / WATAIN: Lawless Darkness

WATAIN: LAWLESS DARKNESS (2010)


ALBUM - SEASON OF MIST - BLACK METAL - VAL - 26.07.2010
""

5/5
GROUPES PROCHES :
ENSLAVED, EMPEROR, ARCKANUM, MAYHEM, MARDUK, DISSECTION, OTARGOS, SACRILEGIOUS IMPALEMENT, NIGHTBRINGER, INSIDIOUS OMEN

TRACKS :

01. Death's Cold Dark - 05:29, 02. Malfeitor - 06:58, 03. Reaping Death - 05:07, 04. Four Thrones - 06:16, 05. Wolves Curse - 09:12, 06. Lawless Darkness - 06:08, 07. Total Funeral - 06:04, 08. Hymn To Qayin - 05:57, 09. Kiss Of Death - 07:46, 10. Waters Of Ain - 14:31

FORMATION :
Erik Danielsson (Chant / Basse), Hakan Jonsson (Batterie), Pelle Forsberg (Guitares)

TAGs :
Chant guttural, Chaotique, Epique
Décrit par ses auteurs comme un monument érigé à la gloire des braves s'étant aventurés sur le chemin du chaos absolu (ça rigole pas chez Watain !), ce quatrième album studio des Suédois se veut être une résurrection du Black Metal, rien que ça ! Et comme pour toutes les allégations, pas forcément plus courantes mais souvent plus théâtrales dans ce genre musical que dans les autres, il est difficile de démêler la réalité artistique de la fanfaronnade viking. Le plus simple étant encore d'oublier le Ragnarok un instant et d'insérer la galette dans le lecteur en grignotant un Michoko... reposé bien vite, car il devient rapidement clair que le concept de comédie ne s'applique pas ici.
Watain fait partie de ces groupes que la polémique sert plus qu'elle ne le dessert. Et au-delà de l'apparence grand guignolesque typique de ses membres, à base de corpse-paint, de bracelets cloutés et de croix renversées, le groupe exhibe surtout une réelle conviction, une passion sincère et exclusive pour sa musique et, à travers celle-ci, pour le message véhiculé. Comme le dit Erik Danielsson, "le titre de l'album décrit la libération du chaos potentiel survenant en tout ce qui est dépourvu de lumière. Cette lumière qui nous définit, qui nous restreint à l'image de nous qu'elle renvoie, est l'instrument par lequel les forces de la loi et de l'ordre règnent. Dans l'absence de cette lumière demeure la source vitale de Watain : dans les Ténèbres sans loi".

On a certes déjà vu plus original, mais les faits sont là : Lawless Darkness exsude une noirceur incroyable, rampante, presque palpable, que le trio a l'intelligence de ne pas exprimer uniquement par le biais d'un Black Metal trop soucieux des codes – au contraire ! La démarche est globalement la même que celles entreprises par leurs voisins norvégiens (Enslaved ou encore Emperor), mais le résultat à l'écoute fait preuve d'une différence marquée. En réalité, comme ce fut le cas pour les précédents opus de Watain, l'influence première est plutôt à aller chercher du côté de Dissection, la formation mythique de Jon Nödveidt, avec laquelle Watain entretint des liens étroits. Les disciples n'ont d'ailleurs probablement jamais sonné aussi proches des maîtres, mais sont parvenus (ah, Chaos, quand tu nous tiens) à brouiller les pistes et à consacrer leur propre identité à travers cet album, à la dimension iconique.

De l'instrumental éponyme aux brûlots hallucinés que sont "Reaping Death" ou "Four Thrones", en passant par les hymnes que sont "Wolves Curse" et l'épique chapitre final, "Waters Of Ain" (14 minutes au compteur !), l'auditeur est transporté dans un univers chaotique, brutal, débordant d'une énergie infinie. Le tout est maintenu dans un état de cohésion remarquable, d'une part grâce à une production à l'ampleur cataclysmique ("Total Funeral"), et d'autre part grâce au mouvement constant, à l'inertie délivrée par cette anthologie de morceaux monstrueux... Le vortex obscur de la pochette et les propos de Danielsson prennent peu à peu tout leur sens : "notre but est de capturer la folie dévorante et la pureté scintillante des ténèbres, au-delà de l'illusion, ce vide capable de tout engloutir et au sein duquel, pourtant, nulle chose n'est manifeste ; la tombe primordiale où s'effondre la vanité de l'homme et de sa création." Appuyée par plus d'une heure de cette tempête cosmique, cette description est finalement, aussi étrange que cela puisse paraître, extrêmement réaliste.
D'un point de vue strictement musical, ce chaos s'exprime par une aisance à évoluer en un instant du blast-beat sans pitié aux atmosphères fantastiques ("Death's Cold Dark", "Waters Of Ain"), des riffs heavy en diable ("Kiss Of Death") aux clins d'œil savoureux, comme l'intro de "Malfeitor", qui reprend le riff final de l'album précédent... La polyvalence du trio est admirable, son entente infaillible.

Watain vient donc apporter sa pierre (de taille !) à l'édifice musical de cette année 2010, déjà riche en tueries estampillées Metal, avec ce Lawless Darkness sauvagement beau, animé d'une étincelle noire propre à vous faire frémir tout en vous happant dans son étreinte. Que de chemin parcouru depuis Casus Luciferi ! Un album désenchanté mais paradoxalement bouillonnant de vie et de rage, à ranger aux côtés des grands classiques du genre, et qui sera à n'en pas douter considéré comme un évènement marquant dans la carrière du groupe.


Plus d'informations sur http://www.templeofwatain.com/
HIZIA - 18.02.2012
C'est pas compliqué :" Lawless Darkness" est le meilleur album black métal de ce début de XXI ème siècle, et peut-être même le meilleur album black métal de tous les temps. En tant que fan du genre, je me dois d'avoir la plus grande objectivité vis à vis de l'art noir. Mais les faits sont là! LD est un chef-d’œuvre absolument parfait. Watain se fera toujours pointer du doigt pour sa surenchère souvent minable et ridicule. Mais disons qu'on ne peut pas être un bon comédien et un bon musicien...

Véritable hommage à la légende Dissection (limite plagiat), "Lawless Darkness" peut intriguer pour sa façon assez symbolique et respectueuse de vénérer l'art de ses glorieux ainés.

A la fois puissant et épique, poussé et complet, hargneux et dépressif, sombre et haineux, envoûtant et destructeur...

Même si je le mêle déja à une masse de souvenirs, cet album tourne en boucle depuis bientôt deux ans et il est impossible de se lasser par exempledu tube' Malfeitor' ou de l’accès au Panthéon qu'offre cette perle inimitable qu'est 'The Waters Of Ain'... Au même titre que beaucoup seraient capables d'acheter "Rust In Peace" seulement pour 'Holy Wars', "Lawless Darkness" mérite d'être écouté, rien que pour ce bijou final de quasiment un quart d'heure. Et quel solo mes amis, quel solo!!!

Pas besoin d'hésiter. Je vous assure...



EN RELATION AVEC WATAIN
DERNIERE ACTUALITE
WATAIN : Nouvel album en janvier 2018 + Nouvelle vidéo
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant WATAIN
 
DERNIER ARTICLE
A l'occasion de la sortie de 'Trident Wolf Eclipse", nous avions rendez-vous avec le leader de Watain -Erik Danielsson- pour une leçon de black metal...

Lire l'article
Voir tous les articles concernant WATAIN
 
DERNIERE CHRONIQUE
4
Trident Wolf Eclipse (2018)
Watain ne fait aucune concession, trouvant le juste milieu entre fureur démentielle et atmosphères evil, accouchant de l'œuvre intense et fielleuse que nous attendions comme un Graal ténébreux.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant WATAIN
ALBUMS CONSEILLES
  • MAYHEM_Live-In-Leipzig MAYHEM
    Live In Leipzig (1992)
    PEACEVILLE - BLACK METAL

    4
  • ENSLAVED_Below-The-Lights ENSLAVED
    Below The Lights (2003)
    OSMOSE PRODUCTION - METAL PROGRESSIF

    5
  • ENSLAVED_Eld ENSLAVED
    Eld (1997)
    OSMOSE PRODUCTION - BLACK METAL

    3
  • MARDUK_Heaven-Shall-Burn--When-We-Are-Gathered MARDUK
    Heaven Shall Burn...when We Are Gathered (1996)
    OSMOSE PRODUCTION - BLACK METAL

    4
  • EMPEROR_In-The-Nightside-Eclipse EMPEROR
    In The Nightside Eclipse (1994)
    CANDLELIGHT - BLACK METAL

    4
    
 
RATING
STAFF : 5/5 (2 avis)
LECTEURS : 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT WATAIN
 
WATAIN_Trident-Wolf-Eclipse Trident Wolf Eclipse (2018)
CENTURY MEDIA - BLACK METAL

4
WATAIN_Opus-Diaboli Opus Diaboli (2012)
SEASON OF MIST - BLACK METAL

5
WATAIN_Lawless-Darkness Lawless Darkness (2010)
SEASON OF MIST - BLACK METAL

5
WATAIN_Sworn-To-The-Dark Sworn To The Dark (2007)
SEASON OF MIST - BLACK METAL

4
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018