MW / Accueil / Chroniques / AVENGED SEVENFOLD: Nightmare

AVENGED SEVENFOLD: NIGHTMARE (2010)


ALBUM - WARNER - HEAVY METAL - ZOSO - 27.09.2010
""

4/5
GROUPES PROCHES :
IRON MAIDEN, MEGADETH, METALLICA, GUNS'N'ROSES, BULLET FOR MY VALENTINE, TRIVIUM, STAR*RATS, FOZZY, SPECIAL OPS, TERMINAL PROSPECT

TRACKS :

01. Nightmare - 06:14, 02. Welcome To The Family - 04:06, 03. Danger Line - 05:28, 04. Buried Alive - 06:44, 05. Natural Born Killer - 05:15, 06. So Far Away - 05:27, 07. God Hates Us - 05:19, 08. Victim - 07:30, 09. Tonight, The World Dies - 04:41, 10. Fiction - 05:13, 11. Save Me - 10:56

FORMATION :
Johnny Christ (Basse), M. Shadows (Chant), Mike Portnoy (Batterie), Synyster Gates (Guitares), The Rev (Chant), Zacky Vengeance (Guitares)

TAGs :
Chant éraillée, Neo
Ce disque est tellement réussi qu'il est difficile de savoir par où commencer. Impossible de rédiger cette chronique sans savoir comment faire comprendre aux derniers réfractaires qui n'ont pas fondu sur ce disque à sa sortie que cette erreur doit absolument être corrigée. Et c'est bien le problème d'Avenged Sevenfold, les réfractaires. Et on comprend pourquoi en reprenant rapidement l'historique du groupe: un jeune groupe américain, au look vaguement néo, qui donne dans le metalcore qui hurle et qui tache. Puis, sur "City Of Evil", le groupe montre ses premières appétences avec le monde du heavy métal classique. Pas de quoi s'affoler non plus, même si le disque possède de très bons moments.

Tout change en 2006 (entre temps, "City Of Evil" a littéralement cartonné et fait d'Avenged Sevenfold un groupe attendu au tournant) lorsque le groupe commence à tourner avec Guns n' Roses, et à faire la tête d'affiche du Ozzfest. Dans la foulée sort un album éponyme qui fera une synthèse extraordinairement brillante de leur origine 'underground', de leur son 'heavy', le tout soutenu par un sens de la mélodie implacable. Consécration, le groupe tournera avec Iron Maiden. Alors même que le groupe semble intouchable - et est en train de donner un successeur à l'album blanc -, The Rev, batteur et compositeur de la formation, est retrouvé mort. Ce qui aurait pu être un frein au groupe leur donnera encore plus de motivation, et, après quelques mois de flottements, Mike Portnoy (grande référence de feu The Rev) est recruté pour enregistrer les parties de batterie. Même si cette décision provoquera plus d'un haussement de sourcil, il est clair à l'écoute du disque que Mike a parfaitement trouvé sa place dans le nouveau son du groupe.

Nouveau son pourquoi ? Tout simplement car Avenged Sevenfold continue sur sa lancée, à savoir s'éloigner du metalcore des débuts pour tendre vers un heavy métal moderne, car teinté de cette influence, mais résolument plus léger, voire mainstream (ça y est, le mot est lâché). Si l'album débute avec un "Nightmare" plein de punch, les titres suivants, et notamment la dernière partie du disque, montrent une facette plus délicate, moins rentre-dedans. Les guitares se sont un peu calmées, et leur son est plus chaud - limite bluesy - lors d'intervention toujours aussi mélodiques et fortes. Les lignes de chant sont absolument excellentes, M. Shadow prouvant qu'il a bien d'autres atouts que sa capacité à gueuler dans un micro. Pratiquement tous les passages chantés donnent l'impression d'avoir été travaillés pour être les plus mélodiques possible. La batterie de Mike apporte une énergie supplémentaire, à grand renfort de plans dont il a le secret (et qui, de fait, pourront paraître éculés pour les habitués du bonhomme, mais apportent une réelle fraîcheur dans le cadre du groupe).

Afin d'emporter définitivement l'adhésion, "Nightmare" présente un nouveau joyau: le final "Save Me" et ses dix minutes de variations, entre refrains évidents, couplets véloces, et breaks rageurs. Le morceau est régulièrement ponctué d'intervention guitaristiques démentes, et s'achève dans un déluge d'émotion. Ce titre enfonce le clou et balance à la face de l'auditeur tout le savoir-faire d'Avenged Sevenfold.

Le succès du groupe est double: non seulement il propose ici ce qui sera clairement l'une des réussites artistiques de l'année, mais en plus il parvient à donner sans complexe et sans se parodier une suite à l'album blanc. Rien que ce dernier point à de quoi extirper le groupe de la masse qu'est la concurrence pour faire partie des très grands du métal.


Plus d'informations sur http://www.avengedsevenfold.com/
REDDUST - 12.02.2012
9,5 - A l'époque de sa sortie, cet album ne m'avait pas totalement convaincu, d'où un 7 immérité. Qu'on me pardonne une écoute distraite et beaucoup trop rapide. De fait ce "Nightmare" est tout simplement un chef-d'œuvre dans son genre et demeure incontestablement le disque le plus abouti du groupe à ce jour. Cet opus se classe parmi la tête de ma discothèque idéale et il ne se passe pas une semaine sans que je l'écoute au moins une fois. Avenged Sevenfold est un des groupes le plus doués de sa génération et ce disque est tout simplement bluffant.

COUC69 - 30.12.2011
Voila un groupe que je ne connaissais pas. La chronique de ZoSo m'avait donné envie d'écouter (MusicWaves sert à cela !). Et je dois dire que je suis sortie vraiment convaincue par le groupe et l'album. Du heavy métal de grande classe, diversifié dans les sonorités, une approche mélodique constante, des compositions qui font mouche ... Que demander de plus !

HYDRAGON - 24.07.2011
Je viens de le commander et de le recevoir. Dès la première ce jeune groupe me donne une impression très favorable.
Bien sûr, on sent l'influence de Dream Theater avec la présence de Mike Portnoy au fûts.
Néanmoins, c'est du beau boulot que nous propose Avenged Sevenfold des guitares killeuses, des riffs tranchants comme des lames de rasoirs avec un sens aigu de la mélodie, un très bon point pour un jeune groupe.
A surveiller de très près pour le prochain album.

LYNOTT - 29.09.2010
Trés bonne surprise mélodique que cet opus, pour moi qui n'avais jamais franchi le pas vers Avenged Sevenfold.
Pour l'amateur de Hard Mélo que je suis, écouter un groupe de Métalcore avec un braillard au micro, qui soit disant versait désormais vers le Heavy, n'était pas gagné d'avance. J'y suis pourtant venu, j'ai vu (enfin écouté plutôt) et ils ont vaincu ! Chapeau bas Messieurs !

EN RELATION AVEC AVENGED SEVENFOLD
DERNIERE ACTUALITE
AVENGED SEVENFOLD : Nouvelle vidéo
VIDEO

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant AVENGED SEVENFOLD
 
DERNIER ARTICLE
L'Accor Hotels Arena de Paris s'est paré de canons à fumée et de lance-flammes pour une soirée placée sous le signe du heavy thrash US.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant AVENGED SEVENFOLD
 
DERNIERE CHRONIQUE
4
The Stage (deluxe Edition) (2017)
"The Stage" est un album rentre-dedans, riche et heavy dont cette version 'Deluxe' enrichie de reprises quelconques et de lives moyens qui ne conviendra qu'aux collectionneurs compulsifs.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant AVENGED SEVENFOLD
ALBUMS CONSEILLES
  • BULLET-FOR-MY-VALENTINE_Temper-Temper BULLET FOR MY VALENTINE
    Temper Temper (2013)
    SONY MUSIC - METAL MELODIQUE

    3
  • MEGADETH_Countdown-To-Extinction MEGADETH
    Countdown To Extinction (1992)
    CAPITOL - THRASH

    4
  • IRON-MAIDEN_Piece-Of-Mind IRON MAIDEN
    Piece Of Mind (1983)
    EMI - HEAVY METAL

    4
  • GUNS-N-ROSES_Use-Your-Illusion-I GUNS'N'ROSES
    Use Your Illusion I (1991)
    GEFFEN - HARD ROCK

    4
  • METALLICA_Reload METALLICA
    Reload (1997)
    ELEKTRA ENTERTAINMENT - HEAVY METAL

    3
    
 
RATING
STAFF : 3.8/5 (11 avis)
LECTEURS : 4/5 (5 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT AVENGED SEVENFOLD
 
AVENGED-SEVENFOLD_The-Stage-deluxe-Edition The Stage (deluxe Edition) (2017)
CAPITOL - HEAVY METAL

4
AVENGED-SEVENFOLD_Hail-To-The-King Hail To The King (2013)
ROADRUNNER - HEAVY METAL

3
AVENGED-SEVENFOLD_Nightmare Nightmare (2010)
WARNER - HEAVY METAL

4
AVENGED-SEVENFOLD_Avenged-Sevenfold Avenged Sevenfold (2007)
WARNER - HEAVY METAL

4
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers Records, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018