MW / Accueil / Chroniques / DIVERSION VOICE: Underwater

DIVERSION VOICE: UNDERWATER (2011)


ALBUM - AUTOPRODUCTION - ROCK PROGRESSIF - PETE_T - 10.02.2012
""

3/5
GROUPES PROCHES :
-

TRACKS :

01. Source (intro) - 01:38, 02. Red River - 08:01, 03. Feeling Of Snow - 07:10, 04. Agua - 05:07, 05. Rain - 07:10, 06. Underwater - 07:57, 07. Black Milk - 07:23, 08. Stream - 09:52

FORMATION :
Alexey Kryuchkov (Batterie), Dmitry Krasov (Guitares / Percussions), Ilya Bolkisev (Saxophone, Electronique), Matvey Ushakov (Guitares), Vladimir Nikulin (Basse)

TAGs :
90's, Groovy, Instrumental, Jazzy, Psychédélique
Instrumental, psychédélique, progressif, rock, atmosphérique... Voici comment le groupe issu de Moscou qualifie son positionnement musical et autant le dire tout de suite les mots sont justes et caractérisent parfaitement leur premier effort "Underwater".

Il est aisé d’imaginer Diversion Voice comme un croisement entre Ozric Tentacles pour le coté psyché et Vulgar Unicorn pour la qualité des compositions. Si quelques soli de 6 cordes se répandent ici et là ("Red River", "Feeling Of snow"), c'est bien le saxophone qui est la véritable attraction de cet album puisqu’il intervient sur la majorité des titres.

Les compositions sont extrêmement riches et souvent très rythmées, le son est puissant avec un fort bel équilibre pour chacun des instruments, la section rythmique envoie grave, les guitares se font tranchantes lors de leurs interventions ou soutiennent le saxophone dans de drôles de joutes musicales.

Les compositions touchent de peu l’univers métallique comme avec "Rain" avant de basculer dans des notes jazz-rock où il pourrait peut être manquer des claviers pour que la fête soit complète. D’après les vidéos disponibles sur YouTube il semble que le combo soit plus accessible sur disque que sur scène. En effet, là où la qualité de la production fait mouche en studio, le rock expérimental du groupe semble se transporter difficilement en live où quelques difficultés à bien maitriser les impros sur fait ressentir.

Malheureusement, passé l’effet de (bonne) surprise, l’attention de l’auditeur s’étiole sur la longueur. Le manque de variété dans les compositions finit par rendre trop prévisible les développements instrumentaux et les interventions du saxophone. Malgré cela, Diversion Voice fait une entrée remarquée sur la scène du rock instrumental et la suite (si il y a) devrait être prometteuse au regard de la qualité présentée ici.

A noter que "Underwater" est en téléchargement libre sur leur site, une très bonne initiative à porter au crédit de cette formation.


Plus d'informations sur http://www.diversionvoice.com/en
Soyez le premier à donner votre avis...
EN RELATION AVEC DIVERSION VOICE
 
DERNIERE CHRONIQUE
3
Underwater (2011)

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant DIVERSION VOICE
ALBUMS CONSEILLES
 
VIDEO
 
RATING
STAFF : 2/5 (1 avis)
LECTEURS : - /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT DIVERSION VOICE
 
DIVERSION-VOICE_Underwater Underwater (2011)
AUTOPRODUCTION - ROCK PROGRESSIF

3
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, K-scope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017