MW / Accueil / Chroniques / ELECTRIC BOYS: And Them Boys Done Swang
GROUPE/AUTEUR:

ELECTRIC BOYS

(SUÈDE)

TITRE:
AND THEM BOYS DONE SWANG
ANNEE PARUTION:
2011
LABEL:
MONUMENTUM
GENRE:
METAL FUSION
""
NESTOR - 27.05.2011 -
Après une bonne dizaine d’année d’absence, les Suédois d’Electric Boys reprennent du service, et de la plus belle manière qui soit. En effet, à l’écoute de ce "And Them Boys Done Swang" on ne peut que convenir que le groupe a su rester fidèle à son identité musicale ; la Fusion, ce mélange de Hard Rock et de rythmes funk. Mais il en faut plus pour susciter une réelle adhésion. Car la nostalgie ne doit pas nous faire oublier que si leur premier (et plus convaincant à ce jour) album, "Funk-O-Metal Carpet Ride" était très réussis, il peinait tout de même un peu à se démarquer de la production des autres ténors d’une scène qui était alors très dense.

En 2011, ce style musicale ne peut plus être taxé d’effet de mode et le retour des Electric Boys ne semble dès lors n’être dicté que par la passion. Sentiment qui est renforcé par l’énergie et la fraicheur qui se dégagent irrésistiblement de ce nouvel opus. Le cocktail de Hard Rock, de Funk et de Rock psychédélique proposé ici se révèle très cohérent et surtout, hautement contagieux. Dans l’esprit de ce que faisaient les Red Hot Chili Pepper, Extreme, Dan Reed Network, Urban Dance Squad ou bien Fishbone dans le années 80, mais en y incorporant une petite touche de Rock seventies que l’on peu ressentir dans "The House Is Rockin´" et dans "The Days The Gypsies Came To Town", le groupe aligne 12 titres entrainants et positifs. Nous ne sommes plus très loin de l’univers d’Hanoï Rock, ce qui n’est guère surprenant lorsque l’on sait que Connie Bloom (guitare et chant) et Andy Christell (basse) faisaient partie de ce groupe juste avant de relancer l’aventure Electric Boys.

Au niveau compositions, l’homogénéité est de mise et il n’est pas aisé d'en faire ressortir une. Tout au plus peut on mentionner le très Funky "Sometimes U Gotta Go Look For The Car" dont l’esprit hyper festif et spontané compense largement le côté répétitif du thème musical (dont on peut espérer qu’il est volontaire) et la pauvreté des paroles. Le très bon "Father Popcorn’s Magic Oysters" est plus représentatif de l’ensemble du disque avec son puissant riff de guitare, son sens du groove et de l’efficacité. Il en va de même de "Rollin´ Down The Road" ou bien de "Welcome To The High Times", des titres puissants qui mêlent avec bonheur énergie et mélodies.

Ce retour, aussi inattendu qu’il soit (dans tous les sens du terme), est au final une très bonne surprise qui réjouira les amateurs d’un Rock puissant et doté de rythmiques très présentes. Et on ne peut que se réjouir que les Suédois aient eu la bonne idée de remettre le couvert. Cela nous amène tout de même à nous interroger sur cette vague de reformations qui nous a réjouit entre 2009 et 2011, période durant laquelle nous avons eu l’occasion de profiter des retours réussis d’un nombre impressionnant de groupes de la scène Hard des années 80 (Soundgarden, Faith No More, Black'n'Blue, Blasphème, Ratt, King Kobra, Vulcain…). Si l’on ne peut que s'en féliciter, ce phénomène a un côté quasi-sociologique et assez unique. En effet, aucune autre des vagues musicales n’a connu un tel taux de séparation de groupe et n’a donc suscité autant d’attente en matière de reformations.

Mais stoppons là toute velléité d’analyse. Un disque de Electric Boys est fait pour tout sauf pour servir de base à une thèse sur les cycles de vie de l’industrie musicale. Un disque de la trempe de "And Them Boys Done Swang" n’est qu’un pur moment de plaisir destiné à vous divertir et à vous faire bouger. Et à ce titre, les Suédois ont totalement remplis leur contrat.

P.S: Il est à noter que la version japonaise est agrémentée de 3 inédits qu’il ne nous a pas été donné d’écouter.

Plus d'information sur http://www.electricboys.com/website/


GROUPES PROCHES:
-

LISTE DES PISTES:
01. Reeferlord - 03:30
02. My Heart's Not For Sale - 03:04
03. Father Popcorn's Magic Oysters - 04:29
04. Angel In An Armoured Suit - 03:46
05. Ten Thousand Times Goodbye - 04:52
06. The House Is Rockin' - 02:42
07. Welcome To The High Times - 03:34
08. Sometimes U Gotta Go Look For The Car - 03:52
09. Put Your Arms Around Me - 02:57
10. The Day The Gypsies Came To Town - 04:11
11. Rollin' Down The Road - 03:25
12. A Mother Of A Love Story - 03:45
13. Chickalicious (bonus Japon)
14. Down On Shakin' Street (bonus Japon)
15. Nowhere To Go But Up (bonus Japon)


FORMATION:
Andy Christell: Basse
Conny Bloom: Chant / Guitares
Franco Santunione: Guitares
Niclas Sigevall: Batterie


TAGS:
Fusion, Groovy
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
EN RELATION AVEC ELECTRIC BOYS
DERNIERE ACTUALITE
ELECTRIC BOYS : Nouvel EP en avril
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant ELECTRIC BOYS
 
NOTES
 
4/5 (2 avis)
3/5 (1 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT ELECTRIC BOYS
 
ELECTRIC-BOYS_And-Them-Boys-Done-Swang And Them Boys Done Swang (2011)
MONUMENTUM / METAL FUSION
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019