MW / Accueil / Chroniques / THE CRANBERRIES: Roses
GROUPE/AUTEUR:

THE CRANBERRIES

(IRLANDE)

TITRE:
ROSES
ANNEE PARUTION:
2012
LABEL:
EPHELIDE
GENRE:
POP
"Le plaisir est là, pas des plus francs, mais suffisamment présent pour que ce "Roses" là nous imprègne avec le temps."
HYPERUNKNOWN - 22.03.2012 -
Plus d’une décennie sépare déjà "Roses" de leur précédent "Wake Up And Smell The Coffee". Une longue pause mise à profit pour poursuivre les carrières personnelles de chacun et qui mit en suspens un succès planétaire chiffré par près de quarante millions d’albums vendus. La mode de revival aidant, la formation irlandaise la plus connue après U2 annonce sa reformation en 2009 mais demandera trois années pour faire éclore leur sixième opus.

Autant dire que les années passant, le groupe et le duo Dolores O'Riordan (chant)/Noel Hogan (guitare) dirigeant la plume, s’est sensiblement assagi. Non pas que la formation soit connue pour sa virulence musicale, mais espérer retrouver des turbulences de l’acabit de "Zombie" ou "Salvation" est peine perdue. Désormais The Cranberries se complait dans un pop-folk qu’on lui connaît et qui lui va d’ailleurs plutôt bien.

Pour la plupart, chaque pétale de "Roses" souffle un vent de nostalgie et de délicatesse, un registre dans lequel le quatuor a également bâti son succès mais qui en fait ici sa gracile forteresse. Les guitares peu ou pas distendues laissent d’ailleurs le premier rôle au chant affable, tantôt métallique, tantôt bruissé de Dolores, véritable fer de lance des émotions plus graves qui embaument l’album. La folk celtique point parfois le bout de son nez élégant, portée de manière éparse et discrète par des violons, violoncelles ou un accordéon.

De même alors que "Waiting in Walthamstowprend" prend des allures jazzy, d’autres accélèrent le rythme avec panache et passion. Dans ce registre, The Cranberries possède toujours un certain talent que des morceaux comme "Tomorrow", "Chizophrenic Playboys" ou encore "Show Me" mettent clairement en évidence.

Au niveau des textes, bien qu’une certaine maturité et une assurance devrait aller de mise avec vingt ans de carrière, une chape d’égarement et d’incertitude semble planer au dessus de leur tête et entre les lignes ("Raining In My Heart", "Losing My Mind", "Show Me") L’atmosphère est alors plus sombre, alourdie comme un ciel menaçant par les vicissitudes de la vie. Et que dire de "Roses", romantique petite ritournelle mais qui achève par une signature lente et mélancolique cette toile finalement aux larges nuances.

Et pourtant, dans ce climat de retrouvaille, de plaisir à se remémorer les bons moments procurés par ces natifs de Limerick, c’est comme si cette rose offerte en guise de présent manquait quelque peu de parfum. Certaines mélodies telles que "Losing My Mind" et surtout "So Good" font pale figure face à "Tomorrow" ou "Chizophrenic Playboys" et finissent par affadir cette composition qui s’annonçait comme luxuriante.

Au delà de la légitimité d’un tel retour devant la scène internationale, The Cranberries va peut-être avoir du mal à défendre comme à la belle époque un album certes estimable mais qui ne fera que regretter les anciens coups de maître. Inutile par contre de dramatiser la chose car finalement le plaisir est là, pas des plus francs, mais suffisamment présent pour que ce "Roses" là nous imprègne avec le temps.

PS : A noter que l'édition limitée contient également un CD live enregistré en 2010 qui reprend les grands standards de la formation. Forcément il ravira les fans de la première heure mais il faudra avouer qu'en plus d'être sous-mixé et donc de manquer de punch, il ne présente pas vraiment d'intérêt particulier.

Plus d'information sur http://www.cranberries.com/

VIDEO

GROUPES PROCHES:
U2, THE CHIEFTAINS

LISTE DES PISTES:
01. Conduct - 05:10
02. Tomorrow - 03:56
03. Fire & Soul - 04:31
04. Raining In My Heart - 03:26
05. Losing My Mind - 03:39
06. Schizophrenic Playboys - 03:39
07. Waiting in Walthamstow - 03:25
08. Show Me - 03:26
09. Astral Projection - 04:44
10. So Good - 03:53
11. Roses - 03:40


FORMATION:
Dolores O'Riordan: Chant
Duke Quartet : Cordes
Fergal Lawler : Batterie
John Metcalfe: Alto, Arrangement des cordes
Kevin Hearn : Accordéon
Louisa Fuller: Violon
Michael Hogan: Basse
Noel Hogan: Guitares / Claviers
Rick Koster: Violon
Sophie Harris: Violoncelle
Stephen Street : Guitare acoustique, Tambourin, Claviers


TAGS:
Chant féminin, Ballades, Accessible / FM
En cliquant sur le bouton ci-dessous vous pourrez écrire votre propre chronique a propos de cet album et lui attribuer une note. Ceci n'est pas un commentaire et demande au moins une dizaine de ligne pour expliquer pourquoi vous avez aimé ou non la production.
Vous pouvez ici réagir au sujet de l'album ou de la chronique, expliquez pourquoi vous êtes d'accord ou non ou tout simplement raconter votre vie...
 
EN RELATION AVEC THE CRANBERRIES
DERNIERE ACTUALITE
LA FIN DE THE CRANBERRIES SUR MUSIC WAVES!
INTERVIEW

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant THE CRANBERRIES
 
DERNIER ARTICLE
Un an après le décès soudain de sa chanteuse emblématique, The Cranberries a décidé de sortir un dernier album avec les chansons chantées par Dolores O'Riordan peu avant sa disparition. Rencontre avec le batteur de la formation, Fergal Lawler...

Lire l'article
Voir tous les articles concernant THE CRANBERRIES
 
NOTES
 
3/5 (2 avis)
- /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT THE CRANBERRIES
 
THE-CRANBERRIES_In-The-End In The End (2019)
BMG / POP
THE-CRANBERRIES_Roses Roses (2012)
EPHELIDE / POP
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner Records, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn Digital, Frontiers Records, Karisma Records, Insideout Music, Kscope, Ear Music, Progressive Promotion Records

© Music Waves | 2003 - 2019