MW / Accueil / Chroniques / ALÉA: Mise En Abîme

ALÉA
MISE EN ABÎME(2011)


0
ALBUM - M-O-MUSIC - ROCK ALTERNATIF - NESTOR - 22.03.2011
""  

GROUPES PROCHES :
-

TRACKS :

01. Incandescence - 01:59, 02. Saisis-moi - 02:50, 03. Laisse - 03:20, 04. Les Dés Sont Jetés - 04:07, 05. Renverser Les Réalités - 03:45, 06. Teste Encore - 02:41, 07. Provoquer Son Passé - 04:04, 08. Souffle - 00:52, 09. Sans Respirer - 03:36, 10. Se Souvenir De L'avenir - 04:04, 11. Lumière - 07:00

FORMATION :
Alexandre Pezant (Guitares), Kevin Plutta (Batterie), Mathieu Ferschneider (Chant), Vivien Garnès (Basse)

TAGs :
Chant grunt/growl
Aléa est un nouveau venu sur la scène Rock française. Ce quatuor originaire de la région lyonnaise nous propose son premier disque au travers duquel il nous injecte onze doses d’un Rock bien puissant.

Si "Incandescence", qui ouvre le bal se révèle très brouillon, la suite permet un peu mieux de cerner la personnalité de ce groupe très typé « Hard Rock français moderne ». En effet, dès "Saisis-moi", on oscille entre des parties de Rock robustes chantées en français et des passages où un chant limite Grunt propulse la musique dans une autre ambiance. Nous sommes dès lors à mi chemin entre l’univers d’un DIP débarrassé de ses claviers et celui d’un Lofofora qui aurait décidé de réfrener son inclinaison naturelle vers le Groove. Les guitares, sont à la fois précises et puissantes et la musique dévoile nombre de subtilités que l’on ne s’attend pas forcément à trouver dans un tel style.

La suite est globalement à l’avenant, mais le groupe ne réussit que trop rarement à se démarquer de ce style qui s’avère rapidement assez limitatif et redondant. Il y parvient un peu avec un "Teste Encore" dont les sonorités de guitares et les lignes de chant superposées font souffler un vent de variété et de fraîcheur dans ce disque un peu monotone. Un comble pour un morceau lourd et à l’ambiance trouble. Le refrain plein de charme de "Se Souvenir De l’Avenir" est également à ranger au rayon des réussites.

Mais à côté de cela, la plupart des tentatives d’Aléa pour diversifier son propos tombent à plat et ne provoquent pas le sursaut d’intérêt espéré. Ainsi, ce n’est pas la vaine tentative de final vaporeux sur "Provoquer Son Passé" ou bien les errances électros de "Renverser Les Réalités" qui parviendront à tirer ce disque vers le haut et lui donner les atouts nécessaires pour lui assurer un avenir prometteur. Si l’on ajoute à ça le parti pris d’utiliser un chant grunt qui s’invite trop souvent de manière inappropriée au sein de morceaux les desservant plus qu’il ne les renforce, on obtient un résultat par trop inégal et maladroit pour convaincre.

Ce groupe possède toutefois de réelles qualités instrumentales, avec notamment un bassiste très présent et s’exprimant toujours à bon escient et un batteur qui aligne les parties à la fois dynamiques et surprenantes. Si l’on ajoute à cela un très bon son, Aléa possède de très bonnes bases qu’il conviendrait d’utiliser avec un peu plus de personnalité. Mais force est de constater qu'à ce jour, une trop grande linéarité des compositions et des choix de vocaux très discutables limitent grandement l’intérêt de cette première tentative. Dommage...


Plus d'informations sur http://www.myspace.com/alearocks
METALNATURE - 30.03.2011
Même si cet album n'est pas exempt de défauts, il possède pas mal de qualités. Une énergie non feinte, un groove indiscutable, des paroles pas connes, des vocaux (qui vont du chant clair au grunt en passant par le hard core), et chœurs travaillés (souvent le point faible des groupes français), des mélodies mémorables, présentés via des morceaux relativement courts, ce qui augmente leur impact. Bref, une belle découverte et un album prometteur sur lequel il serait dommage de ne pas jeter une oreille. Commencer par le titre "Saisis Moi", pêchu comme il faut!

HAMRICK - 30.03.2011
Le combo lyonnois Aléa revient à la charge après son très remarqué EP Esquisse en 2008.
Même studio (le NSR - Drôme), même ingénieur (Laurent Nafissi) mais un line up bien différent pour ce nouvel opus. C'est avec impatience que j'ouvre le cellophane de l'album (11 titres) nommé sobrement "Mise en Abîme".
La réalisation graphique faite par David du studio physalie (david.jpeg@gmail.com) est de très belle facture. Tout à fait en accord avec la musique que j'ai découvert par la suite. Un premier très bon point pour Aléa.
L'écoute est ensuite à la hauteur de mes espérances. Aléa transforme l'essai sans tarder.
La qualité sonore est irréprochable. On sent qu'un effort particulier a été fait lors de l'enregistrement, ce qui n'est systématiquement le cas pour les groupes émergents. Laurent Nafissi (UMFM, Fallaster, etc.) nous éblouit dès les premières notes de "Incandescence", véritable introduction de cet album.
En ce qui concerne les compositions à proprement parler, Aléa mêle avec brio de nombreuses influences fort bien digérées en seulement 11 pistes de 38 minutes.
Dès la deuxième piste (Saisis moi), Aléa nous offre un savant mélange de Rock puissant très groovy, saupoudré de samples discrets, le tout relevé par un chant en Français apportant parfois une touche HardCore très appréciable.
Le choix audacieux du chant en Français est plus qu'inhabituel dans ce style et crée une fraîcheur qui s'avère savoureuse. Les paroles, bien qu'écrites dans un style peu direct, semblent s'articuler autour de problématiques très introspectives, mais néanmoins abordables par tous (Renverser les réalités, Les dés sont jetés).
Quelques ovnis ressortent toutefois de cet album très homogène. Mentions spéciales à "Teste Encore", "Laisse" et "Lumière" quelques peu en rupture avec le reste de l'album.
On note également une technicité peu commune pour ce genre musical, avec des mises en places réfléchies, changement de débits rythmiques (Sans Respirer), et des mesures parfois torturées (Se souvenir de l'Avenir).
En conclusion, c'est un Album que je recommande avec grand plaisir tant Aléa dévoile dans cet opus un peu plus leur vaste potentiel. Le Label Héraultais M&O Musique ne s'y est pas trompé en faisant confiance à ces jeunes lyonnais (22 ans de moyenne d'âge) qui feront parler d'eux en 2011 et à l'avenir j'en suis sûr.

EN RELATION AVEC ALÉA
 
DERNIERE CHRONIQUE
Mise En Abîme (2011)

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant ALÉA
 
ALBUMS CONSEILLES
 
RATING
Staff 2.5/5
(2 avis)
Lecteurs 4/5
(1 avis)
Ma note :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT ALÉA
 
ALÉA_Mise-En-Abîme Mise En Abîme (2011)
M-O-MUSIC - ROCK ALTERNATIF

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Magna Carta, Metal Mind, Mascot, Lynx, Spv, Afm, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Progress Records, Unicorn, Season Of Mist, F2, Frontiers, Karisma, Black Widow, 10t, Mals, Nightmare, Scarlet, Metalodic, Bad Reputation, K-scope, Dixiefrog, Ear Music, Klonosphere, Trail, R.a.i.g., Progressive Promotion, Avantgarde Music, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2016