MW / Accueil / Chroniques / ACCEPT: Blood Of The Nations
GROUPE/AUTEUR:

ACCEPT

(ALLEMAGNE)

TITRE:
BLOOD OF THE NATIONS
ANNEE PARUTION:
2010
LABEL:
NUCLEAR BLAST
GENRE:
HEAVY METAL
""
NOISE - 10.09.2010 -
Il aura donc fallu près de 10 ans pour que l'une des légendes du heavy métal germanique mais aussi mondial se décide à se reformer, en 2005, autour des grands anciens, Udo Dirkschneider, Wolf Hoffmann et Peter Baltes, accompagnés d'Herman Franck, guitariste entre 81 et 83 et Stefan Schwarzmann, efficace batteur entre 94 et 95. Après une tournée couronnée de succès, Udo a clairement fait comprendre qu'il retournait définitivement à sa carrière solo, ne croyant plus à un retour possible d'Accept en studio et sur les routes. Malgré tout en 2009, conforté par le succès de cette tournée et par un business métallique faisant la part belle aux légendes du heavy et aux reformations à succès, Baltes et Hoffmann remettent le couvert, certains cette fois de pouvoir d'être capable de retrouver en studio le son et la musique des grandes années. Logiquement, "Blood Of Nations", voit le jour, mais sans Udo qui a refusé catégoriquement de revenir.

C'est Mark Tornillo qui a lourde tâche de lui succéder, mais sa voix, à la fois roque, aiguë et agressive n'est pas sans faire penser à celle de son prédécesseur, avec la possibilité de moduler le tout pour chanter des choses plus douces. Tornillo excelle dans son rôle, il sait sonner comme Udo sans pour autant être un clone, un peu comme un fils spirituel avec une personnalité forte et une voix parfaite pour le genre.

Malgré les craintes, le résultat est de bonne qualité. Il est clair que les deux, principaux compositeurs ont voulu revenir à un son proche de "Breaker", "Restless And Wild" ou "Balls To The Wall", à savoir présenter un heavy métal puissant, incisif et mélodique avec des touches hard rock et des passages plus lents, chers au groupe. Nous sommes donc plongés plus de 25 ans en arrière et cela marche malgré 74 minutes avec des titres inutiles là où 9 titres auraient largement plus fait d'effets. De plus le groupe donne l'impression de se contenter d'appliquer une vieille recette sans prendre trop de risques ni révolutions musicales, cherchant juste à rassurer un public inquiet et méfiant. Malgré tout, le plaisir de retrouver un vieil ami est réel. De plus le groupe a très bien mené sa barque en proposant un début de disque imparable. "Beat The Bastards" et "Teutonic Terror" sont en effet des bombes heavy et de véritables tubes en puissance. Le son est heavy, clair et fait la part belle aux guitares et à la basse de Baltes, sans sonner inutilement moderne, simplement direct et chaleureux. Ces deux chansons valent à elles seules l'achat de l'album. La première, excellent mixe de hard rock et de heavy porté par un chant bien rocailleux et un refrain tranchant très direct. La deuxième, véritable hymne heavy métal avec aspect épique, un refrain puissant, des riffs tranchants et des soli rapides et mélodiques. C'est un vrai moment de bonheur qui colle le frisson, voir le groupe à ce niveau là fait plaisir et ce titre nous replonge dans les grandes heures passées.

La suite est d'un niveau très respectable. "The Abyss" et le titre éponyme font ainsi leur effet. Le premier avec une ambiance plus sombre et un chant plus posé, un excellent riff et une très belle partie acoustique. Le second, plus typiquement heavy métal avec refrain guerrier même si tout cela tourne un peu en rond. Malgré tout les bons riffs et soli d'Hoffmann et Herman Frank font bien passer le tout. Puis petit à petit, le disque s'essouffle, les titres sont moins forts, certes bien faits et bien joués mais sans le truc en plus. Ainsi un "Shades Of Death" ne décolle pas vraiment, même si le groupe a voulu refaire le coup d'un "Princess Of The Dawn" avec ce côté épique et une montée en puissance progressive. Il n'y a certes rien de mauvais, mais des titres comme "Locked And Loaded", "New World Comin", "Pandemic" ou "Rolling Thunder" font plus office de titres de remplissage. C'est aussi le cas du titre bonus, "Time Machine", placé maladroitement en plein milieu d'album et qui l'alourdit plus qu'autre chose avec un aspect plus hard rock à la AC/DC qui ne fonctionne guère.
Au final, nous retiendrons "Kill The Pain", ballade très classique, assez 70's dans l'âme. Et puis il y a le final avec "No Shelter" et "Bucket Full Of Hate", qui retrouve un très bon niveau digne du début de l'album, le premier avec une bonne alternance entre passages plus rock et accélérations bien heavy et des passages à la guitare très inspirés. Riffs et soli y sont de grande classe avec un Hoffmann des grands jours.

Le retour d'Accept est donc réussi malgré un ventre mou. Le piège à fans fonctionne très bien et on s'y laisse prendre avec plaisir. Grâce à un très bon chanteur, une technique imparable et pas mal de très bons titres, le groupe parvient à convaincre et à faire un nouveau retour convaincant, balayant les scepticismes. Il reste à voir comment tout cela évoluera, car s'il ne fait aucun doute que le groupe réussira son retour sur scène, il reste à voir s'il confirmera avec d'autres disques studios. Il faudra savoir gommer les défauts sous peine de retomber dans les travers du passé. En attendant, savourerons un savoir-faire métallique de grande classe que l'on croyait perdu à jamais. Rien que pour cela, ce "Blood Of The Nations" est à écouter pour tout fan de heavy métal qui se respecte.

Plus d'information sur http://www.acceptworldwide.com/

VIDEO

GROUPES PROCHES:
JUDAS PRIEST, U.D.O., RUNNING WILD, HAMMERFALL, WARLOCK, KISSIN' DYNAMITE, HERMAN FRANK, BULLET, KOB, CRYSTAL VIPER

LISTE DES PISTES:
01. Beat The Bastards (05:25)
02. Teutonic Terror (05:15)
03. The Abyss (06:50)
04. Blood Of The Nations (05:39)
05. Shades Of Death (07:31)
06. Locked And Loaded (04:29)
07. Time Machine (05:25)
08. Kill The Pain (05:47)
09. Rolling Thunder (04:53)
10. Pandemic (05:37)
11. New World Comin' (04:57)
12. No Shelter (06:04)
13. Bucket Full Of Hate (05:08)


FORMATION:
Herman Frank: Guitares
Mark Tornillo: Chant
Peter Baltes: Basse
Stefan Schwarzman: Batterie
Wolf Hoffmann: Guitares


TAGS:
Chant aigu, Chant éraillé, 80's, Old School
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
EN RELATION AVEC ACCEPT
DERNIERE ACTUALITE
ACCEPT a un nouveau bassiste
INFORMATION

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant ACCEPT
 
DERNIER ARTICLE
Deutsche Qualitat !!

Lire l'article
Voir tous les articles concernant ACCEPT
 
NOTES
 
3.7/5 (3 avis)
5/5 (1 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT ACCEPT
 
ACCEPT_The-Rise-Of-Chaos The Rise Of Chaos (2017)
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
ACCEPT_Blind-Rage Blind Rage (2014)
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
ACCEPT_Stalingrad Stalingrad (2012)
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
ACCEPT_Blood-Of-The-Nations Blood Of The Nations (2010)
NUCLEAR BLAST / HEAVY METAL
ACCEPT_All-Areas--Worldwide All Areas - Worldwide (1997)
GUN RECORDS / HEAVY METAL
ACCEPT_Predator Predator (1996)
RCA / HEAVY METAL
ACCEPT_Death-Row Death Row (1994)
RCA / HEAVY METAL
ACCEPT_Objection-Overruled Objection Overruled (1993)
RCA / HEAVY METAL
ACCEPT_Staying-A-Life Staying A Life (1990)
BMG / HEAVY METAL
ACCEPT_Eat-The-Heat Eat The Heat (1989)
BMG / HEAVY METAL
ACCEPT_Russian-Roulette Russian Roulette (1986)
RCA / HEAVY METAL
ACCEPT_Metal-Heart Metal Heart (1985)
SONY BMG / HEAVY METAL
ACCEPT_Balls-To-The-Wall Balls To The Wall (1983)
BMG / HEAVY METAL
ACCEPT_Restless-And-Wild Restless And Wild (1982)
CBS / HEAVY METAL
ACCEPT_Breaker Breaker (1981)
CBS / HEAVY METAL
ACCEPT_I-m-A-Rebel I'm A Rebel (1980)
CBS / HEAVY METAL
ACCEPT_Accept Accept (1979)
CBS / HEAVY METAL
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019