MW / Accueil / Chroniques / AQME: Epithète, Dominion, Epitaphe

AQME: EPITHÈTE, DOMINION, EPITAPHE (2012)


ALBUM - AT(H)OME - HEAVY METAL - NOISE - 10.04.2012
""

4/5
GROUPES PROCHES :
DEFTONES, MASS HYSTERIA, KORN, ETHS, LOFOFORA

TRACKS :

01. Idiologie (04:05), 02. Quel Que Soit Le Prométhéen(Ou Le Nihiliste)(03:36, 03. Epithète, Dominion, Epitaphe (03:35), 04. Luxe Assassin (04:01), 05. L'Empire Des Jours Semblables (04:58), 06. Adieu! (02:26), 07. My English Is Pretty Bad (04:14), 08. Marketing Armageddon (03:11), 09. Plus Tard Vs. Trop Tard (04:53), 10. La Dialectique Des Possédés (03:33), 11. 110.587 (05:20)

FORMATION :
Charlotte Poiget (Basse), Etienne Sarthou (Batterie), Julien Hekking (Guitares), Thomas Thirrion (Chant)

TAGs :
Chant grunt/growl, Mélancolique
C'est un peu plus de deux ans après "En L'honneur De Jupiter" que parait ce 6ème album des français d'Aqme. Il fait suite à un album de belle qualité qui avait permis au groupe de se détacher définitivement de son passé et de franchir une étape importante vers une certaine maturité musicale.

Avec "Epithète, Dominion, Epitaphe", Aqme a l'occasion d'enfoncer le clou en confirmant qu'il est installé pour de bon sur la scène métallique hexagonale. Et le groupe semble avoir saisi cette occasion de belle manière en continuant sur la piste musicale explorée précédemment. Déjà vocalement Thomas Thirrion a largement progressé, perdant toute naïveté pour exploser et s'affirmer comme un chanteur hurlé très crédible. Il a mis de côté en grande partie les passages plus calmes, ne les gardant que pour renforcer le côté émotionnel des chansons. De fait il contribue largement à ce côté heavy métal qui transpire dans chaque titre, aidé en cela encore une fois par les riffs et soli tranchants de Julien Hekking qui confirme tout le bien que l'on pensait de lui. Son jeu précis, technique et fluide est une composante fondamentale des pistes. A l'instar d'un Phil Demmel (Machine Head), il pose sa griffe et transcende le groupe.

De fait le métal moderne teinté de hardcore et de death métal présenté ici fait mouche tout le long des 11 pistes. La production y est excellente et puissante tout en conservant un son très naturel. Et entre un "Idiologie" rageur ou un "La Dialectique Des Possédés" et ses parties de blast beat, Aqme ne nous laisse guère le temps de souffler. Ajoutons à ces deux titres, "My English Is Pretty Bad", qui commence avec une douceur trompeuse pour mieux partir en force avec la présence vocale d'un Stéphane Buriez (Loudblast) toujours aussi incisif et qui mêle bien sa voix à celle de Thomas Thirrion.

Par la suite, le groupe propose des chansons plus posées, puissantes mais variées et accrocheuses. Ainsi sur "Plus Tard Vs Trop Tard" l'ambiance s'assombrit, le chant clair est plus présent et très maitrisé amenant un soupçon de mélancolie et les riffs et soli se font aussi bien techniques qu'atmosphériques. "L'Empire Des Jours Semblables" fait aussi forte impression dans ce patchwork d'ambiances, passant facilement de la douceur à la brutalité sans que cela ne paraisse forcé. Enfin "110.587" achève de nous convaincre, porté par un chant fort et, entre death, métal classique et atmosphérique, il propose un aspect épique remarquable notamment sur la superbe partie finale.

"Epithète, Dominion, Epitaphe" est donc une très belle surprise. Il confirme la forme artistique d'un Aqme que l'on sent clairement devenu adulte et sur de sa musique. Il reste à espérer que le départ surprise de Thomas - qui réalise ici de loin sa meilleure performance vocale - juste après l'enregistrement de cet album ne soit pas un frein aux ambitions d'un groupe qui a tout pour s'imposer parmi les leaders de la scène française.


Plus d'informations sur http://www.aqme.com
Soyez le premier à donner votre avis...
EN RELATION AVEC AQME
DERNIERE ACTUALITE
AQME en tournée
CONCERT

Lire l'actualité
Voir toutes les actualités concernant AQME
 
DERNIER ARTICLE
En ce beau vendredi de Mai, Aqme et Noise Emission Control embarquent dans la Péniche de Douai avec la ferme intention de la faire vaciller sur ses bases.

Lire l'article
Voir tous les articles concernant AQME
 
DERNIERE CHRONIQUE
4
Aqme (2017)
Aqme confirme avec éclat un talent énorme pour un heavy intelligent à la fois puissant, accrocheur et ouvert à pas mal d'influences.

Lire la chronique
Voir toutes les chroniques concernant AQME
ALBUMS CONSEILLES
  • DEFTONES_Adrenaline DEFTONES
    Adrenaline (1995)
    AUTRE LABEL - NEO/NU METAL

    4
  • DEFTONES_Koi-No-Yokan DEFTONES
    Koi No Yokan (2012)
    ROADRUNNER - ROCK INDÉ

    4
  • DEFTONES_Gore DEFTONES
    Gore (2016)
    WARNER - ROCK ALTERNATIF

    4
  • MASS-HYSTERIA_Matiere-Noire MASS HYSTERIA
    Matière Noire (2015)
    VERYCORDS - METAL INDUSTRIEL

    5
  • KORN_Korn-III-Remember-Who-You-Are- KORN
    Korn III : Remember Who You Are (2010)
    ROADRUNNER - NEO/NU METAL

    3
    
 
VIDEO
 
RATING
STAFF : 3.5/5 (2 avis)
LECTEURS : - /5 (0 avis)
MA NOTE :
AUTRES CHRONIQUES CONCERNANT AQME
 
AQME_Aqme Aqme (2017)
AT(H)OME - METAL ALTERNATIF

4
AQME_Devisager-Dieu Dévisager Dieu (2014)
AT(H)OME - HEAVY METAL

4
AQME_Epithete-Dominion-Epitaphe Epithète, Dominion, Epitaphe (2012)
AT(H)OME - HEAVY METAL

4
AQME_En-L-Honneur-De-Jupiter En L'Honneur De Jupiter (2009)
AT(H)OME - HEAVY METAL

4
F.A.Q. / Vous avez trouvé un bug / Conditions d'utilisation
Music Waves (Media) - Media sur le Rock (progressif, alternatif,...), Hard Rock (AOR, mélodique,...) & le Metal (heavy, progressif, mélodique, extrême,...)
Chroniques, actualités, interviews, conseils, promotion, calendrier des sorties
Quelques uns de nos partenaires :
Roadrunner, Metal Mind, Mascot Label Group, Spv Steamhammer, Afm Records, Sony Bmg, Peaceville, Warner, Unicorn, Prophecy, F2, Frontiers, Karisma, Insideout, Nightmare, Kscope, Ear Music, Klonosphere, Progressive Promotion, Gentle Art Of Music

© Music Waves | 2003 - 2018