MW / Accueil / Chroniques / YES: Fly From Here
Le 05.08.2011 par TONYB
GROUPE/AUTEUR:

YES

(ROYAUME UNI)

TITRE:
FLY FROM HERE
ANNEE PARUTION:
2011
LABEL:
FRONTIERS RECORDS
GENRE:
ROCK PROGRESSIF
""
Adventures In Modern Recording. Ce titre d'album vous dit quelque chose ? Il s'agit en fait de la deuxième production des Buggles, accouchée dans la douleur par le duo Trevor Horn / Geoff Downes en 1982, après que ces deux-là eurent participés au fameux album Drama, lequel contenait déjà avec Into The Lens, une adaptation de I Am A Camera, présent sur ce deuxième opus estampillé Buggles, groupe mondialement connu, faut-il le rappeler, grâce au "tubesque" Video Killed The Radio Star. Lors de la réalisation de ces "aventures", le duo a également composé quelques titres inédits, ressortis sur la version 2.0 de l'album parue en 2010. Parmi ceux-ci, un We Can Fly From Here en deux parties, réutilisé 30 années plus tard pour servir de trame au premier album de Yes depuis 10 ans, dont le moins que l'on puisse dire est qu'il était attendu avec impatience !

Bien loin des orchestrations symphoniques de Magnification, Yes nous revient dans une formule classique dans sa composition instrumentale, mais franchement inédite dans sa constitution. Après l'éviction de Jon Anderson pour les tournées de ces dernières années, tout le monde imaginait le line-up plutôt stabilisé, avec un Benoit David largement à l'aise dans le costume de frontman, et le fiston Wakeman pour tenir les claviers. Las, alors que l'enregistrement de l'album avait déjà débuté, ce dernier se faisait virer manu-militari au profit des ex-Buggles, pour un retour à la "bande à Drama", come-back inédit suscitant bien des interrogations, et apportant un nouveau chapitre à l'histoire plus qu'agitée du groupe phare du rock progressif.

Après ce long préambule, place maintenant à la découverte de ce nouvel album, vingtième du nom en ce qui concerne les productions studio du groupe. Premier indice positif, une magnifique nouvelle œuvre de Roger Dean illustre ce Fly From Here, dans des tons verts rappelant Close To The Edge.
Côté musique, le point central de ce nouvel album consiste en la suite éponyme, découpée en 6 parties et dont le cœur est bien entendu formé des deux sections créées à l'époque pour les Buggles. Si les mélodies restent identiques, la version "yessienne" de ces morceaux est naturellement bien plus complexe, avec des orchestrations fouillées, des rythmiques syncopées qui "breakent" régulièrement, et un Benoit David franchement à la hauteur. Bref, le grand Yes est présent et bien présent, dans un style qui rappelle effectivement la période Drama, mais qui balaie allègrement les différentes périodes de l'histoire du groupe.

Nous ne vous ferons pas l'injure de souligner de nouveau l'incroyable talent des musiciens de ce groupe, les lignes de basse monstrueuses du grand Chris Squire soutenues par le non moins magnifique Alan White, ou encore les arabesques "guitaristiques" de Monsieur Steve Howe. Quel bonheur de retrouver tout ce beau monde pour un enchaînement, certes pas toujours très cohérent des 6 plages (notamment la part. IV qui est carrément coupée pour une reprise du thème principal), mais qui fait un bien fou aux oreilles et aux neurones qui se trouvent connectés juste derrière.

La suite de l'album nous propose des titres plus contrastés, du (trop) simpliste mais néanmoins sympathique The Man You Always Wanted Me To Be à l'excellent Into The Storm, en passant par le dispensable "morceau-solo-barbant-de-Steve-Howe-tout-seul-à-la-guitare-classique" (Solitaire !), comme un résumé de la vie décidément bien agitée de ces papys du progressif !

Album inespéré après autant d'années d'attente, Fly From Here se révèle comme une excellente surprise pour un groupe dont l'histoire chaotique a de quoi dérouter le fan le plus absolu. Suffisamment complexe pour satisfaire les aficionados irréductibles du groupe, mais largement plus abordable que certaines de ses productions antérieures, il devrait plaire au plus grand nombre. C'est tout le moins que l'on puisse souhaiter, afin de prolonger une aventure entamée depuis maintenant 42 ans !

Plus d'information sur http://www.yesworld.com

VIDEO

GROUPES PROCHES:
HAKEN, MOON SAFARI, T, IZZ, HAMADRYAD, AGENTS OF MERCY, RESISTOR, SIEGES EVEN, ASTRA (USA), LITTLE ATLAS

LISTE DES PISTES:
01. Fly From Here - Overture – 1:54
02. Fly From Here - Pt I - We Can Fly – 6:01
03. Fly From Here - Pt Ii - Sad Night At The Airfield – 6:42
04. Fly From Here - Pt Iii - Madman At The Screens – 5:17
05. Fly From Here - Pt Iv - Bumpy Ride – 2:15
06. Fly From Here - Pt V - We Can Fly (reprise) – 1:49
07. The Man You Always Wanted Me To Be – 5:18
08. Life On A Film Set – 5:12
09. Hour Of Need – 3:08
10. Solitaire – 3:30
11. Into The Storm – 6:54


FORMATION:
Alan White: Batterie
Benoit David: Chant
Chris Squire: Basse / Choeurs
Geoff Downes: Claviers
Gerard Johnson: Piano
Luis Jardim: Percussions
Oliver Wakeman: Claviers
Steve Howe: Guitares / Choeurs
Trevor Horn: Claviers / Choeurs


TAGS:
Chant aigu, Symphonique, Technique
 productionuser_idproduction_comment_idproduction_review_id
 

REALMEAN le 17/05/2015 14:35:05
J’ai découvert la base de cet opus avec la version radio de 'We can fly'. Sur l’album, le filon aurait pu être employé encore davantage, et très avantageusement… Un titre banalement pop de prime abord, qui m’a collé au mur ! Autant dire que le mystère Yes reste entier, car pour se révéler aussi convaincant avec de la musique plutôt accessible (mais d’un raffinement sans égal), c’est à se demander comment ce dinosaure du progressif a gagné ses lettres de noblesse avec un rock alambiqué viscéralement inscrit dans ses veines artistiques. Pour dire cela comme ça, je ne peux être qu’un réfractaire au Yes de la première heure, forcément. Mais la réponse est sans doute dans la question.
Et puis, je commence sérieusement à me laisser envahir par le Yes Andersonless ; j’avais rapidement accroché avec "Drama", je ne peux pas faire autrement que de savourer ce "Fly From Here". Dommage que la seconde moitié de l’album soit un peu moins intéressante. N’empêche : la mouture des Buggles, découverte rétrospectivement à son tour, m’a semblé bien fade et bien poussive… Contrairement à l’idée reçue, les copies sont parfois meilleures que les originaux. We can fly from here !
2174 17551
 

CORTO1809 le 05/08/2011 13:32:15
Bel album que ce "Fly From Here" où l'on retrouve effectivement l'esprit "yessien" que tous les fans du groupe espèrent.
La longue suite éponyme est un régal et revisite tous les procédés classiques d'un bon epic progressif. Suivent derrière trois morceaux qui sont le ventre mou de l'album, pas mauvais en soi, mais assez insipides, le solo de Steve Howe, dont le thème n'est certes pas transcendant, mais qui donne cette couleur aux albums de Yes déclenchant chez l'auditeur un réflexe pavlovien, et 'Into The Storm', très beau final du même niveau que 'Fly From Here'.
Les fans de Yes devraient y trouver leur compte, les fans de progressif en général un plaisir certain.
1847 10309
 
EN RELATION AVEC YES
DERNIERE ACTUALITE
YES: Détails sur le "50th Anniversary Live At The Apollo"
SORTIE

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant YES
 
DERNIER ARTICLE
Music Waves rend un hommage à cet immense musicien qui vient de nous quitter et qui entre au panthéon des bassistes du prog...

Lire l'article
Voir tous les articles concernant YES
 
DERNIERE CHRONIQUE
Like It Is (2014)
Un nouveau live témoignage de la tournée des "3 albums mythiques" ... et qui zappe l'un d'entre eux. Pas indispensable.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant YES
 
NOTES
 
3.3/5 (7 avis)
3.2/5 (8 avis)
MA NOTE :
 
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT YES
 
YES_Heaven-And-Earth Heaven And Earth (2014)
FRONTIERS RECORDS - ROCK PROGRESSIF

YES_Like-it-is Like It Is (2014)
FRONTIERS RECORDS - ROCK PROGRESSIF

YES_Fly-From-Here Fly From Here (2011)
FRONTIERS RECORDS - ROCK PROGRESSIF

YES_Director-s-Cut Director's Cut (2008)
CLASSIC PICTURES - ROCK PROGRESSIF

YES_Yesspeak Yesspeak (2003)
CLASSIC PICTURES - ROCK PROGRESSIF

YES_Symphonique-Live Symphonique Live (2002)
EAGLE ROCK ENTERTAINMENT - ROCK PROGRESSIF

YES_Magnification Magnification (2001)
EAGLE ROCK ENTERTAINMENT - ROCK PROGRESSIF

YES_The-Ladder The Ladder (1999)
EAGLE ROCK ENTERTAINMENT - ROCK PROGRESSIF

YES_open-your-eyes Open Your Eyes (1997)
EAGLE ROCK ENTERTAINMENT - ROCK PROGRESSIF

YES_Keys-To-Ascension-2 Keys To Ascension 2 (1997)
AUTRE LABEL - ROCK PROGRESSIF

YES_Keys-To-Ascension Keys To Ascension (1996)
AUTRE LABEL - ROCK PROGRESSIF

YES_Talk Talk (1994)
EAGLE ROCK ENTERTAINMENT - ROCK PROGRESSIF

YES_Union Union (1991)
ARISTA - ROCK PROGRESSIF

YES_Big-Generator Big Generator (1987)
ATLANTIC - ROCK PROGRESSIF

YES_90125 90125 (1983)
ATLANTIC - ROCK PROGRESSIF

YES_Drama Drama (1980)
ATLANTIC - ROCK PROGRESSIF

YES_Tormato Tormato (1978)
ATLANTIC - ROCK PROGRESSIF

YES_Going-For-The-One Going For The One (1977)
ATLANTIC - ROCK PROGRESSIF

YES_Relayer Relayer (1974)
ATLANTIC - ROCK PROGRESSIF

YES_Yessongs Yessongs (1973)
ATLANTIC - ROCK PROGRESSIF

YES_Tales-From-Topographic-Oceans Tales From Topographic Oceans (1973)
ATLANTIC - ROCK PROGRESSIF

YES_Fragile Fragile (1972)
ATLANTIC - ROCK PROGRESSIF

YES_Close-To-The-Edge Close To The Edge (1972)
ATLANTIC - ROCK PROGRESSIF

YES_The-Yes-Album The Yes Album (1971)
ATLANTIC - ROCK PROGRESSIF

YES_Time-And-A-Word Time And A Word (1970)
ATLANTIC - ROCK PROGRESSIF

YES_Yes Yes (1969)
ATLANTIC - ROCK PROGRESSIF

F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Frontiers Records, Karisma, Insideout, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion

© Music Waves | 2003 - 2019