MW / Accueil / Chroniques / BALLOON ASTRONOMY: Balloon Astronomy

BALLOON ASTRONOMY: BALLOON ASTRONOMY (2011)


ALBUM - AUTOPRODUCTION - ROCK PROGRESSIF - MARC M - 31.03.2012
""

4/5
GROUPES PROCHES :
GENESIS, CAMEL, ANTHONY PHILLIPS

TRACKS :

01. Crows In The Field (1:26) , 02. Even Odds (4:47) , 03. Roots Run Deep (5:13), 04. The Odyssey (6:37) , 05. Gentle Day (1:22), 06. Sourness Of Days (4:07), 07. By The Strange Water's Edge (5:26), 08. Eagle (5:34), 09. Sigmoid Fletcher (3:35) , 10. One Summer (6:00) , 11. For Jackie (2:40) , 12. Summer Afternoon (3:56)

FORMATION :
Glenn Little (Claviers / flute, charango, guitares occasionnelles, ukulélé, choeurs), Jason Smith (invité) (batterie & percussion sur 6, 10), Jim Ledger (Chant / Guitares / Basse / cithare, flutes), Max Werner (invité) (clarinette sur 7), Mike Keneally (invité) (guitare acoustique sur 10), Nick D'Virgilio (invité) (Batterie)

TAGs :
Ballades, 70's, Musique Classique, Instrumental, Romantique
Balloon Astronomy est constitué d'un duo d'amis d'enfance, Jim Ledger (chanteur et guitariste/bassiste) et Glenn Little (claviers, flûtes, guitares) qui ont finalement réussi à concrétiser leur rêve de réaliser un album ensemble avec l'aide de quelques invités, parmi lesquels l'omniprésent Nick D'Virgilio, que l'on ne présente plus, à la batterie sur la plupart des titres.

Balloon Astronomy s'exprime à travers des morceaux plutôt courts, ce qui n'empêche pas une sophistication certaine… Après avoir écouté le premier tiers, on a compris la diversité de l'inspiration des deux hommes. La brève introduction au piano est empreinte de réminiscences classiques minimalistes. Juste derrière, le premier morceau chanté cumule quelques éléments typiques du progressif en moins de cinq minutes : rythme complexe, syncopé et puissant martelé par un Nick D'Virgilio en grande forme, quelques breaks puissants, le morceau alternant sections à dominante acosutique et thème principal plus électrique avec une belle orchestration de mellotron.

Changement de décor musical avec "Roots Run Deep", une ballade acoustique avec piano, orgue et mandoline, plus un synthé façon accordéon, toujours au rythme très entrainant, où l'on sent une légère influence folk américaine et un petit écho de Camel période Richard Sinclair ou Caravan. La voix de Jim Ledger, claire et légèrement aigue, rappelle parfois un peu celle de Cat Stevens, une autre des influences avouées de deux hommes. Certains diront que la musique de Balloon Astronomy est fortement ancrée dans les années 70, on parlera de "retro-prog" et il est certain que les arrangements impliquent des sonorités anciennes. Si ce détail est exact - encore que ce ne soit pas systématique (on en parlera plus bas) - la production est cependant moderne et dynamique (Le très talentueux ingénieur du son Rich Mouser y a d'ailleurs participé, ce qui est un gage de qualité). De plus, il sera bien agréable de découvrir toute la subtilité de cet album pour ceux qui savent apprécier la finesse et la délicatesse dans le rock (progressif ou non) et ne recherchent pas systématiquement une musique dramatique, tonitruante ou des enchainements de cassures rythmiques et stylistiques assénés à tours de bras.

D'ailleurs, on pourra citer encore Camel à ce titre, un groupe qui, au fil de ses albums, a toujours été symbole de délicatesse sans pour autant renoncer à quelques sections plus puissantes, empreintes de l'énergie du rock (et que dire de "The Knife" sur le "Trespass" de Genesis dès… 1970 ?!). Une différence est l'utilisation intensive des guitares acoustiques et du piano, même si le groupe sonne aussi de manière électrique. Le côté acoustique n'empêche d'ailleurs pas une certaine énergie, de toute façon, mais il est certain que ce premier opus est fort différent d'un album de Spock's Beard par exemple, pour citer un groupe progressif contemporain qui revendique clairement ses influences des années 70.

Plusieurs instrumentaux émaillent cet album : la brève introduction "Crows in the Field", les très délicats "Gentle Day", "For Jackie", ou encore le superbe et pastoral "Summer Afternoon" au titre bien mérité qui conclut l'album tout en douceur. Ce sont des morceaux paisibles basés sur le piano (avec quelques synthés, parfois un peu de flûte, quelques notes de guitare acoustique), où Glenn Little est quasiment en solo. Par contre, le plus original est "By The Strange Water's Edge" qui contient quatre sections distinctes, la première et la troisième décrivant une ambiance mystérieuse et tendue, avec des synthés modernes et planants, tandis que la seconde et la dernière évoquent des scènes pastorales avec un solo de clarinette douce et légère de Max Werner. Le groupe est cependant à son apogée lors de titres plus symphoniques et lyriques comme "Eagle" qui évoque à la fois le Genesis des débuts et celui de 1978-80, avec sa guitare 12-cordes, son piano brillant, son orgue solennel, des cordes et une flûte issus du mellotron… sur lequel se développe une mélodie vocale majestueuse, et où D'Virgilio se déchaine sur sa batterie. Superbe !

Balloon Astronomy devrait à l'avenir privilégier cette direction musicale pour son prochain album. Etant donné la durée relativement limitée selon les critères actuels (moins de 45 minutes), on pourra éventuellement regretter qu'il n'y ait pas un ou deux morceaux plus longs où les parties instrumentales seraient développées davantage. Mais somme toute, pour tous ceux qui apprécient les qualités décrites ci-dessus, "Balloon Astronomy" est une bien belle surprise.


Plus d'informations sur http://www.balloonastronomy.com
Soyez le premier à donner votre avis...
EN RELATION AVEC BALLOON ASTRONOMY
 
DERNIERE CHRONIQUE
4
Balloon Astronomy (2011)

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant BALLOON ASTRONOMY
ALBUMS CONSEILLES
  • CAMEL_Dust-And-Dreams CAMEL
    Dust And Dreams (1992)
    CAMEL PRODUCTION - ROCK PROGRESSIF

    4
  • GENESIS_Wind-And-Wuthering GENESIS
    Wind And Wuthering (1976)
    CHARISMA - ROCK PROGRESSIF

    4
  • GENESIS_Nursery-Cryme GENESIS
    Nursery Cryme (1971)
    CHARISMA - ROCK PROGRESSIF

    4
  • GENESIS_Abacab GENESIS
    Abacab (1981)
    CHARISMA - ROCK PROGRESSIF

    3
  • GENESIS_Trespass GENESIS
    Trespass (1970)
    CHARISMA - ROCK PROGRESSIF

    4
    
 
RATING
STAFF : 4/5 (1 avis)
LECTEURS : 4/5 (1 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT BALLOON ASTRONOMY
 
BALLOON-ASTRONOMY_Balloon-Astronomy Balloon Astronomy (2011)
AUTOPRODUCTION - ROCK PROGRESSIF

4
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot, Spv, Afm, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, K-scope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2017