MW / Accueil / Chroniques / ARASHK: Ustuqus-Al-Uss
ARASHK: Ustuqus-Al-Uss (2008)
Posté par Mr.Blue le 23.06.2011
Genre(s) : ROCK PROGRESSIF
0
ALBUM / AUTOPRODUCTION  
GROUPES PROCHES : SPACED OUT, SALIM GHAZI SAEEDI
(Recommandé)
TRACKS :
01. Out Of Silence The One Ran And Returned – 02:32, 02. Ustuqus-al-uss-al-awalin Val Akharin – 03:15, 03. Outer Aeonic Descend – 03:04, 04. My Inner Sun – 04:21, 05. Government – 04:21, 06. Naught Been I Thou – 03:30, 07. My Third Eye – 04:22, 08. Artemis The Huntress – 05:41, 09. Supreme Grades – 04:10

FORMATION :
Pouyan Khajavi (Guitares / Basse), Salim Ghazi Saeedi (Guitares / Claviers), Shahram Khosraviani (Batterie)

TAGs :
Instrumental, Technique
Voilà un bien curieux nom pour un bien curieux groupe. Cette formation de Metal Progressif vient de Teheran, en Iran. Se présentant sous la forme d'un power trio (guitare, basse, batterie), il propose deux premiers albums intéressants et majoritairement instrumentaux et nous pond en 2008 cet "Ustuqus-Al-Us" pour le moins original. Ce dernier se démarque de la discographie du groupe en combinant des éléments de Rock Progressif avec un feeling très personnel et oriental, offrant même des soli de violon et piano.

Cette symbiose donne naissance à une musique assez particulière et singulière. On y trouve beaucoup de violon, de guitare saturée, de rythmiques percussives et très sèches et des sons bizarres échappant aux instruments torturés. Cet ensemble qui se veut très cohérent certes, délivre également des titres parfois difficiles d'accès. C'est le cas d'un "Naught Been I Thou" trop curieux pour être apprécié sur la longueur, ou d'un "My Third Eye" bruyant. Les mélodies et lignes directrices sont parfois bien cachées et décelables qu'au bout de plusieurs écoutes dans ces titres très déstructurés (cette impression est surtout due à une rythmique changeante, véloce et syncopée, comme sur "My Inner Sun" riche en cithare et distorsions en tout genres). Mais le groupe semble assumer totalement cette singularité et en fait un point fort de son album. Seule l'attention et le temps permettront de découvrir, de dompter puis d'apprécier ce réel effort de progression musicale.

Ainsi le groupe nous régale avec l'acoustique "Outer Aeonic Descend" riche en percussions, piano et guitare Folk et son ambiance opaque, à couper au couteau, très cinématographique. Il nous donne à taper du pied durant les échanges furieux de guitare et violon sur l'énergique "Ustuqus Al Uss Avvalin Val Akharin". Toute la force de ce titre réside dans l'antagonisme de l'échange de la guitare saturée et la pureté d'un violon acoustique. Plus loin, c'est le Metal qui reprend ses marques sous la guitare incisive et sale de Salim Ghazi Saeedi avec "Government", une envolée très Hard Rock des origines et gavée de guitare grinçante.

Après une partie centrale plus difficile à digérer (nous l'évoquions plus haut), "Artemis The Huntress" permet de souffler de nouveau avec ses mélodies plus inspirées et tout en bend et le final acoustique assez Folk apaise par sa simplicité et sa fraicheur. Ainsi, le groupe prend-il soin d'effectuer un atterrissage en douceur après un voyage fort intéressant mais parfois mouvementé.

Voilà donc un album recommandable pour tout fan d'un Rock Progressif dans le sens premier du terme.

Plus d'informations sur http://www.arashkband.com
 
Nos conseils
 
0  commentaire(s)
TOUTES LES CHRONIQUES...
 
Data pager
Page 1 sur 1
ARASHK_Ustuqus-Al-Uss Ustuqus-Al-Uss (2008)
AUTOPRODUCTION - ROCK PROGRESSIF

Staff 3
(3 avis)
Lecteurs 4
(1 avis)
Votre note :
 
DERNIERE CRITIQUE
Posté par Realmean le 06.07.2011
La griffe de Salim, guitariste et compositeur, est bien présente. On retrouve la même couleur sur son album solo, "Iconophobic". L'éclectisme et l'expérimentation sont à l'honneur, quoique "Ustuqus Al Us" témoigne d'un penchant un peu plus marqué pour les sonorités hard, et qu'il tire assez bien son épingle du jeu en la matière. 'Government', par exemple, réalise un improbable (et productif) croisement émotionnel entre riffs de guitare métallisée et rythmique de course-poursuite, sur un élan accéléré de new-wave/pop (alors que sa tonalité n'a rien à voir avec le genre).
Pour mémoire, sur un accompagnement déjanté et à contre-rythme, remarquons la lourde tirade du violoncelle (ou alto ?... les sonorités restant assez synthétiques) de 'My inner Sun', en réplique du gimmick de violon électrisé (et un tout petit peu plus rapide) qui officiait habilement sur 'Transcend Ecstasy with Ecstasy' ("Iconophobic").
A l'image de l'inspiration protéiforme de Salim Ghazi Saeedi, la musique d'Arashk apparaît sinueuse, complexe, atypique, affectionnant les détours et les pièges. Il n'est pas possible de dire que tout cela soit aisément accessible, mais incontestablement, "Ustuqus..." interpelle, dérange, questionne.
6,5/10.
 
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Magna Carta, Metal Mind, Mascot, Lynx, Spv, Afm, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Progress Records, Unicorn, Season Of Mist, F2, Frontiers, Karisma, Black Widow, 10t, Mals, Nightmare, Scarlet, Metalodic, Bad Reputation, K-scope, Dixiefrog, Ear Music, Klonosphere, Trail, R.a.i.g., Progressive Promotion, Avantgarde Music, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2014