MW / Accueil / Chroniques / MARILLION: B'Sides Themselves

MARILLION: B'SIDES THEMSELVES (1988)


ALBUM - EMI - ROCK PROGRESSIF - REALMEAN - 10.12.2010
""

5/5
GROUPES PROCHES :
BIG BIG TRAIN, PINEAPPLE THIEF, GAZPACHO, CARPTREE, MOONGARDEN, ALIAS EYE, LA TULIPE NOIRE, T, NO NAME, QUIDAM

TRACKS :

01. Grendel - 17:16, 02. Charting The Single - 04:49, 03. Market Square Heroes - 03:57, 04. Three Boats Down From The Candy - 04:02, 05. Cinderella Search - 04:22, 06. Lady Nina - 03:43, 07. Freaks - 04:05, 08. Tux On - 05:13, 09. Margaret (live) - 12:17

FORMATION :
Fish (Chant), Ian Mosley (Batterie), John Martyr (Batterie), Mark Kelly (Claviers), Mick Pointer (Batterie), Pete Trewavas (Basse), Steve Rothery (Guitares)

TAGs :
70's, 80's, Epique, Psychédélique, Symphonique
1988, un règne touche à sa fin. Marillion va bientôt changer de frontman, et le dernier album studio marquant l’empreinte de Fish a été consommé l’année précédente. Quel est donc le sens de ce B’Sides Themselves ? Les plus sceptiques penseront que notre ami le poisson aura cherché à prolonger son sursis, de manière un peu vaine : une compilation de singles, raretés et autres faces B inédites en albums, cela n’a pas souvent été la meilleure formule pour la production d’une galette cohérente. Et pourtant… Quelle ne serait pas l’erreur, pour les aficionados du Marillion "Ier", de passer à côté de cette pépite !

B’Sides Themselves, s’il n’est constitué que de pièces rapportées (composées de 1982 à 1987), ou plutôt en dépit de cet absence de cadre conceptuel, fait partie des projets musicaux se comptant sur les doigts de la main ; ceux qui éveillent l’oreille, très rapidement, témoignant d'une emprise envoûtante, et pour lesquels on se prend à guetter le point de défaillance. La méfiance dubitative finit par faire place à la stupéfaction quand, une fois nos oreilles parvenues aux trois-quarts du projet, il faut constater que la machine ne faiblit toujours pas.

Toutes les créations réunies ici, ou pratiquement, brandissent très, très haut un étendard aux couleurs flamboyantes : la montée en puissance de "Charting The Single" soutenue par une batterie linéaire mais imperturbable et des claviers hautement expressifs ; la très épique charge de cavalerie véhiculée par "Market Square Heroes", et menée par les incroyables circonvolutions vocales de son capitaine Fish ; le sombre et captivant "Three Boats Down From The Candy"… Attention, une fois tombé sous la coupe de son pouvoir hypnotique, on n’en ressort pas indemne : il faudra un certain temps pour évacuer anges et démons venus envahir nos sens. Ou encore, l’inoubliable "Freaks", au gimmick imparable (son clavier, lui aussi, s’installera durablement au fond des entrailles), ou l’indescriptible "Tux On" qui n’en finit plus d’étaler sa force de persuasion.

L’ami Fish est en grande forme, comme jamais : il est sur tous les fronts à la fois. Sa prestation vocale peut être introspective et agressive ("Tux On"), rageuse et affirmée ("Cinderella Search", "Freaks"…), ou prendre des allures à l’expressivité paternelle d’un orateur ("Lady Nina").

Mais comment, nous voici au bout de cette chronique, et encore pas un mot pour le maître des lieux, l’impérial "Grendel" ouvrant la galette ? Tout simplement parce qu’il laisse sans voix. C’est un Masterpiece authentique, parmi les plus éminents jamais composés par le groupe ; 17 minutes de pur bonheur. Tout y est pour que la musique progressive y puise ses lettres de noblesse : variations rythmiques, orchestration des plus riches (intégrant l’orgue d’église…), virages thématiques à foison, un Fish en transes, comme habité par une mission, un développement mélodique irréprochable, et un final génésien rivalisant de beauté et d’audace avec celui de "Supper’s Ready" (Foxtrot).

Qu’ajouter de plus sur ce B’sides Themselves ? Rien ! Comme pour la plupart de ses prédécesseurs, on ne peut qu’amorcer l’envie d’allumer la mèche, certainement pas décrire le feu d’artifice qui va s’ensuivre. Alors… All the best Freaks are here, please stop 'reading' (staring) at me !.


Plus d'informations sur http://www.marillion.com/
EILEAN11 - 07.02.2013
Et dire qu'il s'agit d'une compilation de faces B !!!
Et dire que si les fans de l'époque n'avaient pas poussé le groupe à les regrouper sur un album, nous aurions été privés du véritable cinquième et somptueux album de l'ère Fish!
Car ici rien n'est a jeter ... l'énorme épique 'Grendel' rentre dans la légende du progressif, 'Market Square Heroes' le "début single" de l'époque Arlequin de Marillion.
'Three Boats Down From the Candy', morceau apparemment mal foutu dont les lignes mélodiques restent inoubliables.
Ou encore le très rocky Balboa 'Tux On' qui n'a jamais été hélas joué en concert, un tube en puissance.
Sans parler de la perle qu'est 'Cinderella Search'.
Souvenirs souvenirs, Fish avait de la voix et Marillion aimait le progressif ...

ABADDON - 11.12.2010
Beaucoup mieux qu'un plan B ! Tous les titres rassemblés ici ont une forte résonance, et démontrent, s'il en était besoin, l'hallucinante maîtrise de Fish au micro. Un très bon survol de la première période de Marillion, très bien produit de surcroit. Évidemment moins homogène que les albums studio de la même époque, mais indispensable pour les marillionophiles !
8,5

PICSO - 11.12.2010
Faisons un petit debrief de cette galette...
Plusieurs pensées me viennent à l'esprit, difficile de les organiser, cédons donc à la facilité d'un décryptage linéaire de l'album!
Tout commence par "Grendel", le fameux "Supper's Ready" Marillionesque, un des premiers morceaux composé par le groupe, quoi de plus normal que de commencer par ce chef d'oeuvre ??? Car oui, il s'agit bien d'un chef d'oeuvre bel et bien maîtrisé par le groupe... et d'autant plus que la version proposée par cette compilation, est pour moi la meilleure version proposée par le groupe... Le final d'un morceau ne m'aura rarement autant fait frissonné que ce final là... un seul mot, une fois les 17 minutes écoulées : "Woah..."

A peine remis de nos émotions, nous avons droit au plus mauvais morceau de Marillion période Fish à mon sens, "Charting the Single", j'ai toujours trouvé ce morceau sans intérêt, je n'y arrive pas... j'ai toujours une envie folle de le zapper... et d'ailleurs c'est ce que je vais faire maintenant! ZAP

Ensuite, tous en coeur sur MARKET SQUARE HEROES, l'hymne festif du groupe, une petite perle qui met notre petit coeur de néo-progueux en joie! Facile mais efficace!

Puis la vague "Three Boats Down From the Candy", un super track qui cloture bien la période des débuts de notre groupe adoré ^^

Et voilà THE coup de gueule de l'album, qui vient justifier mon 8/10... ce point est perdu par la volonté du groupe de couper Cinderella Search pile poil avant le moment le plus orgasmique (pour faire une analogie sexuelle peu habile) du morceau, point de "WELCOME TO THE CIRCUS!" rageur de Fish... le morceau s'accélère pour finir par un fading tout moisi! Quel dommage!!! Préférez donc la version du Bonus Disc de l'édition remaster de Fugazi pour ranger ce morceau parmi les plus grands standards du rock néo-prog.

Ensuite nous avons droit aux deux sympathiques opus de son altesse sérénissime Misplaced Childhood "Lady Nina" et "Freaks", deux tracks qui nous caressent bien les oreille dans le sens du conduit auditif ^^

Pour finir sur un "Tux on" véritable acte manqué de "Clutching at Straws", on peut être sûr que si no vieux vinyles pouvaient contenir plus de minutages, on aurait pu l'avoir intercalé entre un "Sugar Mice" et un "The Last Straw", ça n'aurait été que justice pour ce track sublime!

Et pour ceux qui n'en veulent encore ? L'énergique Margaret en live vient nous rappeler les heures de gloire scéniques du groupe... je ne suis pas extrêmement fan de ce genre de moment, n'ayant pas été dans la foule qui scande à ce moment là ^^
Mais j'imagine la nostalgie de certains... et je crois que je les envie :D

Pour conclure, cette galette est un must have pour tout fan de Marillion qui se respecte... Et ce genre de format est assez rarement de qualité, pour ne pas se précipiter dessus quand c'est le cas!

Marillionesquement votre!


LYNOTT - 11.12.2010
Marillion en ces temps-là dégageait une énergie communicative que se soit sur disques ou en concert où ils étaient phénoménaux dans ce domaine. Les choses ont bien changé depuis. Un des meilleurs b-sides du marché du Rock.

ZOSO - 11.12.2010
Le disque en lui même est bien entendu indispensable (rien que pour 'Cinderella Search'). Aucun ratage, aucun temps mort sur un recueil d'inédit sur album plutôt que de face b. Seule la pochette n'est pas à la hauteur de la magie de l'ère Fish.

Attention toutefois: toutes ces choses et bien plus figurent sur les remasters des quatre albums (qui sont tous à 6€99 un peu partout en ce moment).

TONYB - 10.12.2010
Plus que des faces B, ce projet reprend surtout les titres inédits sortis sur les différents maxi 45 T (Market Square Heroes avec Grendel en face B) du groupe ou autres albums annexes (Brief Encounter, album "promo" initialement destiné au marché américain contenant Lady Nina et Freaks notamment).
La qualité est donc au rendez-vous, avec des bombes comme Grendel ou Tux On (dont on se demande bien pourquoi il n'apparait pas sur Clutching at Straws), ou encore Three Boats Down From the Candy, bien que la version proposée ici ne soit pas la meilleure que le groupe ait publiée.

Et puis, pour ceux qui ne l'ont pas vécu, Margaret donne une petite idée de l'énergie qui régnait lors des concerts du groupe à l'époque.

Bref, un album indispensable dans la discographie du groupe, à ne surtout pas négliger.

EN RELATION AVEC MARILLION
DERNIERE ACTUALITE
MARILLION N'A PAS PEUR DE MUSIC WAVES!
INTERVIEW

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant MARILLION
 
DERNIER ARTICLE
La grande messe Néo-Rock-Progressive !

Lire l'article
Voir tous les articles concernant MARILLION
 
DERNIERE CHRONIQUE
5
F.e.a.r (fuck Everyone And Run) (2016)
En cette année 2016, Marillion vient de nous produire une nouvelle gemme musicale brillant de mille feux, vectrice de nombreuses émotions, à placer très très haut dans la hiérarchie des albums d'île déserte.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant MARILLION
ALBUMS CONSEILLES
  • OVERHEAD_Metaepitome OVERHEAD
    Metaepitome (2005)
    MUSEA - ROCK PROGRESSIF

    3
  • MOONGARDEN_Songs-From-The-Lighthouse MOONGARDEN
    Songs From The Lighthouse (2008)
    PROGROCK - ROCK PROGRESSIF

    4
  • SAENS_Prophet-In-A-Statistical-World SAENS
    Prophet In A Statistical World (2004)
    CYCLOPS - ROCK PROGRESSIF

    3
  • MOONGARDEN_A-Vulgar-Display-Of-Prog MOONGARDEN
    A Vulgar Display Of Prog (2009)
    AUTOPRODUCTION - ROCK PROGRESSIF

    4
  • CARPTREE_Superhero CARPTREE
    Superhero (2003)
    AUTOPRODUCTION - ROCK PROGRESSIF

    5
    
 
VIDEO
 
RATING
STAFF : 4.1/5 (16 avis)
LECTEURS : 4.7/5 (3 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT MARILLION
 
MARILLION_F-e-a-r-fuck-Everyone-And-Run F.e.a.r (fuck Everyone And Run) (2016)
EAR MUSIC - ROCK PROGRESSIF

5
MARILLION_Sounds-That-Can-t-Be-Made Sounds That Can't Be Made (2012)
RACKET - ROCK PROGRESSIF

4
MARILLION_Less-Is-More Less Is More (2009)
RACKET - ROCK PROGRESSIF

4
MARILLION_Happiness-Is-The-Road Happiness Is The Road (2008)
RACKET - ROCK ATMOSPHERIQUE

5
MARILLION_Somewhere-Else Somewhere Else (2007)
INTACT - ROCK PROGRESSIF

4
MARILLION_Marbles Marbles (2004)
AUTOPRODUCTION - ROCK PROGRESSIF

4
MARILLION_Anoraknophobia Anoraknophobia (2001)
AUTOPRODUCTION - ROCK

5
MARILLION_Marillion-com Marillion.com (1999)
CASTLE - POP

2
MARILLION_Radiation Radiation (1998)
CASTLE - POP

2
MARILLION_This-Strange-Engine This Strange Engine (1997)
CASTLE - ROCK PROGRESSIF

5
MARILLION_Afraid-Of-Sunlight Afraid Of Sunlight (1995)
EMI - ROCK PROGRESSIF

5
MARILLION_Brave Brave (1994)
EMI - ROCK PROGRESSIF

4
MARILLION_Holidays-In-Eden Holidays In Eden (1991)
EMI - ROCK PROGRESSIF

1
MARILLION_Seasons-End Seasons End (1989)
EMI - ROCK PROGRESSIF

3
MARILLION_B-Sides-Themselves B'Sides Themselves (1988)
EMI - ROCK PROGRESSIF

5
MARILLION_Live-From-Loreley Live From Loreley (1987)
EMI - ROCK PROGRESSIF

4
MARILLION_Clutching-At-Straws Clutching At Straws (1987)
EMI - ROCK PROGRESSIF

5
MARILLION_Misplaced-Childhood Misplaced Childhood (1985)
EMI - ROCK PROGRESSIF

5
MARILLION_Fugazi Fugazi (1984)
EMI - ROCK PROGRESSIF

5
MARILLION_Script-For-A-Jesters-Tear Script For A Jesters Tear (1983)
EMI - ROCK PROGRESSIF

4
MARILLION_Recital-Of-The-Script Recital Of The Script (1983)
EMI - ROCK PROGRESSIF

5
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017