MW / Accueil / Chroniques / OBIYMY DOSCHU: Elehia

OBIYMY DOSCHU
ELEHIA(2009)


0
ALBUM - MALS - ROCK PROGRESSIF - CORTO1809 - 28.06.2011
""  

GROUPES PROCHES :
MOSTLY AUTUMN, OVERHEAD, ANTIMATTER, AGUENAOU

TRACKS :

01. Pid Hmaramy (Under Clouds) – 05:23, 02. Mertve Derevo I Viter (the Dead Tree & The Wind) – 07:04, 03. Zorenko Moya (My Little Star) – 04:18, 04. Yiyi Dushi Zivyali Kvity (the Withered Flowers Of Her Soul) – 07:35, 05. Zhasayucha Osin (Fading Autumn) – 08:23, 06. Zymova Elehia (Winter Elegy) – 10:04, 07. Samotni Nochi (Lonely Nights) – 05:41, 08. Dorohoyu Vichnosti (on The Way Of Eternity) – 07:05, 09. Sunrise (bonus) – 07:50

FORMATION :
Hanna Kryvonos (Chant (5)), Maria Kurbatova (Claviers), Mykola Kryvonos (Basse), Oleksiy Katruk (Guitares), Olena Nesterovska (Alto), Olexandra Vydrya (Violon), Serhiy Dumler (Batterie / Percussions), Volodymyr Agafonkin (Chant / Guitare acoustique)

TAGs :
Chant grave, Mélancolique, Romantique, Symphonique
Si, comme à moi, Obiymy Doschu vous évoque vaguement le nom d'une ile japonaise, sachez que s'il s'agit bien d'un groupe venu de l'est, il n'a cependant aucun rapport avec l'empire du soleil levant. En effet, Obiymy Doschu est un groupe ukrainien de Kiev. Son line-up étoffé aligne à côté des instruments traditionnels (claviers, basse, batterie et guitares) une section de cordes (violon et alto), le leader du groupe, Volodymyr Agafonkin se réservant quant à lui les nombreuses parties de guitare acoustique et nous faisant le plaisir de chanter dans sa langue natale.

Comme l'ukrainien n'est pas couramment parlé par le français moyen, le groupe a eu la délicatesse de traduire les titres ukrainiens en anglais. Ainsi apprend-on que le titre de l'album, "Elehia", signifie Elégie. Pour ceux qui l'ignoreraient, élégie, dont la traduction littérale issue du grec est "chant de mort", désigne un poème lyrique dont les thèmes tournent autour de la fuite du temps et de l'amour, la mélancolie et la mort.

Nous voilà prévenus : la musique risque d'avoir peu de points communs avec celle du dernier CD de Patrick Sébastien. Autre indication, un coup d'œil à la setlist, riche d'un vocabulaire imprégné d'une gravité certaine (cloud, dead tree, wind, withered flowers, fading autumn, winter, lonely, eternity), où seul le titre bonus laisse un peu percer l'espoir (Sunrise).

C'est donc sans surprise que le premier titre commence (et se termine) sur un bruit de pluie et une mélodie mélancolique à la guitare acoustique et au violon. Le ton est donné et Obiymy Doschu ne s'en départira plus d'un bout à l'autre d'"Elehia" la bien nommée. Tous les titres font preuve d'une grande homogénéité tant par le tempo, le plus souvent assez lent, que par les atmosphères, d'un romantisme spleenien, ou encore par les partis-pris techniques, rythmique, claviers et guitares électriques mixés en retrait étoffant les compositions pour mieux mettre en relief les instruments solistes (guitare acoustique et violons). Les mélodies sonnent très agréablement à l'oreille, sans originalité excessive mais sans mièvrerie ni longueur. Elles alternent passages intimistes et symphoniques, évitant ainsi toute lassitude.

Enfin, votre premier contact avec le chant ne devrait pas vous laisser indifférents. D'une part la langue ukrainienne lui donne une consonance inhabituelle pour une oreille occidentale. D'autre part Volodymyr Agafonkin dont la voix assez grave et parfois profonde a un timbre plutôt quelconque, chante d'une manière assez ampoulée et désuète. Pourtant, au fil des titres, on se fait à cette voix qui colle si bien à la musique au point de s'y habituer totalement à la fin de l'album et d'apprécier pleinement les échos douloureux qu'elle charrie et le charme slave de ces "r" qui roulent.

"Elehia" est rempli de bonnes surprises et, ce qui est l'essentiel, de bonne musique. Sans avoir l'air d'y toucher, Obiymy Doschu délivre un très bel album qui, s'il ne révolutionne pas le monde du rock, se révèle poignant et intense. Laissez-vous emportez par le superbe final de cordes de 'My Little Star', la touche de féminité qu'apporte la voix de Hanna Kryvonos sur 'Fading Autumn', les mouvements tragiques de 'Winter Elegy' et 'On The Way Of Eternity', la douceur nostalgique de 'Under Clouds' ou 'Lonely Nights'. Vague à l'âme et mélancolie vous tiendront compagnie lors de ce très bon moment musical.


Plus d'informations sur http://rain.in.ua/en.html
REALMEAN - 04.07.2011
Sombre, mélancolique, ce sont effectivement les premières pensées venant à l'esprit. Mais aussi poétique, en dépit d'une enveloppe sonore très épaisse. Cela mérite d'être signalé, car dans ce registre guttural et multi-instrumental, la composition progressive a plutôt pour habitude de produire une musique underground, croisant les mondes ésotériques où règnent en maîtres sortilèges, chimères et démons.
"Elehia" réussit, au travers de son habillage de rock progressif aux couleurs ténébreuses, à s'afficher en oracle spirituel (et il est vrai que l'intégration des violons, très réussie, y contribue pour beaucoup).

Cependant la cohésion de l'album est presque trop forte, une impression de déjà entendu finissant par prendre racine. Une bonne moitié des morceaux utilise la même entrée en matière (guitare, sur un parfum de ballade), la rythmique privilégie essentiellement les mid-tempo, tonalité et construction narrative sont assez voisines, d'une piste à l'autre.
Attention donc, pour les oreilles sensibles à l'exigence de renouvellement.
En tout cas, une formation à suivre de près.
7,5/10.

EN RELATION AVEC OBIYMY DOSCHU
 
DERNIERE CHRONIQUE
Elehia (2009)

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant OBIYMY DOSCHU
 
ALBUMS CONSEILLES
  • MOSTLY-AUTUMN_Glass-Shadows MOSTLY AUTUMN
    Glass Shadows (2008)
    AUTRE LABEL - ROCK PROGRESSIF
  • ANTIMATTER_Lights-Out ANTIMATTER
    Lights Out (2003)
    AUTOPRODUCTION - ROCK ATMOSPHERIQUE
  • MOSTLY-AUTUMN_Heart-Full-Of-Sky MOSTLY AUTUMN
    Heart Full Of Sky (2007)
    MOSTLY AUTUMN RECORDS - ROCK PROGRESSIF
  • ANTIMATTER_Saviour ANTIMATTER
    Saviour (2000)
    AUTRE LABEL - ROCK ATMOSPHERIQUE
  • MOSTLY-AUTUMN_For-All-We-Shared MOSTLY AUTUMN
    For All We Shared (1998)
    CYCLOPS - ROCK PROGRESSIF
    
 
RATING
Staff 3.5/5
(2 avis)
Lecteurs 4.5/5
(2 avis)
Ma note :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT OBIYMY DOSCHU
 
OBIYMY-DOSCHU_Elehia Elehia (2009)
MALS - ROCK PROGRESSIF

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, K-scope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2016