MW / Accueil / Chroniques / LAZULI: (4603 Battements)

LAZULI: (4603 BATTEMENTS) (2011)


ALBUM - AUTOPRODUCTION - ROCK PROGRESSIF - TONYB - 17.05.2011
""

5/5
GROUPES PROCHES :
ANGE, PETER GABRIEL, WILLIAM SHELLER

TRACKS :

01. ( - 0:07, 02. Je Te Laisse Ce Monde - 5:35, 03. Le Miroir Aux Alouettes - 6:04, 04. Dans Le Formol Au Muséum - 5:17, 05. 15h40 - 4:55, 06. Les Malveillants - 7:20, 07. Quand La Bise Fut Venue - 2:55, 08. L'azur - 4:57, 09. Saleté De Nuit - 5:06, 10. Festin Ultime - 4:35, 11. ) - 1:18

FORMATION :
Claude Leonetti (Léode), Dominique Leonetti (Chant / Guitares / Mandoline), Gédéric Byar (Guitares), Romain Thorel (Claviers / Cor), Vincent Barnabol (Batterie / Percussions, Marimbas)

TAGs :
Concept-album
Coup de tonnerre dans la galaxie gardoise : quelques temps après la sortie de Réponse Incongrue …, album de la confirmation pour ce groupe si singulier, voilà que Lazuli nous joue un remake de And Then They Were Three : la moitié de la bande met les voiles, laissant les frères Léonetti avec Gédéric Byar comme seul partenaire. "Triotude" heureusement de courte durée, puisque deux nouveaux compagnons rejoignent rapidement le groupe, pour occuper l'espace laissé vacant. Néanmoins, la comparaison entre les sortants et les nouveaux entrants pouvait laisser craindre une relative normalisation du son du groupe, avec le retour à des instruments plus conformistes.

Passée la parenthèse qui ouvre (4603 battements), les doutes s'estompent très rapidement à l'écoute du premier coup de poing apporté par Je te Laisse ce Monde, titre qui balance les neurones de l'auditeur d'un hémisphère à l'autre. La rythmique est toujours aussi singulière et, bien que des claviers soient venus remplacer le Stick Chapman, la sonorité générale du groupe n'a que peu changé. Le tout est comme d'habitude mené par la voix haut perchée de Dominique Léonetti, et ces 5 premières minutes augurent d'ores et déjà d'une nouvelle pépite.

La suite de l'album va confirmer ces premières impressions, en enchaînant des titres tous plus solides les uns que les autres, avec une cohérence qui manquait parfois sur l'oeuvre précédente. Les textes sont tour à tour percutants puis poétiques, avec une finesse d'écriture dont beaucoup pourraient s'inspirer, pour des compositions qui installent chacune leur propre ambiance. Lazuli a pris depuis longtemps le parti-pris d'un anti-conformisme rock, utilisant une instrumentation peu habituelle, notamment du côté rythmique avec moult percussions et toujours ces jeux de marimbas qui amènent de la légèreté là où d'autres assèneraient de la lourdeur (Le Miroir aux Alouettes), ce qui n'empêche pas le groupe d'appuyer sur les pédales quand il le faut (Les Malveillants). La présence de claviers, et notamment de parties de piano contribue également à rafraîchir quelque peu les sonorités habituelles du groupe.

Toujours aucun signe de la Léode depuis le début de cette chronique, instrument qui donne cette couleur unique à la musique de Lazuli ? Eh bien comme à l'habitude, Claude Léonetti régale son monde avec ses chorus électriques aux intonations parfois orientalisantes et ses soli singuliers qui dégagent une puissance incroyable (L'Azur), d'autant plus quand ils sont soutenus par les guitares !

Après 48 (trop courtes) minutes d'apnée musicale, le voyage soudain s'arrête et il me revient à l'esprit une question qui me taraude depuis que j'ai découvert Lazuli : que faut-il faire quand on possède un tel talent pour que vienne une reconnaissance qui dépasserait le microcosme du rock progressif ? Tiens, hier soir avait lieu l'Eurovision et ses 3 heures de niaiserie que je n'ose même pas qualifier de musicale ; il n'y aurait pas un jour 5 minutes de disponible dans la lucarne pour faire connaître un tel groupe ? Allez, chiche ? En attendant cette utopie, amis lecteurs, jetez vous sur ces Battements, et parlez-en autour de vous ! Vous tenez entre les mains un des albums de l'année 2011.


Plus d'informations sur http://www.lazuli-music.com/
CORTO1809 - 17.12.2011
Tout a déjà été dit et j'arrive après la bataille. Mais, après de nombreuses écoutes, le plaisir est toujours là et il s'est même amplifié. Finesse d'écriture, délicatesse du chant, originalité des arrangements, qualité des musiciens, compositions alternant richesse et puissance, légèreté et poésie. C'est le sans faute. Le meilleur groupe français du moment et un très grand groupe tout court.

PROFBURP37 - 17.12.2011
Je ne connaissais pas ce groupe... Lacune comblée, et de bien belle manière. Quelle belle surprise ! Tout y est : mélodies, ambiances, diversité des instruments, voix du chanteur, etc, etc... Et savoir que ce groupe est français me remplit de fierté ! J'ai hâte de découvrir le reste de leur production.

MAUVENOIRE - 15.07.2011
Ah LAZULI, rien que ce nom est évocateur pour ceux qui aiment les couleurs pour peindre la beauté de la nature.

Tic, tac, tic, tac, la pendule du temps, le temps qui passe, le lien qui nous entraîne dans l’univers du poète DOMINIQUE.

Dès le premier titre, je suis plaquée au sol, sonnée par « ses »  mots percutants comme des coups de poings, JE TE LAISSE CE MONDE, et la mélodie qui colle au texte comme une seconde peau, me laisse pantoise, ko.

LES MALVEILLANTS, autre « poème » de l’album, ou « SALETE DE NUIT », sont pour moi comme des « échos », qui se propagent dans ma tête. La désespérance, hélas tellement réelle, mais si bien dit.
La colère est bonne, elle est salvatrice, merci LAZULI.

Juste deux mélodies que je n’aime pas sur cet album que je ne nommerais pas, et qui je trouve ne sont pas en harmonie avec les textes.

Les textes sont superbes, la voix de DOMINIQUE impeccable, la LEODE toujours aussi belle, délicate, gémissante, vrombissante, ou des sons indescriptibles, que voilà je suis encore « addicte » à LAZULI.


DADDYCOOL - 27.06.2011
Comme pour les albums précédents, l'alchimie fonctionne dès la première écoute, l'addiction est assurée.
Prévoir de bannir le mot autoproduction dans ce qu'il a de péjoratif... poésie, mélodie, rythmes, voix, tout est là bien en place, sans prétention.
Vous sentirez le doux parfum du prog s'exhaler au détour de chaque phrase, lui si souvent fugace et volatile, il est ici enivrant et l'ivresse perdure à chaque ouverture du flacon. Ici aucun risque d'allergie, la diffusion à votre entourage ne pourra qu'être bénéfique.
4603x 2011= 10-1= 9 parce que 10 y'a pas.

PETER HACKETT - 23.05.2011
Je l'ai constaté en live, la musique de Lazuli n'a pas perdu au change ! 3 de partis, 2 de retrouvés, mais quels brios ces 2 petits jeunes !! Romain virtuose des claviers et du cor d'harmonie (branché sur une pédale de distorsion !) et Vincent batteur et percussionniste talentueux, apportent une nouvelle approche des créations anciennes et participent à la création des nouvelles pour donner un son pas si différent que ça.
L'album est excellent de tous points de vue, et sur scène il passe formidablement bien ! De quoi faire battre votre cœur plus de 4603 fois !!

ABADDON - 23.05.2011
Bouleversement en Lazulie : La moitié du groupe a disparu ! Heureusement, les compositeurs sont toujours là, et le son garde, malgré quelques changements, cette originalité pleine de fraîcheur qui est une des marques de fabrique des Gardois. Les claviers apportent un coté aérien, tandis que le set complet de batterie donne encore plus de punch à un style qui n’en manquait déjà pas : les deux p’tits nouveaux s’intègrent parfaitement à l’esprit lazulien, et font montre d’une très belle présence.
Côté musique, l’excellence est comme d’habitude au rendez-vous, et Dominique a toujours cette exceptionnelle finesse de plume qui apporte un réel bonheur d’écoute tout au long de cet album, encore plus homogène que le précédent. De l’intimiste “Quand la Bise Fut Venue”, au dynamique “Les Malveillants”, sans oublier le sublime “Festin Ultime” qui clôt (presque) l’album, Lazuli nous emmène dans son univers original, poétique, stimulant, mélodique, enthousiasmant ... seul reproche : c’est trop court !!

EN RELATION AVEC LAZULI
DERNIERE ACTUALITE
LAZULI: Nos Âmes Saoûles Live 2016
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant LAZULI
 
DERNIER ARTICLE
Une interview de Lazuli n'est jamais comme les autres ! La preuve encore une fois avec la présente réalisée dans le cadre du prog en Beauce II.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant LAZULI
 
DERNIERE CHRONIQUE
5
Nos Âmes Saoules (2016)
"Tant que l'Herbe est Grasse" avait quelque peu déçu (tout est relatif). Avec "Nos Ames Saoules", Lazuli revient au sommet de son art, nous démontrant une fois de plus dans quelle catégorie il convient de les ranger : la plus haute.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant LAZULI
ALBUMS CONSEILLES
  • PETER-GABRIEL_Ovo PETER GABRIEL
    Ovo (2000)
    REALWORLD - ROCK ATMOSPHERIQUE

    4
  • ANGE_Le-Cimetiere-Des-Arlequins ANGE
    Le Cimetière Des Arlequins (1973)
    PHILIPS/PHONOGRAM - ROCK PROGRESSIF

    3
  • PETER-GABRIEL_Up PETER GABRIEL
    Up (2002)
    REALWORLD - ROCK PROGRESSIF

    5
  • PETER-GABRIEL_Peter-Gabriel-Iii PETER GABRIEL
    Peter Gabriel Iii (1980)
    REALWORLD - ROCK PROGRESSIF

    4
  • ANGE_Fou ANGE
    Fou (1984)
    TREMA - ROCK PROGRESSIF

    4
    
 
VIDEO
 
RATING
STAFF : 4.6/5 (10 avis)
LECTEURS : 4.1/5 (11 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT LAZULI
 
LAZULI_Nos-âmes-saoules Nos Âmes Saoules (2016)
AUTRE LABEL - ROCK PROGRESSIF

5
LAZULI_Tant-Que-L-herbe-Est-Grasse Tant Que L'herbe Est Grasse (2014)
AUTRE LABEL - ROCK PROGRESSIF

3
LAZULI_Live--l-Abeille-rôde Live @ l'Abeille rôde (2013)
AUTOPRODUCTION - ROCK PROGRESSIF

5
LAZULI_4603-Battements (4603 Battements) (2011)
AUTOPRODUCTION - ROCK PROGRESSIF

5
LAZULI_Reponse-Incongrue-a-l-Ineluctable Réponse Incongrue à l'Inéluctable (2009)
AUTOPRODUCTION - ROCK PROGRESSIF

4
LAZULI_Six-Frenchmen-In-Amsterdam--Live-At-Pa Six Frenchmen In Amsterdam - Live At Paradiso (2009)
AUTOPRODUCTION - ROCK PROGRESSIF

4
LAZULI_En-Avant-Doute-- En Avant Doute ... (2006)
MUSEA - ROCK PROGRESSIF

5
LAZULI_Amnesie Amnésie (2003)
MUSEA - ROCK PROGRESSIF

4
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, K-scope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017